Francis Bouillon

Francis Bouillon entraîneur chez le Canadien

Les jeunes défenseurs de l'organisation du Canadien pourront dorénavant compter sur les services d'un homme qui a été un exemple probant de persévérance et d'acharnement au travail pendant presque 15 saisons passées dans la LNH.
Francis Bouillon a été nommé mercredi entraîneur du développement des joueurs à la place de Rob Ramage, qui accède au poste de directeur du développement laissé vacant par la promotion de Martin Lapointe au poste de directeur du personnel des joueurs. Il s'occupera principalement des défenseurs du Rocket de Laval, le nouveau club-école du Tricolore dans la Ligue américaine, mais aussi ceux des collèges américains et des ligues juniors.
«J'avais commencé un peu l'année dernière avec Martin Lapointe au camp de perfectionnement. Après le camp, il m'a demandé si j'étais intéressé à commencer tranquillement avec nous. Ils m'ont fait un horaire et j'allais à St. John's quatre ou cinq jours par mois, juste pour voir quelle sensation je ressentais. Ce fut une belle expérience et j'ai adoré ça. Quand je suis revenu ici, j'ai pris du temps pour y penser et on m'a offert l'emploi il y a quelques semaines», a expliqué Bouillon.
Bien que le terme «entraîneur» devrait être inscrit sur les futures cartes d'affaires de Bouillon, celui-ci n'est pas convaincu qu'il s'agit d'un titre totalement approprié. Il voit ses tâches associées en partie à celles d'un enseignant, mais aussi à celles d'un mentor. «Les entraîneurs sont là pour enseigner des systèmes de jeu. Je me vois occuper plusieurs jobs. Sur le plan psychologique, il faut que tu sois capable d'aider le jeune en partageant tes propres expériences. Mais je me vois aussi comme un grand frère.»
Il s'agit d'une sorte de retour au bercail pour Bouillon, qui a effectué trois séjours différents avec le Canadien à titre de joueur entre 1999 et 2009.