Andrew Shaw et Mark Borowiecki foncent vers la rondelle en troisième période. Le numéro 65 du Canadien a ajouté deux points à sa fiche dans la victoire des siens, samedi, à Ottawa.

Les ex-Hawks brillent dans le gain du Canadien

Phillip Danault et Andrew Shaw ont l'air de se «trouver» sur la glace, et il y a une raison à ça. Cette raison, elle remonte à la saison dernière, quand les deux hommes étaient coéquipiers chez les Blackhawks de Chicago.
«Andrew Shaw, j'ai fait mon premier point dans la LNH avec lui», a raconté Danault après la victoire contre les Sénateurs, samedi à Ottawa. «J'ai fait une présence avec lui à Chicago, une seule, et après ça, je n'ai plus jamais joué avec lui chez les Hawks...»
Lors de la grosse victoire du Canadien en tirs de barrage samedi, Danault et Shaw ont tous deux récolté leur 11e but de la saison et une passe. «On se trouve sur la glace, et on se trouvait aussi avant qu'Andrew ne subisse sa commotion cérébrale plus tôt cette saison», a expliqué Danault. «On avait réussi à marquer quelques buts ensemble, et on s'est perdus quand il a dû s'absenter à cause de la commotion cérébrale. Là, c'est revenu. On a pratiqué beaucoup récemment à se placer à l'endroit exact sur la glace où on peut marquer des buts, pour ne pas travailler pour rien. C'est ce qu'on a fait [hier soir].»
Artturi Lehkonen, qui complète ce trio, a obtenu une passe. Danault, Shaw et lui ont été particulièrement actifs avec 12 des 32 tirs du Tricolore.
«J'ai trouvé que ce trio a bien joué ce soir», a reconnu l'entraîneur-chef Claude Julien. «Même Lehkonen, un jeune joueur qui maintient sa place dans ce trio. C'est ce qu'on recherchait, un autre trio capable de nous procurer des buts. On semble voir qu'ils ont du plaisir à jouer ensemble.»
Deux points d'avance
Paul Byron et Alexander Radulov ont tour à tour marqué en tirs de barrage pour permettre au CH de quitter Ottawa avec une avance de deux points sur les Sénateurs, qui ont toujours un match en banque. Les deux formations se reverront dimanche soir au Centre Bell et encore samedi soir prochain, à Montréal.
Menant 1-0 grâce au but de Shaw au début de deuxième, le Canadien avait l'air d'un club en pleine maîtrise jusqu'à ce que Danault écope d'une punition pour avoir fait trébucher, en milieu de  période. La punition semblait un peu tirée par les cheveux, mais elle a fait mal quand même.
Derick Brassard en a profité pour créer l'égalité, puis Ryan Dzingel a marqué 76 secondes plus tard. Danault s'est bien repris en troisième avec son premier but en 23 matchs. Brendan Gallagher a lancé le Canadien en avant 31 secondes plus tard, mais Erik Karlsson a ramené les deux clubs à la case de départ en déjouant Carey Price d'un tir des poignets de la ligne bleue à 15:03.
Price (28 arrêts) et Craig Anderson (29 arrêts) ont chacun été fort solides... mais ils ont aussi chacun donné un fabuleux cadeau à l'ennemi. Price le premier, sur le deuxième but des Sénateurs, celui de Dzingel, une rondelle qu'il a poussée dans son propre filet. Puis Anderson en milieu de troisième, quand il a accordé un but d'un angle impossible à Gallagher.  Avec La Presse canadienne
***
Emelin écope encore
Pour la deuxième fois en cinq matchs, Alexei Emelin a été confiné au rôle de spectateur, samedi soir. Mardi, le Russe de 30 ans a multiplié les bourdes et les mauvaises décisions contre les Blackhawks, au point où il a été directement responsable de trois buts. Tout en reconnaissant que son défenseur ne joue pas son meilleur hockey par les temps qui courent, Claude Julien ne s'est pas servi de ces performances pour justifier sa décision.
«On sait tous qu'Alexei connaît des moments peut-être moins faciles. Je le dis, et je continue de dire la même chose : c'est un défenseur dont on a besoin. C'est un bon défenseur. Mais pour l'instant, on fait une rotation. On a besoin de tout le monde en cours de route et je ne veux pas de joueurs assis trop longtemps dans les estrades», a expliqué l'entraîneur-chef, qui avait utilisé le même raisonnement dans le cas de Nathan Beaulieu, en début de semaine. Samedi, le défenseur a répondu en offrant une assez bonne performance. Utilisé pendant 18:01, il a terminé sa soirée de travail avec un + 1 à sa fiche.  La Presse canadienne et La Presse
***
Ce qu'ils ont dit...
«C'est une victoire qui prouve notre force de caractère. C'est une grosse victoire, dans ce qui avait des allures de match des séries.»
- Andrew Shaw 
«Les gardiens regardent des vidéos des joueurs, ils observent leurs feintes, veulent détecter des tendances. Alors quand je me suis élancé vers Anderson dans les tirs de barrage, je savais déjà ce que j'allais faire : quelque chose qu'il ne m'avait jamais vu faire...»
- Paul Byron
«Je me suis souvent retrouvé dans ces situations récemment, à avoir de bonnes chances de marquer sans pouvoir compléter. Je savais que ça allait finir par s'améliorer.»
- Brendan Gallagher
«Dans un match de hockey, il y a des hauts et des bas, et j'ai trouvé qu'il y avait pas mal plus de positif que de négatif ici dans notre jeu. Notre jeu à trois contre quatre en prolongation, ça nous a donné des ailes pour la suite, en tirs de barrage.»
- Claude Julien