Shea Weber (à gauche) célèbre la victoire du Canadien contre les Predators avec ses coéquipiers Carey Price et Phillip Danault.

Retour rêvé pour Weber

Un but de Max Pacioretty avec 30 secondes à écouler en prolongation a procuré une victoire de 2-1 au Canadien aux dépens des Predators de Nashville, mardi soir au Bridgestone Arena.
Pour le Canadien, il s'agit d'un quatrième match d'affilée lors duquel il a eu besoin d'une période additionnelle pour déterminer l'issue finale, après des défaites à Tampa Bay et à Pittsburgh et une victoire à Sunrise.
Le but de Pacioretty, son 16e de la saison, est venu couronner une faste soirée de travail pour le capitaine du Canadien, qui a dirigé pas moins de 10 tirs au but.
À son retour dans une ville où il a été adoré et adulé, le défenseur Shea Weber a inscrit son 10e but de la saison, tôt en troisième période.
Et à son retour dans une ville où les amateurs ont semblé garder de mauvais souvenirs de lui, au point de le huer à chaque fois qu'il touchait à la rondelle, Alexander Radulov a obtenu des mentions d'aide sur les deux buts du Tricolore.
L'unique filet des Predators a été l'oeuvre de Kevin Fiala, son sixième de la saison, pendant la dernière minute de jeu de la période médiane.
Le Canadien a dirigé 43 tirs vers Pekka Rinne, solide tout au long de la soirée sauf sur le but décisif, tandis que les Predators ont été limités à 23 lancers vers Carey Price.
Malgré l'absence de cinq joueurs réguliers, et comme l'indiquent les tirs aux buts, le Canadien a dominé le match face à une équipe incapable de gagner à domicile depuis trois semaines.
Avant la rencontre, les Predators avaient perdu leurs cinq derniers matchs devant leurs partisans, dont un en prolongation et un autre en fusillade. Durant cette séquence, la troupe de Peter Laviolette n'avait marqué que sept buts.
Sans P.K. Subban et devant leur ancien capitaine, les Predators ont été fort dociles pendant les 40 premières minutes de jeu, étant limités à 14 tirs. Et ils ont été à peine plus dynamiques en troisième période.
Ils ont pourtant réussi à ouvrir la marque avec 53,9 secondes à écouler au deuxième vingt, quand Fiala a déjoué le gardien du Canadien à l'aide d'un tir du revers qui a dévié sur la lame du bâton de Nathan Beaulieu avant de passer par-dessus l'épaule gauche de Price.
Pendant ces mêmes 40 premières minutes, le Canadien a eu plusieurs belles chances de faire vibrer les cordages, mais il s'est chaque fois buté à un Rinne en pleine possession de ses moyens. Le grand gardien des Predators s'est dressé tel un mur devant des tirs de qualité de Pacioretty et d'Artturi Lehkonen qui, à eux deux, comptaient neuf des 25 tirs du Tricolore après deux périodes.
Le CH est parvenu à créer l'égalité à 4:26 du troisième vingt grâce aux deux anciens des Predators. Après avoir reçu une passe de Radulov, Weber s'est présenté à une vingtaine de pieds du filet et a battu son bon ami Rinne, qui avait la vue voilée, d'un tir des poignets dans la partie supérieure droite.
Avec ce gain, le Canadien (23-9-6) compte maintenant 52 points, soit huit de plus que les Sénateurs d'Ottawa et les Bruins de Boston au sommet de la section Atlantique. Les Sénateurs, en congé toute la semaine, ont disputé un match de moins tandis que la troupe de Claude Julien affiche déjà 40 rencontres au compteur.
Le Canadien quitte Nashville immédiatement après la rencontre en direction de Dallas, où il affrontera les Stars mercredi soir.
Les hommes de Michel Therrien compléteront leur longue séquence de sept matchs à l'étranger en visitant les Maple Leafs de Toronto samedi soir. Ils seront de retour au Centre Bell le 9 janvier pour y affronter les Capitals de Washington.
Cinq moments marquants du match
Voici cinq moments marquants du match entre le Canadien de Montréal et les Predators de Nashville disputé mardi soir au Bridgestone Arena.
Weber pas oublié
Le bruit courait que l'organisation des Predators allait saluer le retour de Shea Weber à Nashville et elle a fait les choses de belle façon avec la présentation d'une vidéo en première période. Pendant environ deux minutes, les spectateurs ont pu revivre les meilleurs moments de la carrière de Weber, accompagnés de témoignages du directeur général David Poile et du gardien Pekka Rinne, entre autres. Debout, les spectateurs ont applaudi chaleureusement pendant toute la durée de la présentation, pendant que les joueurs des deux équipes s'étaient levés. Au banc de son équipe, Weber a retenu ses larmes avant de saluer les amateurs et de se rendre vers le centre de la patinoire où il a levé son bâton, sous les applaudissements encore plus nourris du public. Moins chanceux que son coéquipier, Alexander Radulov a été copieusement hué chaque fois qu'il a touché à la rondelle.
Rinne s'impose
Avant d'affronter le Canadien, les Predators avaient subi cinq revers consécutifs devant leurs partisans et la première période n'aura sans doute pas réussi à convaincre les amateurs que cette séquence allait prendre fin. Les joueurs de Michel Therrien ont imposé le rythme et ont plusieurs fois menacé la forteresse de Pekka Rinne. Le grand gardien des Predators a tenu bon et permis de garder le score à 0-0 grâce à des arrêts de qualité devant Max Pacioretty et Artturi Lehkonen, notamment.
Au tour de Price
Peu testé jusque-là, Carey Price a dû se montrer alerte devant Colin Wilson avec un peu plus de six minutes à jouer à la deuxième période. Mais le gardien du Canadien, qui n'avait alors fait face qu'à dix rondelles, a réalisé un beau déplacement latéral vers sa gauche pour bloquer le tir de l'attaquant des Predators. Il a été encore plus étincelant avec un peu plus de trois minutes à jouer au deuxième vingt en bloquant Viktor Arvidsson sur une échappée alors que les deux formations jouaient à quatre contre quatre.
Un but tardif pour les Predators
Alors qu'un peu tout le monde s'attendait à voir une deuxième période sans but, les Predators ont ouvert la marque pendant la dernière minute de l'engagement sur un jeu où Price n'y pouvait rien. Kevin Fiala a fait incursion en zone du Canadien, bifurqué vers le flanc droit et a décoché un tir du revers d'apparence inoffensive. Mais la rondelle a dévié sur la lame du bâton de Nathan Beaulieu et passé par-dessus l'épaule gauche du gardien du Tricolore. Le Canadien est venu tout près d'égaler la marque avec quelques secondes à jouer à la période mais le défenseur Matt Irwin est venu sauver la situation en balayant la rondelle de sa main alors qu'il était étendu de tout son long dans le rectangle du gardien.
Le capitaine à la rescousse
Pacioretty a mis fin au débat à 4:30 de la période additionnelle. Son 10e tir de la soirée a été le bon, lui rapportant son 16e filet de la campagne. De quoi lancer le CH sur la bonne voie vers le Texas, où il va se mesurer aux Stars de Dallas, mercredi soir.