Canadien

Luke Richardson se joint au Canadien comme adjoint

MONTRÉAL — Après l’embauche de Dominique Ducharme fin avril, le Canadien de Montréal a complété son personnel de soutien à l’entraîneur-chef Claude Julien en annonçant la nomination de Luke Richardson au poste d’adjoint à l’entraîneur.

Richardson, âgé de 49 ans, totalise 25 ans d’expérience dans la LNH, dont quatre saisons comme entraîneur-adjoint. Il a occupé un poste semblable avec les Islanders de New York la saison dernière.

Originaire d’Ottawa, Richardson a fait ses débuts derrière le banc des Sénateurs lors de la saison 2008-2009, à titre d’adjoint de l’équipe jusqu’à la fin de la saison 2011-2012.

Il a également œuvré au sein de Hockey Canada en 2016-2017, remportant la coupe Spengler à titre d’entraîneur-chef de l’équipe canadienne, et aidant celle-ci à atteindre la finale de la coupe Deutschland à titre d’entraîneur-adjoint.

Il a été entraîneur-chef des Senators de Binghamton, club-école des Sénateurs dans la Ligue américaine, de 2012-2013 à 2015-2016, compilant un dossier de 153-120-31 en 304 rencontres en saison régulière.

Pendant sa carrière de joueur, le défenseur, repêché au septième rang par les Maple Leafs de Toronto en 1987, a joué pendant 21 saisons dans la LNH, disputant 1417 matchs en carrière en saison régulière avec les Leafs, les Oilers d’Edmonton, les Flyers de Philadelphie, les Blue Jackets de Columbus, le Lightning de Tampa Bay et les Sénateurs.

«Luke est un homme de hockey très crédible, et un entraîneur avec un bagage de connaissances très solide. Nous avions convenu d’un plan pour le processus de sélection avec des critères précis, nous avons pris le temps de rencontrer un nombre de candidats, et nous sommes très heureux que Luke accepte de se joindre à notre groupe. Il a déjà été entendu que son rôle au sein de notre personnel d’entraîneurs sera de travailler avec les défenseurs de l’équipe», a mentionné Julien.

En plus de Richardson et Ducharme, Julien continuera d’être épaulé par Kirk Muller comme entraîneur associé. Stéphane Waite demeure l’entraîneur des gardiens.

Après avoir été exclu des séries éliminatoires pour la deuxième fois en trois ans le printemps dernier, le Canadien a décidé de mettre fin à son association avec les entraîneurs-adjoints Jean-Jacques Daigneault et Daniel Lacroix.

LNH

Le Canadien bloque le retour des Nordiques, croit Dave Pichette

«Il y a des gens qui sont plus ou moins intéressés à ce qu’on revienne dans la ligue, pas tellement loin d’ici.»

Dave Pichette croit que le Canadien de Montréal empêche le retour des Nordiques à Québec, ou du moins en est l’un des principaux freins.

Lui-même un ancien joueur des Nordiques de 1980 à 1984 aujourd’hui président de l’association des Anciens Nordiques, Pichette ne va pas chercher jusque dans les bureaux de la LNH à New York pour trouver le premier blocage à la venue d’une équipe de la LNH dans la capitale. On n’a qu’à chercher à tout juste 250 km d’ici, dit-il.

Le Canadien «a conquis le marché de Québec! C’est un marché pour eux, un marché de bière, un marché pour la téléphonie et toutes sortes de choses. C’est une grosse business», indique celui qui a disputé 322 matchs dans la LNH avec quatre équipes.

«Houston est un nouveau marché, Seattle est un nouveau marché, c’est plus intéressant pour la LNH. Québec n’est pas un nouveau marché, tu divises avec Montréal», constate Pichette. «Autrefois, quand on jouait, il y avait quelques irréductibles, mais aujourd’hui, c’est Canadien partout. Les Nordiques n’existent plus depuis 1995, alors c’est sûr que les jeunes n’ont plus les Nordiques à cœur comme les gens plus âgés.»

Canadien

Le défenseur Shea Weber absent pour une période prolongée

MONTRÉAL - Le défenseur du Canadien de Montréal Shea Weber pourrait être tenu à l’écart du jeu jusqu’à la mi-décembre en raison d’une arthroscopie visant à réparer une déchirure à un ménisque du genou droit.

La direction de l’équipe en a fait l’annonce dans un communiqué jeudi matin. Elle a précisé que l’intervention a été effectuée par le docteur Robert LaPrade, à Vail, au Colorado, et que la période de guérison prévue est de cinq à six mois.

Weber, qui célébrera son 33e anniversaire de naissance le 14 août, était déjà en mode de rééducation à la suite d’une intervention chirurgicale au pied gauche pratiquée le 13 mars 2018 et qui nécessitait une période de remise en condition de six mois.

Par ailleurs, Weber et le personnel médical du Tricolore avaient prévu une consultation avec le chirurgien orthopédique pour vérifier l’état de son genou. Cette rencontre a dû être repoussée à plus tard en raison de l’intervention chirurgicale au pied, a fait savoir le docteur David Mulder, médecin en chef du Canadien, qui rencontrera les journalistes cet après-midi à Brossard.

«Au terme des consultations effectuées auprès des docteurs Robert LaPrade et Robert Anderson, le chirurgien qui a procédé à l’intervention chirurgicale à son pied, il fut déterminé qu’une arthroscopie au genou était nécessaire. Cette intervention a été pratiquée le 19 juin», mentionne également le communiqué.

La procédure a permis de constater que les dommages étaient plus sérieux et qu’une intervention plus complète que prévu s’imposait afin de réparer une déchirure méniscale, souligne aussi le docteur Mulder.

«Il est important de mentionner que cette procédure n’aurait pu être pratiquée plus tôt en raison de la période de remise en condition à la suite de l’intervention au pied que Shea a subie», explique Mulder, tout en annonçant que le retour au jeu du défenseur «est prévu pour la mi-décembre».

La saison dernière, Weber a raté un match (9 novembre) en raison d’une blessure au genou. Il a été tenu à l’écart lors de 55 rencontres en raison d’une blessure au pied. Il a effectué sa dernière sortie lors du match en plein air contre les Sénateurs d’Ottawa, le 16 décembre.

Acquis des Predators de Nashville en échange de P.K. Subban le 29 juin 2016, Weber a finalement été limité à 26 matchs l’an dernier. Il a inscrit six buts et dix mentions d’aide, avec 14 minutes de punition et un ratio défensif de moins-8. La saison précédente, il avait obtenu 17 buts et 42 points en 78 rencontres.

En carrière, il totalise 189 buts et 501 points en 867 parties.

«Nous sommes très déçus de réaliser que cette blessure au genou va faire en sorte que Shea devra s’absenter pour une période prolongée», a déclaré le directeur général du Canadien, Marc Bergevin, dans le communiqué officiel de l’équipe.

«Ce genre de situation est hors de notre contrôle, et nous devons nous en remettre pleinement aux instances médicales, a-t-il ajouté. Nous sommes confiants que la période de réhabilitation se déroulera comme prévu, afin d’anticiper un retour au jeu le plus rapidement possible dans le cas de Shea.»

Canadien

Plekanec rentre à Montréal, Ouellet et Peca le rejoignent

BROSSARD — Le Canadien de Montréal a amorcé la chasse aux joueurs autonomes sur les chapeaux de roues dimanche midi en accordant des contrats aux joueurs de centre Tomas Plekanec et Matthew Peca ainsi qu’au défenseur Xavier Ouellet.

Plekanec a accepté une entente d’une saison à un salaire de 2,25 M$. Des bonis de performance totalisant 1,25 M$ pourraient s’ajouter à son salaire.

L’embauche de Plekanec confirme des rumeurs qui circulaient depuis déjà quelques semaines, et qui s’étaient amplifiées tôt dimanche matin sur les réseaux sociaux.

De son côté, Ouellet a paraphé une entente d’un an à deux volets qui pourrait lui rapporter 700 000 $. Quant à Peca, il a signé un pacte de deux ans à une valeur moyenne annuelle de 1,3 million $.

Âgé de 24 ans, Ouellet a passé cinq saisons avec les Red Wings de Detroit et récolté cinq buts et 23 points en 141 matchs. Choix de 2e ronde en 2011, le défenseur de six pieds et 185 livres a été limité à sept mentions d’aide en 45 rencontres l’an dernier.

Peca, qui mesure cinq pieds, huit pouces et pèse 178 livres, n’a joué que 20 matchs dans la LNH, soit dix il y a deux ans et dix l’an dernier. Le centre âgé de 25 ans, un choix de 7e ronde en 2011, a marqué trois buts et ajouté quatre mentions d’aide.

Plus tard dimanche, le Canadien a accordé des contrats à deux volets à Michael Chaput, un centre de 26 ans, et à Kenny Agostino, un ailier gauche également âgé de 26 ans. L’an dernier, Chaput a joué neuf matchs avec les Canucks de Vancouver, tandis que Agostino a participé à cinq rencontres avec les Bruins de Boston

Un retour désiré

Plekanec rentre donc au bercail après l’échange qui l’a envoyé aux Maple Leafs de Toronto le 25 février dernier. Il renouera avec l’entraîneur Claude Julien, qui a toujours apprécié son comportement sur la patinoire.

Pendant ses 14 saisons avec le Canadien, Plekanec a marqué 232 buts et ajouté 373 mentions d’aide pour un total de 605 points, avec un ratio défensif de plus-57 et 537 minutes de punition.

Il a connu sa meilleure campagne en 2009-2010, alors qu’il a inscrit 25 buts et 45 aides en 82 rencontres. Deux ans plus tôt, il avait amassé 29 buts, un sommet personnel en carrière, et 69 points en 81 parties.

Après une récolte de 26 buts et 60 points en 2014-2015, les statistiques de Plekanec n’ont fait que chuter, passant à 54, 28 et 26 points lors des trois saisons qui ont suivi. Lors de ces trois saisons, il n’a totalisé que 30 buts. Son dernier filet en saison régulière remonte au 22 février, au Centre Bell, dans un gain de 3-1 contre les Rangers de New York.

En séries éliminatoires, il totalise 18 buts et 53 points en 94 matchs, avec un ratio défensif beaucoup moins étincelant qu’en saison régulière, à moins-21.

Si l’embauche de Plekanec peut faire grincer des dents certains partisans du Canadien, qui espéraient que l’équipe ait coupé les ponts une fois pour toutes avec le joueur de centre, elle correspond aux désirs qu’a maintes fois manifestés le Tchèque de 35 ans.

Très attaché à l’organisation qui l’a sélectionné en 3e ronde, 71e au total, en 2001, et à ce qui est devenu sa ville d’adoption, Plekanec aura aussi l’occasion d’atteindre un jalon significatif dans sa carrière en disputant 1000 parties avec le Tricolore.

Au moment de son départ vers la Ville Reine, Plekanec totalisait 981 matchs. S’il n’est pas blessé ni exclu de la formation, Plekanec atteindra cette prestigieuse étape le 15 novembre à Calgary, face aux Flames.

Il deviendrait alors seulement le sixième joueur dans l’histoire de l’équipe à jouer 1000 matchs avec le Canadien, après Henri Richard (1258), Larry Robinson (1202), Bob Gainey (1160), Jean Béliveau (1125) et Claude Provost (1005). Andrei Markov (990) est le seul autre ex-Tricolore à le devancer à ce chapitre.

En saison régulière avec les Maple Leafs, il avait été limité à deux mentions d’aide en 17 parties. Il a mieux fait lors des séries éliminatoires, récoltant deux buts et deux aides en sept parties contre les Bruins de Boston.

+

BERGEVIN PARLE DE CHANGEMENT, MAIS PAS DE «RECONSTRUCTION»