À son deuxième départ de suite contre les Boulders, Karl Gélinas a cédé cinq points sur huit coups sûrs, mais il n’a surtout pas été en mesure d’empêcher les locaux d’ajouter des points au tableau après que ses coéquipiers eurent créé l’égalité deux fois, à 2-2 et 3-3. Mais Rockland a répliqué avec deux points en sixième et deux autres en huitième pour se sauver avec la victoire.

Capitales 3 / Rockland 7: une 10e défaite qui ne passe pas

Malgré la présence de leur as au monticule, les Capitales de Québec n’ont pas été en mesure de prendre leur revanche sur les Boulders de Rockland, vendredi au Palisades Credit Union Park de Pomona, où ils ont encaissé un revers de 7-3 en ouverture d’une série de trois matchs. Un résultat qui a poussé le gérant Patrick Scalabrini à lancer un message clair à ses joueurs après la rencontre.

Il s’agissait déjà d’une 10e défaite cette saison pour les Capitales, qui ne comptent que quatre victoires. Ils s’inclinaient ainsi une quatrième fois en cinq matchs contre les Boulders.

«Je n’ai pas du tout aimé le match, on a été beaucoup trop passif au bâton. Il nous manquait le désir de vaincre. Le message a été clair après le match, je leur ai dit de se réveiller et de mieux jouer dans les prochains jours», confiait Scalabrini lorsqu’on l’a rejoint après le match.

Gélinas, qui avait limité les Boulders à un point sur deux coups sûrs en huit manches dans une victoire de 2-1, dimanche à Québec, n’a pas eu la main aussi heureuse à son deuxième départ de suite contre la formation de l’État de New York. Il a cédé cinq points sur huit coups sûrs, mais n’a surtout pas été en mesure d’empêcher les locaux d’ajouter des points au tableau après que ses coéquipiers eurent créé l’égalité deux fois, à 2-2 et 3-3. Mais les Boulders ont répliqué avec deux points en sixième et deux autres en huitième pour se sauver avec la victoire.

«Karl a connu un départ ordinaire, il n’a pas été en contrôle comme la dernière fois. Je sais qu’on va finir par retomber sur nos pieds, mais ce soir, les gars ont plutôt regardé la parade dans un beau grand stade au lieu de faire leur travail. Si certains veulent conserver leur job, ils doivent en faire que ça», constatait le gérant.

T.J. White a cependant connu une bonne soirée en frappant son troisième circuit de la campagne. Mis sous contrat pour ce séjour aux États-Unis, Rian Kinery a assez bien fait pour mériter le droit de revenir à Québec avec l’équipe au terme de cette série, dimanche.

«On aime sa prestance, on le ramène avec nous», disait Scalabrini à propos de l’auteur d’un simple et d’un point produit. Kinery est un joueur de catégorie LS-5 qui bénéficie pour l’instant de l’absence de Yordan Manduley.

Du côté des Boulders, John Brontsema et Ryne Dirk ont frappé la longue balle aux dépens de Gélinas. Birk a bouclé le match avec trois coups sûrs et deux points. Il avait aussi frappé un circuit à Québec, la semaine dernière.

Rentrée Charleston 

À sa première sortie avec les Capitales, le lanceur Jack Charleston n’a pas été éclatant en donnant deux points en huitième.

«De son propre aveu, il ne l’avait pas. Il est meilleur lorsqu’il lance souvent, alors ont ne tardera pas à l’utiliser à nouveau», disait le gérant à propos de celui qui a effectué 60 présences, l’an passé à Winnipeg, pour établir un record de l’Association American.

Arik Sikula (0-1) sera le partant du deuxième match de cette série, samedi, en soirée.