«On n’était pas dans le coup contre eux cette année, comme eux ne l’étaient contre nous des années passées», n’a pu que constater le gérant des perdants, Patrick Scalabrini

Au revoir dans une autre défaite pour les Capitales

À l’image de leur saison, les Capitales ont perdu leur dernier match local, jeudi soir. Revers de 4-1 face aux Aigles de Trois-Rivières, qui ont dominé leurs voisins comme jamais cet été.

Les Trifluviens ont battu les cousins de Québec 16 fois sur 22, en 2019. Au cours de cette abominable campagne, ç’aura été l’adversaire contre lequel les Capitales ont eu le plus de misère. Ou comment tourner le fer dans la plaie.

«On n’était pas dans le coup contre eux cette année, comme eux ne l’étaient contre nous des années passées», n’a pu que constater le gérant des perdants, Patrick Scalabrini, entre un autographe et une poignée de main aux partisans descendus saluer leurs favoris sur le terrain pour une dernière fois.

«Mais ce soir, on a bousillé des occasions indécentes en début de rencontre. Quand tu fais ça, c’est rare que tu gagnes. Notre attaque n’a rien généré. J’aurais au moins voulu qu’on donne un meilleur spectacle», a regretté Scalabrini, dont la troupe subissait une sixième défaite consécutive.

Dans le camp vainqueur, l’instructeur-chef T.J. Stanton, un ancien Capitales, trouvait fierté dans cet autre gain. «Cette année, j’ai demandé à mes joueurs d’embrasser la rivalité avec Québec, qui est bien réelle. Malgré la fiche finale, plusieurs de ces matchs ont été très chaudement disputés», a souligné celui qui a vu ses protégés cogner neuf circuits dans la dernière série de trois tranches, dont deux jeudi, de Juan Kelly et Taylor Brennan.

Reste quatre matchs aux Capitales, à Ottawa, jusqu’à lundi. Les deux équipes des capitales sont éliminées. Scalabrini songe déjà à son alignement de l’an prochain, pour «ne pas revivre une saison comme celle-là».

En revanche, les Aigles se préparent en vue des séries en accueillant les Jackals du New Jersey à Trois-Rivières pour la fin de semaine de la fête du Travail. Les deux équipes auront encore rendez-vous en première ronde éliminatoire, qui commencera à Little Falls.

Moins de 120 000 entrées

Malgré la pire saison de leur histoire sur le terrain, les Capitales ont attiré de meilleures foules que l’an dernier avec une moyenne de 2480 amateurs par rendez-vous local, contre 2386 en 2018. Un total de 119 060 personnes ont franchi les tourniquets du stade du parc Victoria cet été, dont 3777 pour les au revoir de jeudi soir.

Néanmoins une première sous 120 000 en 20 ans, soit depuis les 110 559 entrées de la saison inaugurale, en 1999, puisque les Capitales ont offert l’an dernier cinq journées de plus — 53 contre 48 cette année.

Nommé joueur par excellence de la saison chez les Capitales, T.J. White a joué en dépit de côtes endolories, tandis que Jhalan Jackson a pris congé à cause d’une blessure au poignet.

Le lanceur de l’année est Scott Richmond, échangé la veille à la Ligue atlantique; Yordan Manduley, auteur de son premier circuit de la saison, a été le meilleur joueur défensif; Jonathan de Marte la recrue par excellence; Dany Paradis-Giroux celui qui a le plus œuvré auprès de la communauté.