Charles Hudon a marqué le seul but du Canadien, samedi soir, dans une défaite sans appel de 5-1 à Ottawa. Montréal n'a toujours pas gagné en quatre matchs préparatoires.

Le Canadien ne fait pas le poids à Ottawa

Le Canadien de Montréal a subi une quatrième défaite en autant de matchs hors-concours, samedi soir, s'inclinant 5-1 face aux Sénateurs d'Ottawa.
Charles Hudon, avec son deuxième depuis le début du camp d'entraînement, a réussi l'unique filet du Tricolore, en deuxième période. Ses coéquipiers de trio Tomas Plekanec et Artturi Lehkonen ont mérité les mentions d'aide.
Lorsque Hudon a déjoué Craig Anderson à l'aide d'un bon tir des poignets décoché de l'enclave, les Sénateurs avaient eu le temps de se bâtir une avance de 4-0 grâce à deux buts en première période et deux autres lors de la médiane.
«Charles a bonne vision. Il protège bien la rondelle et a un bon lancer. Ç'a été une autre bonne soirée pour lui», a reconnu l'entraîneur-chef Claude Julien, qui a dit avoir aimé le travail de son trio.
Logan Brown, avec son premier de deux, et Max Reinhart ont fait vibrer les cordages pendant les 20 premières minutes, avant que Johnny Oduya et Mark Stone ne les imitent en deuxième. Brown, un colosse joueur de centre, a complété une soirée de trois points en marquant lors d'une supériorité numérique avec 59,1 secondes à écouler au troisième engagement.
En plus de Brown, Alex Formenton, un autre jeune joueur qui tente de percer l'alignement des Sénateurs, a récolté deux mentions d'aide.
Pendant ce temps, le Canadien, qui avait laissé bon nombre de vétérans à Montréal, n'a pas été en mesure de recevoir de convaincantes prestations de la part de certains de ses jeunes joueurs.
Jacob De La Rose a joué pendant 13 minutes 29 secondes, Michael McCarron a passé une minute de moins sur la patinoire et aucun des deux n'a obtenu un tir au but. De leur côté Hudon et Lehkonen ont amassé cinq et trois tirs respectivement.
Le Canadien a été particulièrement amorphe en deuxième période, lors de laquelle il n'a inscrit que quatre tirs.
«On a bien amorcé le match, a affirmé Julien, mais un intervalle de cinq minutes lors duquel ils ont marqué deux buts quand même assez rapides nous ont peut-être mis un peu sur les talons. Ce sont deux buts qui ont été marqués de l'enclave et sur lesquels nous aurions dû faire du meilleur travail» a aussi noté l'entraîneur-chef du Canadien.
Julien conciliant
Pour le reste, Julien n'a pas voulu se montrer trop sévère envers les joueurs qu'il avait choisi d'envoyer dans la mêlée.
«Ce soir, il y a eu une bonne éthique de travail, mais il y avait une bonne équipe de l'autre côté alors que nous avions un alignement assez jeune et inexpérimenté, a fait remarquer Julien. Ç'a paru sur la patinoire, mais on essaie de regarder les choses qui ont été positives.
«Il y a des joueurs qui doivent s'ajuster à un nouveau système, qui sont arrivés d'autres équipes et qui viennent de la Ligue américaine et pour qui ce sont des choses nouvelles. Il faut regarder ça d'un oeil objectif», a-t-il aussi mentionné.
Anderson et Al Montoya ont joué tout le match devant les filets et ont reçu 26 et 36 tirs respectivement.
Après la rencontre, le Canadien a annoncé qu'il avait cédé au Rocket de Laval les attaquants Daniel Audette, Jérémy Grégoire et David Broll ainsi que le défenseur Brett Lernout.
Avec ces décisions de l'état-major de l'équipe, le Tricolore compte maintenant 39 joueurs au camp, soit 22 attaquants, 13 défenseurs et 4 gardiens.
Le Canadien reprendra le collier lundi soir au Ricoh Coliseum de Toronto pour y affronter les Maple Leafs de Toronto. Les deux mêmes formations se reverront deux soirs plus tard au Centre Vidéotron de Québec.
Des jeunes qui s'illustrent
Les Sénateurs ont utilisé plusieurs vétérans, samedi soir, dans leur troisième match du calendrier préparatoire de 2017. Ce sont cependant leurs jeunes espoirs qui ont réussi à se démarquer. 
«Que ce soit Brown ou Filip Chlapik ou Formenton, ou Max McCormick dans son style... On commence à être embêtés, un peu. C'est une bonne chose. C'est impressionnant. Ces jeunes-là poussent. Ça devient difficile de sortir des gars qui performent bien chaque match. Ils méritent d'en avoir plus. Nous aurons de grosses décisions à prendre, mais c'est très excitant de voir ce que nous avons», a commenté Guy Boucher après la rencontre.
Solide, le Craig Anderson a réussi 25 arrêts dans son premier match complet de l'automne.
«C'était bien agréable. Jouer 60 minutes, c'est important. Ça aide à entrer dans la routine.»
Anderson a réussi ses meilleurs arrêts en infériorité numérique. Le Canadien a quand même obtenu sept opportunités d'attaquer en surnombre.
«Les gars ont bien joué devant moi, commente le vétéran gardien. Ils ont bloqué plein de tirs. Mike Blunden a réussi un arrêt de style papillon en première période. Les gars ont payé le prix. Quand ils ont réussi à prendre le contrôle de la rondelle, ils ont réussi leurs dégagements dans 90 % des cas.»  Avec Le Droit