Carey Price a joué tout le match et il a repoussé 28 tirs, dont celui de Blake Coleman en première période.

Le CH pire que les pires

Après s'être incliné contre la meilleure formation de la LNH en 2016-2017 mercredi, le Canadien a connu le même sort 24 heures plus tard, mais cette fois contre les derniers de classe dans l'Association de l'Est.
Les hommes de Claude Julien ont subi un troisième revers en trois matchs préparatoires - un deuxième en deux soirs au Centre Bell - en s'inclinant 4-1 devant les Devils du New Jersey, jeudi.
Le seul but du Tricolore est allé à Éric Gélinas, un ancien des Devils, contre Keith Kinkaid lors d'un avantage numérique en deuxième période.  Mais mis à part ce beau moment, ce fut difficile pour le défenseur, qui a souvent eu du mal dans sa propre zone, et qui a eu du mal aussi dans sa prise de décisions.
Un joueur comme Gélinas, qui part d'aussi loin, aura bien du mal à se faire une place chez le Canadien, même s'il n'a pas été le seul défenseur à mal paraître depuis le début du camp d'entraînement.
Kinkaid a joué tout le match pour les Devils et a fait face à 29 rondelles. Carey Price a également passé toute la soirée devant le filet du Canadien et il a cédé devant Mirco Mueller, en première période, Nico Hischier, au deuxième vingt, et Jesper Bratt, à mi-chemin du dernier tiers. Price a reçu 31 tirs. Bratt a inscrit un deuxième but dans un filet désert avec 16,3 secondes à jouer à la troisième période.
«C'était le plan», a reconnu Price au sujet du fait qu'il n'ait pas cédé la place à Zachary Fucale à mi-chemin de la rencontre. «À cette période-ci de l'année, l'important est de retrouver son rythme et son synchronisme. Je me sentais assez bien pour jouer tout le match.»
Price a défendu son filet derrière une formation semblable à celle qui avait affronté les Bruins de Boston au Centre Vidéotron lundi soir, sans trop de panache d'ailleurs, et qui s'est montrée à peine plus incisive contre les Devils. En première période, c'est Jeff Petry qui s'est avéré le plus menaçant avec deux des sept tirs des siens.
Au deuxième vingt, il a fallu que les Devils écopent trois pénalités dans un intervalle de 28 secondes, dont deux simultanées à 16:49, pour que le Canadien impose sa présence en territoire rival. Durant cette séquence, le Tricolore a obtenu six tirs, mais quatre d'entre eux sont venus de Petry et de Gélinas à la ligne bleue.
Sur la corde raide 
Par ailleurs, si des joueurs comme Charles Hudon et Victor Mete avaient profité de la visite des Capitals  pour s'imposer et marquer d'importants points, on ne peut en dire autant d'attaquants comme Michael McCarron, Jason De La Rose, Daniel Carr, Andreas Martinsen et Joe Morrow.
Ce dernier a multiplié les cafouillages et les pertes de rondelle. Hormis sa belle passe qui a mené au but de Gélinas, il n'a pas joué comme un joueur du calibre de la LNH. Encore moins comme l'ancien choix de premier tour qu'il est.
Sans identifier un seul de ses joueurs, Julien a d'ailleurs parlé comme un homme qui n'était pas satisfait du rendement de certains d'entre eux. «Quand on regarde les choses, il y a des joueurs qui sont probablement en train de rendre les décisions plus faciles qu'on pensait. C'est assez évident, sans donner de noms.»
Le Canadien n'évoluera pas au Centre Bell avant le vendredi 29 septembre, alors que les Panthers de la Floride seront les visiteurs. Entre-temps, il se rendra à Ottawa samedi, à Toronto lundi et à Québec mercredi pour y affronter les Maple Leafs.  Avec La Presse
***
Ils ont dit...
«À ce temps-ci de la saison, la chose la plus importante c'est l'évaluation, et c'est ce que nous faisons en ce moment»
- Claude Julien
«Ils ont travaillé plus fort que nous, ils ont mieux compétitionné que nous. Peu importe qu'il s'agisse d'un match préparatoire, vous vous devez de jouer avec ardeur»
- Brendan Gallagher
«Quand nous aurons commencé à réduire le nombre de joueurs et à bâtir une chimie en tant qu'équipe, nous espérons que les résultats se feront sentir à la fin du camp»
- Carey Price
***
Fracture du pied pour Juulsen
Le Canadien a fait savoir jeudi que le jeune défenseur Noah Juulsen avait subi une fracture à un pied. Son absence est évaluée à six semaines. L'équipe n'avait par contre rien de nouveau à annoncer au sujet de l'attaquant Andrew Shaw (cou) et du défenseur David Schlemko (main). Après le match de jeudi, le Canadien a porté sa formation à 46 joueurs en retranchant les attaquants Niki Petti, Yannick  Veilleux, Thomas Ebbing, Antoine Waked et les défenseurs Stefan Leblanc, Simon Bourque et Thomas Parisi. Ils se rapporteront au Rocket de Laval.  La Presse canadienne