Le gérant des Capitales Patrick Scalabrini n'est pas étonné que le baseball affiliée ait mis le grappin sur Nolan Becker.

Capitales: Nolan Becker avec les Royals

Il fallait s’y attendre. Le contrat du releveur Nolan Becker, qui a égalé le record pour le nombre de victoires protégées (24) avec les Capitales de Québec, a été racheté par les Royals de Kansas.

Le gaucher de 26 ans obtiendra donc sa deuxième chance dans le baseball affiliée après une première expérience de cinq saisons dans les filiales de Reds de Cincinnati. Nommé releveur par excellence de la Ligue Can-Am en 2017, le lanceur de 6’6” a obtenu 24 sauvetages et conservé une moyenne de points mérités de 1,14 en 39,1 manches. Il en a protégé deux autres en matchs éliminatoires ayant mené au septième titre du championnat de l’histoire des Capitales.

«Ce n’est pas une surprise. Si un joueur devait retourner dans le baseball affilié, c’était bien lui. Il remplissait toutes les cases pour signer un contrat. S’il ne l’avait pas fait, personne n’aurait pu le faire. Un gros et grand gaucher qui lance fort, ça ne court pas les rues», soulignait le gérant des Capitales Patrick Scalabrini, qui est invité à une conférence internationale à Cuba en compagnie de Michel Laplante, la semaine prochaine.

Oubliez Fuenmayor

Becker est le premier joueur de la dernière édition de l’équipe à être promu dans le baseball affilié. La saison dernière, trois joueurs avaient eu cette chance, soit Jon Fitzsimmons, Jordan Mills et Maxx Tissenbaum. Deux des trois sont cependant revenus avec les Capitales.

En octobre, Becker a lancé quelques manches avec le club de Mexcali, dans la Ligue du Mexique. «À la fin de la saison, on lui a dit qu’il ne reviendrait pas, qu’on ferait tout pour lui trouver une équipe dans l’affilié», précisait Scalabrini.

Ce mouvement de personnel est le premier touchant les Capitales depuis la fin de la saison. Mais le gérant ne s’attend pas de revoir à Québec le frappeur de choix Balbino Fuenmayor. «Il joue présentement au Venezuela, et il va fort probablement se trouver du travail au Mexique s’il ne retourne pas dans le baseball affilié.»