Le Canadien a livré un bel effort collectif, jeudi, pour vaincre les Capitals de Washington 5-2 au Centre Vidéotron.

Le Tricolore vainqueur devant la foule de Québec

Chaque fois qu'il était appelé à commenter la performance de l'un de ses joueurs après le match de jeudi soir, Claude Julien avait de bonnes choses à dire. Il faut admettre que ceux-ci ne lui ont pas vraiment donné le choix.

Propulsé par une première période qui a frôlé la perfection et un bel effort de groupe, le Canadien de Montréal a signé une deuxième victoire en calendrier préparatoire alors qu'il a défait les Capitals de Washington par la marque de 5-2 au Centre Vidéotron.

Dix joueurs différents ont inscrit leur nom sur la feuille de marque pour le Tricolore, à commencer par Brendan Gallagher. Le combatif attaquant du Canadien a donné le ton à une poussée de trois buts sans riposte en première période en marquant dès la quatrième minute de jeu.

Il a ajouté une superbe mention d'aide sur celui d'Artturi Lehkonen, qui donnait alors au Canadien une avance de 4-0 tôt au deuxième vingt.

Michaël Chaput a de nouveau attiré l'attention avec son premier but du camp d'entraînement. Jacob De La Rose a également trouvé le fond du filet en première période face à Pheonix Copley, qui a fait face à 24 rondelles en 40 minutes de jeu.

LIRE AUSSI : SOIRÉE SPÉCIALE POUR ALEXANDRE ALAIN

Le défenseur Rinat Valiev a complété en troisième période contre Vitek Vanecek, qui n'a reçu que quatre tirs.

Dans sa ville natale et devant sa famille et ses proches, l'ailier droit Alexandre Alain a mérité une aide sur le but de De La Rose. Joel Ward a aussi obtenu un point à sa première sortie dans l'uniforme du Canadien.

La riposte des Capitals est venue en deuxième période, grâce à Alexander Ovechkin et au défenseur Connor Hobbs, pendant autant d'avantages numériques. Peu visible à son premier match du calendrier préparatoire, Ovechkin a tout de même ajouté une aide.

Culture victorieuse

Gallagher et ses deux coéquipiers de trio, Phillip Danault (0-2) et Tomas Tatar (0-1), ont terminé la rencontre avec cinq points et un ratio défensif de plus-6, et ont complètement supplanté Ovechkin, Evgeny Kuznetsov et Tom Wilson au point d'être sélectionnés les trois étoiles du match.

«Ils se parlent beaucoup sur la glace et à l'extérieur de la patinoire, a constaté Julien. Ils travaillent fort pour apprendre à bien se connaître, à bâtir une bonne chimie. Ç'a été un bon trio pour nous ce soir. C'était beau à voir. Si nous pouvons bâtir trois autres trios comme celui-là, nous serons corrects.»

Bien que ce soit encore très tôt au camp et que les trois joueurs n'ont passé que deux parties ensemble, Gallagher affirme avoir du plaisir avec Danault et Tatar. Mais au-delà de ce semblant de chimie, Gallagher constate que tout le monde dans l'équipe s'est déjà donné le mandat d'accumuler les victoires.

«Tous ceux qui étaient ici l'an dernier savent comment tout a commencé. Tout a commencé pendant le calendrier préparatoire. Nous avions une attitude nonchalante et c'est ce que nous voulons corriger, a déclaré Gallagher.

«Chaque match est important et nous mettons l'accent sur la victoire. Lorsque vous créez cette culture victorieuse, ça laisse un bon feeling au sein du groupe et vous voulez continuer dans cette direction», a renchéri l'ailier droit du Tricolore.

LIRE AUSSI : OVECHKIN N'A PAS OUBLIÉ QUÉBEC

Par ailleurs, même sans l'apport de joueurs plus aguerris comme Jeff Petry, Jordie Benn, Karl Alzner, Victor Mete, Mike Reilly et Noah Juulsen, la brigade défensive du Canadien s'est défendue avec aplomb et a bien protégé la forteresse de Charlie Lindgren.

Le rendement défensif du Canadien a été particulièrement étincelant au premier vingt. Les Capitals ont dû patienter presque 16 minutes avant d'obtenir un premier tir sur Lindgren. Un tir de la pointe gauche du défenseur Michal Kempny que le jeune portier du Tricolore a facilement stoppé.

Julien a notamment eu de bons mots pour David Schlemko et Xavier Ouellet. Ce dernier en était à un deuxième match en autant de soirs et Julien était d'avis qu'il avait été encore meilleur face aux Capitals que mercredi contre les Panthers de la Floride.

«Collectivement, en défensive, on a vraiment fait du bon travail. Les Capitals possèdent l'un des bons avantages numériques, on le sait, et ils ont trouvé le moyen de capitaliser. À part ça, on ne leur a pas vraiment donné beaucoup de chances», a déclaré Ouellet, qui était très satisfait de son rendement défensif.

Les hommes de Todd Reirden n'ont finalement décoché que 13 rondelles en direction de Lindgren, premier gardien du Canadien à jouer pendant 60 minutes depuis le début du calendrier préparatoire.

Lindgren a réalisé ses deux plus beaux arrêts contre Nathan Walker tard au premier vingt, puis aux dépens d'Axel Johsson-Fjalbby en troisième période sur une échappée pendant une supériorité numérique du Tricolore.

Le Canadien tiendra une séance d'entraînement vendredi matin au Complexe sportif Bell en prévision de son quatrième match de la semaine, samedi soir au Centre Bell face aux Sénateurs d'Ottawa.

D'ici là, Claude Julien devrait avoir procédé à une première coupe parmi son groupe de joueurs.