Jonathan Huberdeau n’avait inscrit que deux buts en 24 matchs en carrière contre la formation montréalaise, mais il a transporté l’attaque de son équipe sur ses épaules dimanche grâce à une récolte de deux buts et deux mentions d’aide.
Jonathan Huberdeau n’avait inscrit que deux buts en 24 matchs en carrière contre la formation montréalaise, mais il a transporté l’attaque de son équipe sur ses épaules dimanche grâce à une récolte de deux buts et deux mentions d’aide.

Floride 6/Montréal 5: quatre points pour Huberdeau

SUNRISE, Fla. — Le Québécois Jonathan Huberdeau a amassé quatre points et les Panthers de la Floride ont infligé un deuxième revers de suite au Canadien de Montréal en l'emportant 6-5, dimanche soir.

Huberdeau n’avait inscrit que deux buts en 24 matchs en carrière contre la formation montréalaise, mais il a transporté l’attaque de son équipe sur ses épaules grâce à une récolte de deux buts et deux mentions d’aide. Il a aussi terminé l’affrontement avec un différentiel de + 5.

Les compagnons de trio de Huberdeau, Aleksander Barkov et Evgenii Dadonov, ont également connu une belle soirée de travail. Barkov a obtenu deux buts et une assistance alors que Dadonov s’est fait complice de deux buts des Panthers (20-13-5), qui ont signé une deuxième victoire consécutive.

Noel Acciari et Mike Matheson ont aussi fait bouger les cordages pour l’équipe locale. Sergei Bobrovsky a été ébranlé en début de match, quand l’attaquant Phillip Danault a été poussé sur lui, mais il est resté devant son filet pour conclure la partie avec 38 arrêts.

Ça n’a pas été un match facile en défensive pour le Canadien (18-15-6), mais les hommes de Claude Julien ont marqué au moins quatre buts pour une quatrième fois à leurs cinq dernières sorties.

«Quand tu marques neuf buts en deux matchs, tu devrais être capable de sortir avec des points», a déclaré Julien après la rencontre.

«Malheureusement, on échange beaucoup de chances [de marquer] avec l’autre équipe et nous ne sommes pas en position de jouer de cette façon-là, surtout avec les blessures. C’est important que nous jouions beaucoup plus serré défensivement que ce que nous faisons en ce moment», a-t-il ajouté.

Tomas Tatar, Jeff Petry, Max Domi, Jesperi Kotkaniemi et Shea Weber ont enfilé l’aiguille pour le Bleu-blanc-rouge, qui a vu Carey Price allouer six buts en 34 tirs. Nick Suzuki a mis la table pour trois buts des siens.

Julien a tenu à préciser que Price n’était pas à blâmer dans la défaite.

«Tout le monde peut être meilleur que ce que nous avons été. Si on peut prendre les fleurs quand nous gagnons, nous devons encaisser les critiques lorsque nous perdons, a soutenu l’entraîneur-chef. Tout le monde peut être meilleur défensivement.»

Le Canadien mettra un terme à l’année 2019 en rendant visite aux Hurricanes de la Caroline, mardi soir.

Début du tonnerre

Après avoir connu un début de match du tonnerre contre le Lightning de Tampa Bay, la veille, le Canadien a semblé pris dans des sables mouvants en première période et les Panthers en ont profité. Acciari a d’abord sauté sur une rondelle libre pour ouvrir le pointage et moins de deux minutes plus tard, Barkov a profité d’un bond favorable pour hériter du disque dans l’enclave avant de déjouer Price.

Le jeu de Suzuki a cependant donné des ailes au Tricolore et l’attaquant recrue a sonné la charge en préparant les trois premiers filets de sa troupe. Avant la fin de la première période, Suzuki a obtenu une aide sur le but en avantage numérique de Tatar et au deuxième engagement, le jeune homme de 20 ans s’est fait complice des réussites de Petry et Domi.

«Nick joue bien. Comme j’ai toujours dit, c’est un gars qui s’améliore au fur et à mesure que l’année avance», a souligné Julien, à propos de son poulain.

Le premier trio des Panthers a toutefois remis les pendules à l’heure en dominant la période médiane. Barkov a nivelé la marque en complétant une belle remise de Huberdeau et le Québécois a inscrit deux buts en 35 secondes pour scier les jambes des visiteurs.

Matheson a réussi l’éventuel but vainqueur dès la 45e seconde du troisième engagement, quand son tir de la pointe a touché la lame du bâton de Weber avant de tromper la vigilance de Price entre les jambières. Kotkaniemi a profité d’un avantage numérique pour marquer son cinquième but de la saison et Weber a réduit l’écart après un lancer frappé, mais la remontée ne s’est pas concrétisée.