Joël Teasdale, qui n'a jamais été repêché, a suffisamment impressionné le Canadien pour décrocher son premier contrat professionnel.

Joël Teasdale retourne chez les juniors... avec un contrat en poche

BROSSARD — Lorsqu’il a réalisé que Don Meehan, le grand patron de Newport Sports Management, prenait part à la même conférence téléphonique que lui, jeudi, Joël Teasdale a soudainement eu un bon pressentiment. Un pressentiment qui s’est concrétisé quelques instants plus tard.

Les yeux pétillants et le cœur léger, Teasdale s’en est retourné avec l’Armada de Blainville-Boisbriand, vendredi, avec en poche un premier contrat professionnel de trois saisons avec le Canadien, qui a annoncé la nouvelle — et celle de l’octroi d’un autre contrat de trois saisons au jeune défenseur Josh Brook — par communiqué.

«Je venais de raccrocher le téléphone après avoir parlé à mon père quand j’ai reçu un appel de mes agents, hier [jeudi]. Quand j’ai su que cet agent faisait partie de l’appel, je me suis dit que c’était bon signe», a relaté Teasdale en faisant allusion à Meehan. On a discuté et ils m’ont annoncé que j’avais un contrat avec le Canadien.»

L’attaquant de 19 ans a l’impression qu’il a réussi à se faire remarquer pendant son séjour, notamment mercredi contre les Panthers de la Floride. «Je pense que je leur ai un peu forcé la main. Je suis arrivé ici en forme, prêt à démontrer que j’étais capable de jouer avec eux. En bout de ligne, c’était mon but de décocher un contrat. Et avec mon éthique de travail, ils ont peut-être été impressionnés.»

Si Teasdale en doute, les propos de Claude Julien à son endroit devraient le rassurer. «J’ai vu beaucoup de choses de sa part que les entraîneurs recherchent souvent, comme les petits détails durant les matchs. À ce niveau-ci, les gars qui arrivent ont habituellement le talent pour être ici. Ce qui fait la différence d’un joueur à l’autre, ce sont les petits détails. De ce côté-là, il m’a vraiment impressionné. Il a l’air d’un joueur vraiment intelligent. Il lit bien le jeu et ne semblait pas intimidé du tout.»

Déception oubliée

Contrairement à Brook, qui a été sélectionné par le Tricolore au deuxième tour en 2017, Teasdale n’a jamais été repêché. Il s’était rendu à Chicago pour la séance de sélection de 2017, mais était demeuré à Montréal en juin dernier plutôt que de s’envoler vers Dallas. Aujourd’hui, tout ça n’a plus d’importance à ses yeux.

«C’est sûr que c’est une déception de ne pas être repêché quand tu t’y attends, mais aujourd’hui, je n’y pense plus. Je suis à la même place que des joueurs qui ont été repêchés. Ça efface ce qui est arrivé», a affirmé Teasdale, auteur de 65 points dont 32 buts en 65 matchs avec l’Armada l’an dernier.

Brook, également âgé de 19 ans, a lui aussi fait bonne impression aux yeux de Julien. «Il est un défenseur très intelligent, il voit bien le jeu devant lui et il déplace bien la rondelle. Ce sont de bons jeunes joueurs qui retournent au niveau junior mais qui ont un bon potentiel.»

Comme Teasdale, il retourne à son équipe junior après avoir participé au match de mercredi contre les Panthers. «C’est quelque chose que je visais et il s’agit d’un pas dans la bonne direction vers mon objectif ultime de jouer dans la LNH», a déclaré Brook au sujet de son contrat. «Mon objectif principal était de montrer ce que je pouvais faire et jouer le meilleur hockey possible. Le contrat est un boni.»