Malgré sa fin de saison décevante, Jonathan Drouin a égalé un sommet personnel avec une récolte de 53 points.

Jonathan Drouin «pas fier» de sa fin de saison

Malgré une fin de saison difficile, Jonathan Drouin ne se voit pas porter un autre chandail de hockey.

Le natif de Sainte-Agathe-des-Monts est toujours heureux avec le Canadien de Montréal, même s’il a été la cible de nombreuses critiques dans le dernier droit de la saison.

«Je ne me vois pas changer d’adresse, a dit Drouin, mardi, lors du bilan de l’équipe. J’ai du plaisir à jouer ici. Nous avons un bon groupe de gars, pas juste comme joueurs, mais aussi comme personnes. C’est agréable de venir à l’aréna et de les côtoyer. Je ne me vois pas dans un autre chandail en ce moment.»

Drouin, qui est âgé de 24 ans, a récolté 46 points à ses 55 premiers matchs, avant de finalement noircir la feuille de pointage seulement trois fois à ses 26 dernières parties, ajoutant sept points à sa fiche. Il n’était pas blessé, il croit avoir joué avec la même intensité et s’expliquait donc mal cette chute en terme de productivité. Son temps de jeu a été réduit, baissant à 9:57, le 24 mars, dans un match crucial face aux Hurricanes de la Caroline.

«J’ai parlé avec Claude [Julien]. Si j’avais bien joué, je n’aurais pas vu mon temps de jeu passer à 12 minutes, a affirmé Drouin, qui a admis avoir été frustré par sa fin de saison. Je suis capable de le comprendre. Ç’aurait peut-être été différent quand j’avais 19 ou 20 ans.

«Je l’ai pris avec maturité. Nous étions dans une position où il était important de pousser pour les séries. J’ai aimé la façon dont j’ai pris le rôle qui m’a été donné. Je voulais aider l’équipe de n’importe quelle façon.»

Record personnel

Malgré sa fin de saison décevante, Drouin a néanmoins égalé un sommet personnel avec une récolte de 53 points. Il ne voudra donc pas oublié le positif de cette campagne pendant sa préparation estivale.

«Vous ne pouvez pas juste regarder le positif et vous imaginer que tout est beau, a dit Drouin. Et les moments négatifs, je suis capable de les regarder comme un homme. Je dois apprendre et m’améliorer pour ne pas que ça se reproduise.»

Drouin a dit s’être tourné vers les vétérans lors de ces moments difficiles pendant ses trois campagnes avec le Lightning. Il a aussi cherché à aider les jeunes du Tricolore cette saison. Mardi, il avait l’appui de ses coéquipiers, qui souhaitent tous l’aider à afficher une plus grande constance tout au long de la saison.

«Il doit continuer à croire en lui, a affirmé le gardien Carey Price. Tout le monde connaît des moments plus difficiles. Il a quand même compilé de bonnes statistiques. Il doit continuer à offrir un effort constant.»

Par rapport à la constance, Drouin semblait à court de solutions.

«J’aimerais avoir la réponse. Tout allait bien lors des 60 premiers matchs, je ne pensais pas me diriger vers ça, puis ça m’a frappé, a dit Drouin. Ça fait partie de la vie. Je ne suis pas fier de la façon dont j’ai fini ma saison, mais je dois l’accepter.

«Je suis un joueur offensif. C’est pour ça que quand je ne produis pas, les médias et les partisans sont sur mon cas. J’ai un contrat et je dois produire. Je m’attends à ça et mes coéquipiers s’attendent à ça. Ça revient à la constance pendant 82 matchs. Je dois trouver une façon d’y arriver et je travaille pour ça.»

+

HUDON VEUT DEMEURER À MONTRÉAL

Charles Hudon ne veut pas quitter le Canadien. Mais il ne sait pas si le Tricolore aura de la place pour lui la saison prochaine.

C’est un Hudon très émotif qui s’est présenté devant les journalistes lors du bilan annuel de l’équipe, mardi. Le jeune homme n’avait visiblement pas apprécié ce que Marc Bergevin et Claude Julien avaient à lui dire quelques minutes auparavant.

«C’est certain que ça a été difficile. Je suis une personne qui veut jouer au hockey, qui veut toujours être sur la patinoire, a-t-il dit au sujet de la dernière campagne, au cours de laquelle il n’a été utilisé que pendant 32 rencontres et aucune après celle du 19 février. J’ai toujours eu confiance en Claude. C’est l’entraîneur et c’est lui qui prend les décisions. Mais c’est certain que je n’étais pas la personne la plus heureuse tout le temps, mais ça fait partie de la game

«Ce que je voulais, c’était de jouer et d’être avec mes coéquipiers [...]» Hudon souhaite demeurer avec le Canadien, à Montréal. Un séjour à Laval ne l’intéresse pas. «On met de côté cette saison et on verra pour la suite. Mon but, c’est de jouer pour le Canadien de Montréal.»

Quelques minutes plus tard, Bergevin a accepté de dévoiler une partie de ce que la direction du CH a dit à son jeune joueur.

«Mon message à Charles a été : “Repose-toi et reviens au camp avec la même énergie qu’il y a deux ans; oblige-nous à prendre des décisions”, a-t-il dit. Nous n’avons pas lancé la serviette avec Charles Hudon.»