Jonathan Drouin espère profiter des derniers matchs pour retrouver le niveau de jeu qui lui a permis de récolter 15 points en 19 parties avant de tomber au combat.
Jonathan Drouin espère profiter des derniers matchs pour retrouver le niveau de jeu qui lui a permis de récolter 15 points en 19 parties avant de tomber au combat.

Jonathan Drouin: finir comme il avait commencé

Jonathan Drouin admet que la saison a été frustrante, mais il espère profiter des derniers matchs pour retrouver le niveau de jeu qui lui a permis de récolter 15 points en 19 parties avant de tomber au combat.

Drouin n’était pas encore certain d’affronter les Sabres de Buffalo, jeudi. Il se remet toujours d’une entorse à une cheville subie le 12 février face aux Bruins de Boston. Il a disputé cinq matchs malgré la douleur, avant de décider avec les médecins de l’équipe qu’il serait peut-être dans son meilleur intérêt de prendre un peu de temps pour laisser la blessure guérir.

«Ça n’a pas aidé de continuer à jouer, mais je ne crois pas avoir aggravé la situation, a mentionné Drouin, mercredi. C’est pour ça que nous avons décidé de prendre une semaine de congé et regarder comment ça allait évoluer. Je voulais jouer au hockey. Après trois mois sur la touche, j’avais envie de jouer.»

Drouin a cette envie parce qu’il souhaite retrouver les bonnes sensations du début de saison.

L’attaquant québécois âgé de 24 ans était un joueur transformé avant de se blesser à un poignet face aux Capitals de Washington, le 15 novembre. Les heures supplémentaires pendant lesquelles il avait travaillé au cours de l’été avaient rapporté des dividendes.

«Je voulais simplifier mon jeu, a dit Drouin en se remémorant le travail effectué pendant l’été. Regardez un joueur comme Mitch Marner, il a un jeu simple et il est toujours autour de la rondelle. Je suis aussi à mon meilleur quand je suis autour de la rondelle, et non à attendre qu’il se passe quelque chose devant moi. Ça allait bien avant la blessure.

«Je jouais sans aucun doute mon meilleur hockey depuis un bon moment. L’équipe jouait bien, aussi. C’est pour ça que c’est vraiment dommage», a-t-il ajouté.

Pleinement rétabli

Drouin assure qu’il sera pleinement rétabli de sa blessure à la cheville quand il effectuera son retour au jeu. En ce qui concerne celle au poignet, il est conscient qu’il va continuer à ressentir parfois de la douleur, ou des raideurs. Les médecins lui ont mentionné que ça pourrait prendre encore «des mois, même peut-être un an» avant qu’il n’y ait plus aucun problème lié à l’opération.

Il espère profiter des quelques matchs qu’il restera à la campagne du Tricolore pour retrouver les bonnes sensations d’octobre et novembre.

«Je vais essayer de jouer de la bonne façon. Je ne veux pas jeter de matchs à la poubelle, a-t-il dit. Je veux continuer à m’améliorer, comme le reste de l’équipe.»

Quelques points d’interrogation

Le gardien Charlie Lindgren a quitté l’entraînement du Canadien mercredi, après avoir été atteint près de la gorge par un tir de Brett Kulak. Lindgren s’est laissé choir sur la patinoire, puis a vite retraité vers le vestiaire.

L’entraîneur-chef Claude Julien n’avait pas encore de mise à jour à offrir concernant la disponibilité de Lindgren face aux Sabres.

Les défenseurs Shea Weber et Christian Folin, ainsi que l’attaquant Paul Byron ont profité d’une journée de traitements. De son côté, le gardien Carey Price s’est entraîné hors de la patinoire.

Julien a indiqué que Folin était le seul de ce groupe à représenter un cas incertain pour le match de jeudi.