Dustin Molleken n’avait pas amorcé un match depuis 2017 et a passé l’immense majorité de sa carrière dans l’enclos des releveurs.

Capitales 6/Miners 8: mauvaise relève au releveur

Utiliser ton meilleur releveur comme partant comporte un risque. Les Capitales de Québec l’ont appris à leurs dépens dimanche, à Sussex, quand la relève a gaspillé une avance de 6-3 en route vers un revers de 8-6.

Cette défaite met un terme à une séquence de trois victoires consécutives des Capitales (7-14), ce qui s’avérait déjà un exploit à la lumière de leur début de saison catastrophique. N’empêche qu’un quatrième gain de suite et un premier balayage était à portée de main quand les visiteurs ont pris une avance de 6-2 face aux Miners (14-7), après trois manches et demie au stade Skylands d’Augusta, dans le New Jersey.

Dustin Molleken (0-0, 3,14) n’avait pas amorcé un match depuis 2017 et a passé l’immense majorité de sa carrière, qui l’a mené jusque dans le baseball majeur en 2016, dans l’enclos des releveurs. Le grand Saskatchewanais de 34 ans a d’ailleurs sauvegardé les quatre premières victoires des Capitales cette saison et montrait une minuscule moyenne de points mérités de 1,74 à ses huit sorties en relève.

C’est l’un de nos meilleurs bras, aussi bien l’utiliser plus longtemps, s’est dit le gérant Patrick Scalabrini, à la recherche de solutions. Molleken a ainsi lancé quatre manches et accordé trois points sur deux coups sûrs et trois buts sur balles. Mais les deux coups sûrs étaient deux erreurs défensives «flagrantes» de ses hommes, assure Scalabrini, qui appellera le marqueur pour demander des corrections.

«Dustin ne se sentait pas super à l’aise sur ce monticule, mais il n’a en réalité donné qu’un point en quatre manches, ce qui est loin d’être un mauvais départ», fait valoir le gérant, qui pourrait néanmoins retourner Molleken à la position de closer avec le retour au jeu imminent de Matt Marsh.

Les Capitales menaient néanmoins 6-3 quand Molleken est rentré aux douches. Mais Lachlan Fontaine (1 ml, 3 pm, 3 cs) et Marvin Gorgas (0,1 ml, 2 p, 0 pm, 2 cs) ont été tour à tour mauvais sur la butte, en sixième. Manche où les locaux ont inscrit cinq points.

«On a bien joué, à part une manche. Fontaine ne l’avait pas et Gorgas non plus. C’est très dommage parce qu’on était en contrôle et qu’on aurait pu réussir un gros balayage sur la route», a commenté Scalabrini.

«La première et la dernière fois»

Après une cinquième manche presque sans histoire, Fontaine a été incapable de retirer qui que ce soit en sixième, allouant un double, un but sur balles, un simple et effectuant un mauvais lancer, en plus de payer pour une erreur du voltigeur gaucher Chris Shaw. Gorgas a ensuite enfilé un simple, un but sur balles, une erreur, un retrait au bâton et un autre simple, avant de voir l’artilleur québécois Dany Paradis-Giroux (1,2 ml, 2 cs) venir forcer l’excellent Trey Hair à frapper dans un double-jeu.

Shaw a ensuite été cloué au banc par Scalabrini, l’expérience de le poster au champ gauche étant «la première et la dernière fois», assure le gérant.

Toujours en manque de puissance, l’attaque des Capitales a encore abandonné 13 coureurs sur les sentiers, dont des buts remplis en septième manche par Michael Baca, à 8-6.

Le retour au jeu depuis samedi de Tyson Gillies, auteur de quatre coups sûrs, trois points marqués et un point produit dans les deux matchs de la fin de semaine, et celui très prochain de Jhalan Jackson (cuisse) devrait relancer l’attaque. Sans compter sur la venue, peut-être enfin, des trois joueurs cubains.

«Il y a quand même beaucoup de positif dans les derniers jours. On a battu l’équipe de tête deux fois sur trois chez elle et on aurait pu faire trois en trois. L’ambiance dans l’équipe a changé», assure le pilote.

Les Capitales ont congé lundi, à l’instar de toutes les équipes de la Can-Am. Ils reprennent le collier mardi soir à Ottawa contre les Champions (10-11) et s’installent dans la capitale fédérale pour trois jours. Karl Gélinas (1-2, 3,31) aura la balle.