Les joueuses de hockey canadiennes et américaines joueront moins de matchs cet hiver car elles ont boycotté la Ligue nationale de hockey féminin.

Canadiennes et Américaines renouvelleront leur rivalité en Hockey féminin

COLORADO SPRINGS — Le Canada et les États-Unis donneront le coup d’envoi à une série visant à renouveler leur rivalité au hockey féminin, le 14 décembre, à Hartford.

Ce match sera le premier d’une série entre les deux équipes rivales. D’autres dates restent à confirmer.

Le Canada a remporté la série de trois matchs en février dernier, subissant une défaite de 1-0 à London, en Ontario, avant de signer des victoires de 4-3 à Toronto et de 2-0 à Detroit.

Hockey USA a révélé dans un communiqué que la prochaine série comprendra cinq matchs — deux en décembre et trois en février.

Hockey Canada et Hockey USA veulent conserver un niveau de compétition pour leurs joueuses de l’équipe nationale parce qu’elles ne jouent pas au sein d’une ligue cet hiver.

Environ 200 joueuses ont formé l’Association des joueuses de hockey professionnel féminin (PWHPA) dans le but de créer ce qu’elles considèrent être une ligue financièrement viable et durable pour elles.

Elles ont boycotté la Ligue nationale de hockey féminin (NWHL).

Les joueuses de la PWHPA participeront à une tournée à travers l’Amérique du Nord cet automne, mais ne participeront probablement pas à autant de matchs qu’elles le feraient au sein d’une ligue.

La Ligue canadienne de hockey féminin a cessé ses activités plus tôt cette année après 12 saisons.

La fédération suédoise a annulé la Coupe des quatre nations en novembre — un tournoi annuel réunissant les Américaines, les Canadiennes, les Finlandaises et les Suédoises — en raison d’un conflit avec son équipe nationale féminine.