Carey Price a repoussé les 42 tirs des Canucks de Vancouver, dont celui-ci d'Alexander Edler en deuxième période, pour obtenir son premier jeu blanc de la saison, son 37e en carrière.

Le CH chahuté dans la victoire

La mauvaise nouvelle? Le Canadien a probablement disputé son pire match de la saison. La bonne nouvelle? Il affrontait la pire offensive du circuit.
Même s'il a été outrageusement dominé au chapitre des tirs au but, le Canadien (9-0-1) a profité d'une soirée de 42 arrêts de Carey Price et a vaincu les Canucks de Vancouver 3-0, mercredi au Centre Bell, pour signer une huitième victoire de suite et obtenir pour la première fois de son histoire une récolte de 19 points sur une possibilité de 20 pour commencer la saison.
Le Canadien a fait oublier un horrible début de match grâce aux buts de Nathan Beaulieu - son premier depuis le 20 novembre 2015 - et Torrey Mitchell (5e) en deuxième période, mais il doit une fière chandelle à Price, qui a enregistré un premier jeu blanc cette saison, un 37e en carrière. Insatisfait du rendement de ses favoris en première période, la foule sévère du Centre Bell a même chahuté les joueurs locaux pendant la dernière minute de l'engagement.
Le Tricolore n'était pas plus réveillé au retour de l'entracte, alors que les Canucks ont décoché les 11 premiers tirs pour augmenter leur avantage à ce chapitre à 24-3. Le premier tir du Canadien en deuxième période est venu du bâton de Shea Weber après 7:31 de jeu. Les spectateurs se sont alors moqués des joueurs du CH en les applaudissant. Ils sont toutefois retournés au vestaire sous les acclamations de la foule après avoir pris une avance de 2-0.
Les joueurs aussi frustrés
«On était tout aussi frustrés que les partisans», a dit Max Pacioretty. «En milieu de deuxième, on avait encore seulement trois tirs. C'était inacceptable. Nos intentions étaient bonnes, mais pas notre exécution.»
Mitchell a été un peu surpris par ces huées en fin de première.
«Ma réaction, c'était exactement ça : on n'a pas encore perdu, et puis [il y a des huées]. C'est Montréal. On a le même but, c'est de gagner la Coupe Stanley et de s'améliorer à chaque match. Et ce soir, on ne l'a pas fait.»
Price est demeuré alerte en troisième période, mais ses coéquipiers ont retrouvé un peu de leur étoffe et l'ont bien appuyé pour limiter les chances des Canucks. Alexander Radulov a été crédité du but d'assurance quand le défenseur des Canucks Alex Edler lui a donné un coup de bâton alors qu'il fonçait vers un filet désert.
Les Canucks (4-5-1) ont encaissé une sixième défaite de suite. Ils ont marqué seulement sept buts au cours de leur série d'insuccès. Ryan Miller a accordé deux buts sur 21 lancers.
NOTE : Le CH, qui prendra la route de Columbus pour y affronter les Blue Jackets, vendredi, a rappelé mercredi soir Daniel Carr et Joel Hanley. Le premier a obtenu deux buts et une aide en trois matchs avec les IceCaps de St. John's, tandis que le second a récolté quatre points, dont un but, en 10 matchs. Il a également affiché un différentiel de + 5.
Ce qu'ils ont dit...
«Carey Price est tout le temps bien placé, il faut reconnaître le travail qu'il a fait. Avec lui, ç'a tout le temps l'air d'être facile.»
- Alex Burrows
«Phillip Danault, c'est un jeune joueur qui prend beaucoup de confiance. [...] C'est le fun de voir un jeune s'améliorer continuellement.»
- Michel Therrien
«Il faut comprendre qu'on réussit quand même à faire de bonnes choses. On va finir par marquer des buts.»
- Henrik Sedin