Le Tricolore célèbre la victoire après que Paul Byron (41) ait marqué le but victorieux en prolongation.

Un but bizarre de Byron donne la victoire au CH

Un tir d'Alex Galchenyuk a dévié sur Paul Byron avant de glisser derrière Ryan Miller après 73 secondes de jeu en prolongation et le Canadien de Montréal a arraché une victoire de 2-1 aux Canucks de Vancouver mardi soir.
Du coup, le Canadien a signé une sixième victoire d'affilée et une septième en neuf matchs depuis l'entrée en scène de Claude Julien derrière le banc de l'équipe.
Posté devant le filet, Byron a vu la rondelle frapper une partie de son équipement avant de bifurquer soudainement à la gauche de Miller. Ce dernier, qui avait amorcé son déplacement latéral vers sa droite, a tenté de récupérer la rondelle avant qu'elle ne glisse derrière la ligne rouge, mais sans succès.
Pour Byron, il s'agissait d'un 16e filet cette saison, et d'un deuxième but victorieux marqué dans des circonstances dramatiques en trois matchs.
Mitchell sort de sa torpeur
Torrey Mitchell avait permis au Canadien de prendre les devants à 3:57 de la première période grâce à son huitième filet de la saison, et son premier depuis le 8 décembre.
Blanchis par Carey Price lors de leur visite au Centre Bell au début du mois de novembre malgré une mitraille de 42 tirs, les Canucks ont finalement réussi à déjouer le gardien du Tricolore grâce au 4e de la saison de Michaël Chaput, à 12:49 de la troisième période.
Les Canucks sont venus bien près de gagner le match avant la prolongation lorsque Brandon Sutter a testé Price d'un tir du revers, décoché de l'enclave. Mais Price lui a fermé la porte alors qu'il restait moins de deux secondes à jouer au temps réglementaire.
Le Canadien a dirigé 38 tirs vers Miller, comparativement à 28 pour les Canucks en direction de Price.

Les cinq moments marquants du match 

Fin d'une léthargie
Les joueurs des Canucks se sont montrés les plus incisifs pendant les premiers moments de la rencontre, mais ce sont leurs rivaux qui ont ouvert la marque. Paul Byron et Andrew Shaw ont bataillé d'arrache-pied le long de la rampe, à la gauche de Ryan Miller, et leur travail a permis à Shaw de glisser la rondelle au défenseur Andrei Markov, à la pointe gauche. Le vétéran russe a dirigé un tir qui ressemblait aussi à une passe, et Torrey Mitchell, qui s'était faufilé jusqu'au but de Miller, a fait dévier la rondelle derrière le gardien des Canucks. Pour Mitchell, il s'agissait d'un premier but après une disette de 39 matchs, soit depuis le 8 décembre.
Courte soirée pour Flynn
Après avoir passé les deux rencontres précédentes sur la passerelle des journalistes, Brian Flynn avait été réinséré dans l'alignement du Canadien puisque l'équipe était privée des attaquants Alexander Radulov et Tomas Plekanec. Mais la soirée de travail de Flynn a pris fin après 65 secondes d'action et deux présences sur la patinoire, après qu'il eut été victime d'une dure mise en échec du défenseur Alex Biega. La direction du Canadien a confirmé au début de la deuxième période que Flynn avait subi une blessure au haut du corps et que sa soirée de travail était terminée.
Une deuxième période impeccable
Si les joueurs du Canadien ont été lents à se mettre en marche, ils ont semblé avoir trouvé leurs jambes au deuxième vingt, qu'ils ont totalement dominé. La formation montréalaise a complètement fermé le jeu et a limité les Canucks à seulement quatre tirs en direction de Carey Price pendant la deuxième période. Le dernier tir des Canucks pendant l'engagement est venu de la part de Reid Boucher alors qu'il restait 9:35 à écouler. Pendant ce temps, Ryan Miller a dû se montrer vigilant devant Alex Galchenyuk lors d'un avantage numérique, puis devant Brendan Gallagher, avec moins de trois minutes à jouer à la période.
Retour à la case de départ
Blanchis par Carey Price pendant plus de cinq périodes et demie depuis le début de la saison, les Canucks ont finalement solutionné le gardien du Canadien à 12:49 de la troisième période. Un échec-avant efficace profondément en zone du Tricolore a permis aux Canucks de demeurer dans le territoire. La rondelle s'est retrouvée à la ligne bleue et le défenseur Alexander Edler a décoché un tir des poignets que Michaël Chaput, laissé seul devant le filet, a habilement fait dévier derrière Price, qui n'y pouvait rien. Ce but a donné des ailes aux Canucks qui ont accentué la pression sur les défenseurs montréalais lors des minutes qui ont suivi, sans toutefois parvenir à briser l'égalité. Les Canucks sont venus bien près de rompre cette impasse avec moins de deux secondes à jouer à la période lorsque Brandon Sutter a pu se rendre jusque dans l'enclave et tester Price d'un bon tir du revers.
Byron joue les héros
Pour la deuxième fois en trois matchs, Paul Byron a joué les héros de façon dramatique pour procurer une importante victoire au Canadien. Alors qu'il y avait 73 secondes d'écoulées en prolongation, Alex Galchenyuk a décoché un tir d'une quarantaine de pieds qui a dévié sur Paul Byron, qui se trouvait devant le filet de Ryan Miller. La rondelle a soudainement bifurqué vers la gauche de Miller, qui s'était déplacé vers sa droite. Le gardien des Canucks n'a pas eu le temps de revenir vers sa gauche et la rondelle a glissé derrière lui.