Elias Lindholm a déjoué Carey Price en fin de première période pour donner les devants aux Hurricanes, qui ont vaincu le Canadien 4-1, jeudi soir.

Manque de hargne du Canadien, qui s'incline 4-1

Il faut croire que les joueurs du Canadien de Montréal s'ennuient des Sénateurs d'Ottawa, car depuis les deux matchs émotifs de la fin de semaine, ils semblent manquer de hargne. La bonne nouvelle, c'est qu'ils les reverront samedi...
Lee Stempniak a marqué deux buts et il a été l'artisan d'un gain de 4-1 des Hurricanes de la Caroline face au Canadien, jeudi au Centre Bell. Après ses deux précieux triomphes de la fin de semaine contre les Sénateurs d'Ottawa, le Canadien a donc subi deux revers d'affilée, à domicile, face à des formations qui ne participeraient pas aux séries si la saison se terminait aujourd'hui.
Pire : le dernier revers de Carey Price en temps réglementaire contre les Hurricanes remontait au 13 février 2012. La Caroline avait d'ailleurs perdu ses sept dernières rencontres au Centre Bell, ne marquant que quatre buts et subissant trois revers par blanchissage. 
La défaite aux mains des Hurricanes et la victoire des Sénateurs en tirs de barrage face aux Penguins de Pittsburgh font que l'avance du Tricolore n'est plus que d'un seul point au sommet de la section Atlantique. La troupe de Guy Boucher détient toujours un match en banque. Les Maple Leafs de Toronto ont aussi gagné du terrain et ils n'ont plus que six points de retard sur le Canadien, avec un match en main également.
Stempniak, qui n'avait pas trouvé le fond du filet depuis le 3 mars, a d'abord brisé l'égalité de 1-1 tard au deuxième vingt. Il a ajouté son 14e de la saison à 5:11 de la troisième période. Elias Lindholm, lors d'un avantage numérique vers la fin du premier vingt, a également déjoué Carey Price, qui n'a rien eu à se reprocher. Price a bloqué 19 rondelles. Jeff Skinner a ajouté un but dans un filet désert.
Bon match de Galchenyuk
Chez le Canadien, Alex Galchenyuk a été de loin le joueur le plus dynamique et le plus dangereux. Muté à gauche d'Andrew Shaw et d'Artturi Lehkonen, c'est d'ailleurs lui qui a ouvert la marque à 6:46 du premier vingt face à Eddie Lack. 
Les seules bonnes notes de Claude Julien après le match sont d'ailleurs allées à ce nouveau trio. «Alex a joué un bon match, il a eu de bonnes chances aussi après avoir marqué. Il semblait très à l'aise. C'est un joueur qui a accepté son rôle d'être muté du centre à l'aile, et il a bien répondu.»
À son premier match en carrière contre le CH, Lack a été encore moins occupé que Price, faisant face à 22 tirs, dont seulement six au troisième vingt.
«C'est certain que c'est dommage. Dans le vestiaire, nous avions parlé de faire en sorte de prendre l'avance et nous y sommes parvenus. Mais nous l'avons laissé filer et c'est inacceptable à domicile. Nous allons devoir analyser nos erreurs et rebondir», a déclaré Galchenyuk.  Avec La Presse
***
Ce qu'ils ont dit...
«En séries, ça, ça marchera pas. [...] De la complaisance? Ouais. Il y a 82 matchs dans une saison, des défaites, il va y en avoir, mais c'est quand même inacceptable»
- Phillip Danault
«Ce n'est pas acceptable, notre effort ce soir.»
- Claude Julien
«J'aimerais vraiment avoir des trios stables. Mais quand on regarde la façon dont certains trios ont joué dernièrement, les garderais-tu intacts?» 
- Claude Julien