Le match a commencé après un délai de deux heures, au cours de laquelle le terrain synthétique a prouvé son utilité, car il n'y avait aucune apparence de toute l'eau tombée en début de partie.

Aigles 8/Capitales 10: après les éclairs, les étincelles

Après les éclairs dans le ciel, il y a eu des étincelles au bâton, mardi au Stade Canac, où les Capitales de Québec ont vaincu les Aigles de Trois-Rivières par 10-8 dans un match ayant pris fin aux petites heures du matin.
Même si un règlement veut qu'on ne commence pas une manche après minuit, la Ligue Can-Am de baseball indépendant a permis la conclusion de la rencontre, et ce, malgré le fait qu'il était 0h30 en début de neuvième de cette rencontre interminable ayant pris fin après l'heure de tombée de la version papier du Soleil.
Le match a commencé après un délai de deux heures, au cours de laquelle le terrain synthétique a prouvé son utilité, car il n'y avait aucune apparence de toute l'eau tombée en début de partie. Si l'ancienne surface gazonnée avait toujours été en place, la rencontre aurait été annulée... et nous n'aurions pas dépassé notre heure de tombée!
À 21h, donc, la soirée ne faisait que commencer, mais déjà, elle s'annonçait longue. Dès la première manche, le partant des Aigles Pat Peterson a donné deux points, dont un gratuit à la faveur d'un but sur balles avec les coussins tous occupés. Et en deuxième, «kaboom», Kalian Sams frappait son 14e circuit de la saison, une claque de deux points dans la gauche.
Avec une avance de 4-0 après deux tours de bâton, on pensait bien que le match était dans la poche pour les Capitales et que les autres manches défileraient rapidement. Mais non, les Aigles avaient autre chose en tête.
Une poussée de cinq points sur six coups sûrs en troisième leur a permis de renverser la vapeur. Dans cette manche interminable pour le partant des Capitales Brett Lee, David Glaude (double), Daniel Mateo (simple), Javier Herrera (triple) et Alexander Ayala (simple) ont frappé des coups sûrs productifs. Généreux en encouragements, le gérant T.J. Stanton avait de bonnes raisons d'applaudir ses protégés au cours de cette manche!
Le partant Brett Lee n'a lancé que trois manches, le temps de donner cinq points. Peterson (1-1), son clone des Aigles, a quitté après avoir cédé 10 points sur 12 coups sûrs, dont trois circuits, en 5,2 manches.
En cinquième, Trevor Gretzky, qui a brièvement joué Québec en 2016 avant de se blesser à une épaule, a trouvé l'ouverture au champ extérieur, son simple offrant un sixième point aux Aigles.
Herrera a connu beaucoup de succès au bâton pour les visiteurs avec un simple, un double et un triple. Il ne lui manquait qu'un circuit pour avoir un carrousel, un exploit rarissime.
James McOwen a rapproché les Capitales à 6-5 en fin de cinquième manche. En sixième, une autre averse de points au profit des favoris locaux, qui ont frappé deux circuits dans cette reprise, soit ceux de Yurisbel Gracial (5e) et Marcus Knecht (1er). Les Aigles ont profité d'une erreur du lanceur gagnant Jaspreet Shergill (2-0) pour réduire l'écart à deux points en début de huitième. Nolan Becker (7e) a préservé la victoire.
Maxx Tissenbaum (trois coups sûrs) et Jordan Lennerton (41e et 42e points produits) ont aussi contribué aux succès offensifs des Capitales.
En l'absence du gérant Patrick Scalabrini, l'entraîneur-adjoint Jean-Philippe Roy a signé sa première victoire. L'heure tardive a cependant empêché la tenue de son point de presse d'après-match...
NOTES: D'abord prévu à 19h, le début du match a retardé à 19h30, 20h, 20h20, 20h30, 20h45, pour finalement commencer à 21h... Le deuxième match de la série, mercredi, opposera Edilson Alvarez (3-3) à Arik Sikula (2-3)... Les Aigles alignaient un nouveau lanceur, mardi, en Kyle Hanson, un géant de six pieds et huit pouces qui a déjà joué au niveau AA des White Sox de Chicago. Il est le frère de Tommy Hanson, un ancien lanceur des majeures aujourd'hui décédé... Le nom du releveur cubain Miguel Lahera a été inscrit sur la liste des blessés par Trois-Rivières... Acquis récemment par les Aigles, le lanceur Kevin McNorton a subi une appendicectomie d'urgence, lundi. Il a été libéré, le temps qu'il soit en mesure de lancer à nouveau...
Pas de fracture
Bonne nouvelle, des radiographies n'ont décelé aucune fracture à la main droite de la recrue Philippe Craig-St-Louis, lundi. Mais ça n'empêchera pas le Gatinois de s'absenter pour la prochaine semaine puisqu'il souffre de ligaments étirés à celle-ci, ce qui l'empêche de frapper et de lancer. Il n'est pour l'instant disponible qu'en qualité de coureur suppléant et les Capitales ne prévoyaient pas inscrire son nom sur la liste des blessés, à court terme. Même s'ils ont analysé quelques options, les Capitales n'ont recruté personne pour le remplacer. Craig-St-Louis montre une moyenne de ,248 avec deux circuits et 12 points produits en 28 matchs depuis le début de la saison. Défensivement, il est utilisé au deuxième but et au champ extérieur.
Scalabrini absent
Déjà affaibli par un virus, le gérant Patrick Scalabrini a dû se rendre en vitesse à l'hôpital, mardi après-midi, afin d'y faire soigner un ulcère à la gorge. Il a donc confié la gestion du club à son adjoint Jean-Philippe Roy, le temps d'un match. «Ça faisait longtemps que je voulais faire des changements à l'alignement», blaguait Roy après la lecture d'un message texte de Scalabrini, qui lui souhaitait bonne chance. Il s'agissait d'une première expérience du genre dans la Ligue Can-Am pour Roy, bien qu'il ait déjà dirigé l'équipe pour un match complet en 2007 après l'expulsion de Michel Laplante à la remise des alignements avant le début d'une partie. L'ancien gérant n'avait pas aimé le rapport de l'officiel à la suite d'incidents, la veille, et ne s'était pas gêné pour lui faire savoir.