Le Canadien a réussi à revenir de l’arrière face aux Canucks de Vancouver, aux Flames de Calgary et aux Jets de Winnipeg, mais a vu sa tentative de remontée arriver à court face aux Oilers d’Edmonton, pendant son voyage du temps des Fêtes.
Le Canadien a réussi à revenir de l’arrière face aux Canucks de Vancouver, aux Flames de Calgary et aux Jets de Winnipeg, mais a vu sa tentative de remontée arriver à court face aux Oilers d’Edmonton, pendant son voyage du temps des Fêtes.

De mauvais débuts de match à corriger

BROSSARD — Le Canadien a connu du succès dans le premier segment de son voyage du temps des Fêtes, malgré le fait qu’il ait accordé le premier but dans chacun de ses quatre matchs.

Le caractère de la formation montréalaise est l’une de ses forces, mais le Tricolore voudrait bien éviter de se retrouver dans cette situation soir après soir.

«Nous ne pouvons pas commencer à croire que nous allons réussir à venir de l’arrière tous les soirs, a insisté l’attaquant Brendan Gallagher. Nous devons connaître de meilleurs départs et jouer avec l’avance.»

Le Canadien a réussi le coup face aux Canucks de Vancouver, aux Flames de Calgary et aux Jets de Winnipeg, mais a vu sa tentative de remontée arriver à court face aux Oilers d’Edmonton. Il sera encore plus important pour la troupe de Claude Julien de connaître de bons débuts de rencontre et d’avoir du succès lors du deuxième segment de son voyage, puisqu’il croisera le fer avec notamment deux rivaux de section.

Le Tricolore rendra visite au Lightning de Tampa Bay samedi, puis aux Panthers de la Floride dimanche, avant de conclure l’année 2019 avec un duel contre les Hurricanes, en Caroline, le 31 décembre.

Au troisième rang

Avant la reprise des activités dans la LNH vendredi soir, le Canadien se retrouvait au troisième rang de la section Atlantique avec 42 points. Les Panthers suivaient au quatrième rang avec 41 points, tandis que le Lightning pointait au sixième rang avec 40 points.

«Nous savons à quel point le classement est serré, a admis Julien. Un jour, vous êtes en troisième place, puis le lendemain vous pouvez glisser au sixième rang. Il est important de ne pas être obnubilé par le classement. Il faut se concentrer sur les tâches quotidiennes.»

Depuis sa traversée du désert de huit rencontres tard en novembre, le Canadien a retrouvé un certain aplomb avec un dossier de 7-3-0, incluant une fiche de 5-1-0 à l’étranger.

Avant le départ de l’équipe vers l’Ouest canadien, Julien avait martelé que son équipe devait mieux jouer à domicile et afficher la même rigueur sur la patinoire qu’elle le fait à l’étranger.

«Faire les jeux simples»

«Parfois, même sans vous en rendre compte, vous essayez d’en faire un peu moins à l’étranger, a noté le vétéran Nate Thompson. Vous vous contentez de faire les jeux simples. Je pense que c’est ce que nous faisons et ce qui a fait notre succès.

«Nous allons devoir transposer cette approche lors de nos matchs à domicile.»

Mais avant le retour au Centre Bell, le 2 janvier encore contre le Lightning, le Tricolore tentera de maintenir ses acquis dans la section Atlantique.

Le Lightning a compilé un dossier de 6-4-1 depuis le début du mois de décembre.

«Nous nous préparons à affronter une très bonne équipe de hockey, a insisté Gallagher. Elle gagne un peu plus depuis un certain temps et elle compte sur des joueurs de classe mondiale. Ce n’est jamais facile de gagner là-bas.»

Comme ce fut le cas dans l’Ouest canadien, le Tricolore devrait compter sur l’appui de ses nombreux partisans qui ont décidé de passer le temps des Fêtes en Floride.