L'attaquant des Blues de St. Louis, Jaden Schwartz, félicité ici par son coéquipier Alexander Steen pour son but en troisième période, a ajouté celui de la victoire en prolongation aux dépens du gardien Al Montoya, du Canadien.

Le Canadien échappe un match à St. Louis

Le Canadien avait fait fi de conditions loin d'être optimales pour se donner pendant 40 minutes la chance de terminer son voyage de cinq matchs avec une victoire. Mais les Blues de St. Louis ont effacé un déficit de deux buts en troisième période pour finalement l'emporter 3-2 en prolongation.
Rangez celle-là au rayon des défaites honorables, de celles où l'équipe aurait mérité un meilleur sort. Car on ne donnait pas cher de la peau du Tricolore face à une équipe lourde qu'il affrontait tout juste avant de rentrer à Montréal après 11 jours dans les valises.
Les Blues ont gagné une guerre d'usure, réussissant à trouver leur «momentum» à partir du moment où Paul Stastny a inscrit les siens au tableau. Ajoutez à cela la blessure de David Desharnais, qui a quitté la rencontre en début de troisième période, et le CH s'est retrouvé plus à court de munitions.
Jaden Schwartz, qui avait déjà marqué le but égalisateur, a finalement fait pencher la balance en faveur des locaux en prolongation.
«On a joué un bon match, a jugé Michel Therrien. On exerçait beaucoup de pression sur le porteur du disque, on a eu de bonnes chances de marquer à cinq contre cinq et on a atteint deux poteaux en deuxième période. On dirait que leur premier but leur a donné un certain momentum. Mais de la manière dont on jouait, on était en mesure de les étouffer pas mal. Il faut regarder l'ensemble du match et l'ensemble du voyage, et on peut être satisfaits.»
Le CH a terminé ce voyage en ayant récolté 5 points sur une possibilité de 10.
Meilleure sortie de Plekanec
Les conditions n'étaient pas optimales pour que le Canadien termine son voyage de cinq matchs avec une fiche gagnante : un centre vedette sans qui le Tricolore devait se débrouiller, la fin d'un voyage que plusieurs avaient hâte de voir se terminer, et la décision de Therrien d'accorder un repos à Carey Price et de confier le filet à Al Montoya.
Le Tricolore espérait que d'autres attaquants se lèvent en l'absence d'Alex Galchenyuk. Et d'autres se sont levés, à commencer par Plekanec, qui a donné signe de vie après que son entraîneur-chef eut dit en matinée qu'il se devait d'en donner plus offensivement.
Therrien avait même choisi de confier le centre du deuxième trio à Torrey Mitchell, une décision qui a eu l'heur de fouetter Plekanec, qui a probablement joué son meilleur match de la saison.
Desharnais blessé
Le centre tchèque a mis fin à une léthargie de 13 matchs sans marquer en inscrivant le but d'assurance en fin de deuxième période. Paul Byron et lui ont été complices sur les deux buts de l'équipe et Plekanec a même été forcé de prendre les bouchées doubles en troisième période après que Desharnais eut quitté le match.
Ce dernier, qui avait été mandaté pour prendre la place vacante au sein du premier trio, s'est blessé au bas du corps en mettant Jay Bouwmeester en échec.
Quant à Al Montoya, il a repoussé 28 tirs et donné à son équipe une chance de gagner. Il s'en voulait toutefois pour le but accordé à Stastny et il était furieux après la rencontre.
Montoya a eu une frayeur en première période lorsque Robby Fabbri, qui venait de déjouer habilement deux joueurs du Canadien, est entré en contact avec lui. Dans sa chute, la lame du patin de Fabbri a atteint Montoya au cou. Le gardien de 31 ans a mis quelques instants à s'en remettre, mais il est demeuré dans la rencontre.