En septembre dernier, l'ex-­défenseur vedette du Canadien avait signé une entente majeure avec la Fondation de l'Hôpital de Montréal pour enfants. Subban et sa fondation s'étaient engagés à verser 10 millions $ en sept ans pour soutenir les familles d'enfants malades.

P. K. ne lâchera pas l'Hôpital de Montréal pour enfants

Peu de temps après l'annonce de son échange aux Predators de Nashville, P. K. Subban a rapidement publié sur sa page Facebook une vidéo assurant qu'il poursuivrait son engagement auprès de la Fondation de l'Hôpital de Montréal pour enfants. «Bien entendu, j'ai hâte de continuer de travailler à Montréal avec l'hôpital et d'aider la communauté», a dit Subban.
En septembre dernier, l'ex-­défenseur vedette du Canadien avait signé une entente majeure avec la Fondation de l'Hôpital de Montréal pour enfants. Subban et sa fondation s'étaient engagés à verser 10 millions $ en sept ans pour soutenir les familles d'enfants malades.
Il s'agissait du plus grand don de l'histoire fait par un sportif professionnel canadien, avait souligné l'Association des fondations d'établissements de santé du Québec
«Fait rare, P. K. Subban avait aussi fait un engagement personnel, où il donnait de son propre argent», souligne la porte-parole de la Fondation, Kim Fraser, qui souligne à quel point Subban est une «personne extraordinaire, un jeune homme gentil et impressionnant».
La Fondation de l'Hôpital de Montréal pour enfants a préféré ne pas trop commenter le départ de P. K. Subban, mercredi. En soirée, la Fondation a toutefois publié le message suivant sur Facebook : «Merci, P. K., de tenir ton engagement envers les enfants de notre communauté. Nashville Predators, vous êtes chanceux : P. K. Subban est un gars extraordinaire!»
Un sportif impliqué
En plus de faire un don historique à la Fondation de l'Hôpital de Montréal pour enfants, l'ancien numéro 76 du Tricolore s'était engagé à siéger au conseil d'administration de la Fondation et à en être le porte-­parole. L'amphithéâtre de 484 places de l'hôpital avait aussi été nommé en son honneur.
«Il veut s'investir à 100 % dans la cause et redonner à la communauté. Le nom de P. K. a une grande valeur. C'est énorme pour nous», avait affirmé la présidente de la Fondation, Marie-Josée Gariépy, lors de l'annonce du don en septembre.
«L'été dernier, le CH [le Canadien] et la Ville de Montréal ont pris un engagement à long terme envers moi. Alors, aujourd'hui, c'est à mon tour de prendre un engagement à long terme envers la Ville de Montréal», avait quant à lui déclaré Subban lors de l'annonce, ajoutant qu'il voulait rester à Montréal «très, très longtemps».
Mme Gariépy n'a pas voulu discuter de l'impact du départ de Subban, mercredi. Dans un courriel, la présidente a expliqué vouloir attendre de «discuter un peu plus en profondeur avec P. K.» avant de se prononcer.