Alexander Radulov s'en pris à Lars Eller durant la deuxième période du match opposant le Tricolore aux Capitals, samedi, à Washington.

Price se rachète

Carey Price était de retour dans sa zone de confort, c'est à dire devant le filet du Canadien un samedi soir.
Après avoir été chassé de son filet pour une première fois en plus de deux ans, vendredi, Price a repoussé 20 lancers et le Canadien en a profité pour vaincre les Capitals de Washington 2-1, samedi.
Artturi Lehkonen et Jeff Petry ont touché la cible pour le Canadien (20-7-4), qui a mis fin à une courte série de deux revers.
Nicklas Backstrom a fourni la réplique des Capitals (19-8-3), qui avaient remporté leurs six rencontres précédentes. Braden Holtby a effectué 23 arrêts.
Price et ses coéquipiers voulaient certainement faire oublier la contre-performance de la veille, lors d'un revers de 4-2 au Centre Bell face aux Sharks de San Jose.
Mieux appuyé par ses coéquipiers, Price a été en plein contrôle du début à la fin et il a amélioré sa fiche à 29-1-1 le samedi depuis le début de la saison 2014-15.
«La chose la plus importante pour nous était de leur enlever du temps et de l'espace, a déclaré l'entraîneur-chef du Canadien, Michel Therrien. On a fait un travail formidable de ce côté-là grâce à un bon positionnement. C'était important de le faire contre une équipe avec un grosse force de frappe offensive.»
Les Capitals ont offert une belle opposition et ce sont eux qui ont imposé leur rythme en début de match. Alex Ovechkin a vu un de ses tirs effleurer le poteau, puis Lehkonen a vécu la même chose à l'autre bout de la patinoire.
Lehkonen s'est toutefois racheté quelques instants plus tard, quand sa remise en contournant le filet a finalement dévié contre le bâton de Holtby avant de franchir la ligne des buts avec 5:19 à faire à la période.
Les Capitals ont à nouveau cogné à la porte à quelques reprises en début de deuxième période, mais Price n'a rien voulu savoir de les laisser revenir dans le match.
L'indiscipline est cependant revenue hanter le Tricolore et Price n'a rien pu faire lors d'un désavantage numérique de deux hommes. Justin Williams a remis de l'autre côté à Backstrom, qui a tiré avant que Price ne puisse compléter son déplacement.
Le Canadien a toutefois répliqué avec 3:21 à faire au deuxième vingt. Quelques instants après une punition contre Alexei Emelin, Jeff Petry s'est avancé pour appuyer la montée de Phillip Danault et Max Pacioretty. Ce dernier a rejoint le no 26 d'une belle passe transversale et le Canadien est à nouveau rentré au vestiaire avec l'avantage.
«Une victoire d'équipe»
Les visiteurs n'ont pas ralenti la cadence lors du dernier tiers, mais ils n'ont pas été en mesure de creuser l'écart. Ce n'est toutefois pas venu les hanter, alors que Price a eu le dernier mot.
Price est devenu le quatrième gardien dans l'histoire du Canadien à atteindre le plateau des 250 victoires, après Jacques Plante, Patrick Roy et Ken Dryden. Il rejoint aussi Johnny Bower au 50e rang de l'histoire de la LNH à ce chapitre.
«C'était important pour Carey de connaître un bon match, mais pour le reste de l'équipe aussi, a reconnu Therrien. Les gars devant lui ont connu un excellent match. C'est une victoire d'équipe. Tout le monde a contribué à sa manière.»
Le défenseur Andrei Markov n'a pas terminé la rencontre, blessé au bas du corps en troisième période. Pour sa part, Shea Weber est tombé au combat au deuxième vingt, quand il a été atteint au genou gauche par un tir du défenseur Dmitry Orlov. Weber était toutefois à son poste au début de la troisième.
Le Canadien reprendra le collier mardi, quand les Ducks d'Anaheim seront de passage au Centre Bell.