Sheldon McDonald (à gauche) espère que le rôle de lanceur partant lui ouvrira les portes du baseball affilié.

Capitales: deux absents, une défaite

Privés de ses deux meilleurs frappeurs, les Capitales ont paru pâlots dans un revers de 4-1, jeudi soir, à Sioux Falls. Les gars de Québec ont cogné neuf coups sûrs, en plus des deux erreurs des Canaries, mais ils ont aussi laissé moisir neuf coureurs sur les sentiers.
Victime d'un claquage à la cuisse droite la veille, le Cubain Alexei Bell (,364) ne rejouera pas avant la mi-juin, minimum. Jean-Luc Blaquière (,375) s'est aussi blessé mercredi, coincé du dos. Son état est réévalué au jour le jour.
C'est donc près du tiers de leur production offensive depuis le début de la saison dont les Capitales devaient se passer. Sans parler des ampoules aux pieds de Yuniesky Gurriel, forcé à demeurer frappeur de choix.
Les visiteurs ont quand même ouvert le pointage sur un simple de Gurriel, en deuxième manche. Mais les Canaries sont revenus avec un point en quatrième et trois autres en sixième pour chasser le lanceur partant Sheldon McDonald (5,2 ml, 3 pm).
«On s'est bien battus, mais on a manqué d'opportunisme», a résumé au téléphone Patrick Scalabrini. «On a neuf joueurs de position et toutes nos recrues sur le terrain... On se croise les doigts pour que Blaq puisse nous aider dans les prochains jours. En plus, ça commence déjà à être pénible pour [Josué] Peley d'être receveur tous les jours», a poursuivi le gérant, constatant qu'avec la blessure à Bell et le départ de ses compatriotes cubains Yordan Manduley et Ismel Jimenez pour les Jeux panaméricains fin juin, il ne pourra compter sur un alignement complet avant la fin de juillet.
Premier revers de McDonald
Dominant durant cinq manches, le gaucher McDonald aura connu une mauvaise manche pour encaisser sa première défaite comme partant chez les professionnels. Les Capitales (3-4) sont vendredi à Sioux City, en Iowa, où les accueillent les Explorers (5-2) pour trois matchs. Mark Hardy (0-0, mpm 4,76) sera le premier lanceur des visiteurs à grimper sur le monticule du Parc Lewis et Clark.