Andrei Markov serait à la recherche d'une entente de deux ans et 12 millions $. Mais s'il est incapable de disputer 82 matchs et les séries à son plein rendement, vaut-il un tel investissement?

Le marché des défenseurs dans la LNH

Qu'Andrei Markov revienne ou pas, le Canadien aura besoin d'aide du côté gauche en défense. Le marché des joueurs autonomes ne regorge toutefois pas d'options de ce côté, et le plus gros nom parmi les arrières est un droitier.
À GAUCHE
Karl Alzner, 28 ans, 6'3", 219 lb
Dernier contrat: 2,8 millions $ par année
2016-2017: 3-10-13 en 82 matchs
Avec sa visite à Montréal, son nom est sur toutes les lèvres. Le Canadien a besoin d'un défenseur capable d'avaler les minutes du côté gauche, et c'est exactement ce qu'Alzner pourrait faire. Il l'accomplit à merveille chez les Capitals de Washington depuis le début de sa carrière, et ça devrait lui valoir une entente à long terme, samedi, à Montréal ou ailleurs. Deux bémols s'imposent. D'abord, il a beau être un homme de fer, il ne l'a pas fait sans masquer quelques bobos. Il confiait à un média de Washington récemment qu'il était incapable d'ouvrir des pots chez lui. «J'ai subi tellement de fractures aux mains en bloquant des tirs», explique-t-il. Avec 117 points en 591 matchs, il ne représente pas exactement l'archétype du défenseur moderne capable de relancer et d'appuyer l'attaque.
Brendan Smith, 28 ans, 6'2", 211 lb
Dernier contrat: 2,75 millions $ par année
2016-2017: 3-6-9 en 51 matchs
Les partisans du Canadien ont appris à mieux le connaître au cours des dernières séries éliminatoires contre les Rangers de New York quand sa rivalité avec Andrew Shaw a grimpé en intensité. Comme Alzner, Smith est surtout reconnu pour ses aptitudes défensives, mais il est plus porté sur la robustesse et affectionne le jeu rugueux. Sans être aussi doué qu'Alzner, il pourrait jouer le même rôle, à coût inférieur. Reste à voir s'il deviendra joueur autonome puisque, selon le New York Post, les discussions se poursuivent en vue d'un retour chez les Rangers.
Andrei Markov, 38 ans, 6', 200 lb
Dernier contrat: 5,75 millions $ par année
2016-2017: 6-30-36 en 62 matchs
Voilà un cas intrigant s'il se rend à l'autonomie. L'an passé, il a prouvé que son âge n'était qu'un chiffre en offrant un rendement béton au Canadien. Mais il a tout de même raté 20 matchs en milieu de saison, ce qui l'a assurément aidé à ne pas manquer d'essence en séries. Selon TVA Sports, Markov serait à la recherche d'une entente de deux ans et 12 millions $. Mais s'il est incapable de disputer 82 matchs et les séries à son plein rendement, vaut-il un tel investissement?
Dmitry Kulikov, 26 ans, 6'1", 204 lb
Dernier contrat: 4,33 millions $ par année
2016-2017: 2-3-5 en 47 matchs
Les signaux d'alarme sont nombreux. Il y a cette fiche de - 26 la saison dernière, la pire chez les Sabres de Buffalo. Mais il y a surtout ces problèmes chroniques de dos, résultat d'une mauvaise chute dans la bande dans un match préparatoire l'an dernier. En plus d'avoir raté une trentaine de rencontres, il ne participait plus aux entraînements de son équipe les matins de match, afin de recevoir des traitements. En revanche, il est un des plus jeunes joueurs autonomes, à 26 ans. S'il trouve une solution durable à ses maux de dos, il demeure un défenseur capable de jouer 20 minutes par match au sein d'un deuxième duo.
Trevor Daley, 33 ans, 5'11", 195 lb
Dernier contrat: 3,3 millions $ par année
2016-2017: 5-14-19 en 56 matchs
Combien valent deux bagues de la Coupe Stanley? On en aura bientôt une bonne idée, puisque Daley débarque sur le marché à titre de champion lors des deux dernières saisons. Il n'a pas volé ses bagues non plus, puisqu'il a joué une vingtaine de minutes par match en un an et demi à Pittsburgh. Daley a toutefois 894 matchs d'expérience dans le corps et vient de jouer au hockey jusqu'en juin deux années de suite. Toute entente de plus de deux ans serait risquée.
À DROITE
Kevin Shattenkirk, 28 ans, 6', 209 lb
Dernier contrat: 4,25 millions $ par année
2016-2017: 13-43-56 en 80 matchs
Il sera le défenseur le plus riche du 1er juillet. Shattenkirk a amassé au moins 40 points à chacune de ses saisons dans la LNH, sauf une, soit la saison écourtée de 2013. Il vient aussi d'établir un sommet personnel avec 56 points la saison dernière. À lui seul, il peut relancer un avantage numérique, mais ça se complique à cinq contre cinq. Au cours des trois dernières saisons, il vient au 34e rang de la LNH pour les points à forces égales. Et son différentiel à St. Louis lors des deux dernières saisons (- 14 et - 11) est désastreux. Selon Bob McKenzie, Shattenkirk aurait refusé une offre de 42 millions $ pour sept ans, l'hiver dernier. 
Michael Stone, 27 ans, 6'3", 210 lb
Dernier contrat: 4 millions $ par année
2016-2017: 3-12-15 en 64 matchs
On a cru en la grande éclosion en 2015-2016. Cette année-là, Stone avait empilé 36 points en 75 matchs. Mais une déchirure ligamentaire au genou gauche en avril 2016 l'a freiné dans son élan, si bien qu'il a raté le début de la dernière saison. Il n'a jamais retrouvé son rythme de croisière de 2015-2016. Ça ne l'empêche toutefois pas de distribuer les mises en échec à un bon rythme et d'être employé à toutes les sauces. Un pari intrigant pour un dg qui a besoin d'aide à droite.
Dan Girardi, 33 ans, 6'1", 212 lb
Dernier contrat: 5,5 millions $ par année
2016-2017: 4-11-15 en 63 matchs
Girardi aidait encore les Rangers de New York, mais à un salaire un peu trop élevé pour un défenseur de deuxième duo sur la pente descendante. C'est pourquoi l'équipe a racheté les trois dernières saisons de son contrat. Expert des tirs bloqués, bon vétéran, Girardi pourra aider une équipe à la recherche d'expérience, dans la mesure où on ne lui demande pas de jouer 22 minutes par match.
Cody Franson, 29 ans, 6'5", 224 lb
Dernier contrat: 3,325 millions $ par année
2016-2017: 3-16-19 en 68 matchs
Franson a bien failli aboutir à Montréal à l'été 2014, mais la transaction avait finalement avorté. Cela dit, le Canadien n'a pas de besoins à droite, et Franson a ralenti offensivement depuis, lui qui a été limité à 17 et 19 points au cours des deux dernières saisons. Malgré son gabarit imposant, il n'est pas très robuste. Mais voilà un vétéran de 527 matchs, pas trop vieux, qui pourrait remplir un trou à titre de cinquième défenseur. Ses modestes statistiques à Buffalo le forceront à être tout aussi modeste dans ses demandes salariales.
Dennis Wideman, 34 ans, 6', 202 lb
Dernier contrat: 5,25 millions $ par année
2016-2017: 5-13-18 en 57 matchs
En voilà un qui doit s'attendre à une baisse de salaire. Son puissant tir lui a permis d'inscrire 15 buts, il y a trois ans, mais il n'a pas les talents de patineur pour se démarquer dans une LNH plus rapide que jamais. En séries, les Flames de Calgary l'ont même laissé de côté lors des quatre matchs contre les Ducks d'Anaheim. Et s'il devait attendre quelques semaines avant de trouver preneur?