En plus de produire offensivement - il a marqué lors des trois derniers matchs -, Jeff Petry s'implique physiquement, faisant dire à Michel Therrien que le défenseur est un leader au sein de son équipe.

L'heureuse séquence inédite de Petry

Jeff Petry ne se souvenait pas, lundi, de la dernière fois qu'il avait connu une séquence de trois matchs avec au moins un but pour une simple et bonne raison : ça ne lui est encore jamais arrivé. Il aura la chance de réaliser pareil tour de force mardi, lors de la visite des Ducks d'Anaheim au Centre Bell, alors qu'il connaît ses meilleurs moments cette année, selon Michel Therrien.
L'Américain de 29 ans a inscrit trois buts à ses quatre dernières sorties, période au cours de laquelle il a effectué 13 tirs au but, dont six samedi face aux Capitals de Washington. C'est d'ailleurs à Petry qu'est revenu l'honneur d'inscrire le filet victorieux dans le précieux gain de 2-1 du Tricolore, à son 100e match en carrière avec la formation montréalaise.
«Dernièrement, il joue probablement le meilleur hockey de la saison. Il est très engagé. Il est solide défensivement, il a un excellent coup de patin. Il est capable de supporter l'attaque et il prend d'excellentes décisions quand appuyer l'attaque. Il a un rôle très important dans les succès de notre équipe. Il joue un rôle de leader», a analysé l'entraîneur-chef du Canadien.
Petry s'est particulièrement distingué samedi à partir du moment où le Canadien a perdu les services d'Andrei Markov, qui est devenu son partenaire régulier lors des dernières semaines. À un certain moment, en deuxième période, le Canadien a aussi dû se débrouiller sans Shea Weber.
«Dans de telles circonstances, il importe de garder les choses le plus simple possible», a observé Petry, lorsque questionné sur la façon dont l'équipe avait dû s'ajuster dans ces circonstances.
Pas d'entraînement pour Markov
Markov a quitté le match en troisième période samedi. L'équipe avait alors indiqué qu'il souffrait d'une blessure au bas du corps. Le vétéran, qui aura 38 ans, mardi, n'a d'ailleurs pas participé à l'entraînement de lundi.
Selon Dominick Saillant, du département des relations de presse du Canadien, Markov s'est présenté à Brossard pour se soumettre à des traitements.
Invité à expliquer comment Markov s'était blessé, Therrien s'est fait tout aussi mystérieux que peut l'être le Russe. «C'est survenu pendant le match», a lancé Therrien, lorsqu'il a été interrogé sur les circonstances de la blessure. «Quand exactement?» lui a-t-on demandé.
«Ben là! Tu poses pas mal de questions!» a-t-il rétorqué en rigolant, avant de dire qu'il ne le savait pas exactement.
Therrien ne pouvait pas préciser non plus si Markov serait en mesure d'affronter les Ducks, se contentant de dire que son cas était évalué sur une base quotidienne.
À sa 16e saison avec le Canadien, Markov a récolté 21 points, dont deux buts, en 31 rencontres jusqu'ici. Il est le meilleur pointeur parmi les défenseurs du Tricolore, trois points devant Weber. Depuis la saison 2011-2012, au cours de laquelle il n'avait joué que 13 rencontres, Markov n'a raté que deux matchs.