« Nous avons déjoué les pronostics tout au long de la saison, nous avons toujours trouvé le moyen de bien rebondir, a rappelé le vétéran gardien vendredi, la veille d’un autre duel important face aux Jets de Winnipeg.»

Carey Price: «Le corps détendu, mais l’esprit alerte»

WINNIPEG — Carey Price sait que le Canadien se retrouve dans une position précaire dans la course aux séries, mais il croit toujours que l’équipe peut relever le défi.

« Nous avons déjoué les pronostics tout au long de la saison, nous avons toujours trouvé le moyen de bien rebondir, a rappelé le vétéran gardien vendredi, la veille d’un autre duel important face aux Jets de Winnipeg.»

«Les gars dans ce vestiaire ont beaucoup de caractère. Nous avons toujours bien répondu à l’adversité.»

Le Canadien (41-29-8) a encaissé un dur revers de 6-2 face aux Blue Jackets de Columbus, jeudi. Les deux équipes ont 90 points au compteur dans l’Association de l’Est. Les Blue Jackets détiennent toutefois le deuxième laissez-passer supplémentaire puisqu’ils ont joué un match de moins que le Tricolore. Pour leur part, les Hurricanes de la Caroline ont 91 points avec eux aussi un match en main sur le Canadien.

Le défi sera particulièrement relevé pour le Canadien puisqu’il disputera ses quatre derniers matchs contre des équipes qui seront des éliminatoires. Après son duel contre les Jets, le Canadien accueillera le Lightning de Tampa Bay, avant de rendre visite aux Capitals de Washington, puis de clore son calendrier régulier face aux Maple Leafs de Toronto, au Centre Bell.

Le Canadien pourrait avoir besoin d’un peu d’aide dans la course aux séries, mais l’entraîneur-chef Claude Julien préférerait voir sa troupe prendre son sort entre ses mains.

«Ce serait bien de recevoir de l’aide, mais d’un autre côté, je ne veux pas que notre équipe ne fasse pas le travail tout en espérant qu’une autre formation le fasse pour nous, a dit Julien. J’aimerais nous voir prendre contrôle de notre destin lors des derniers matchs.»

Price croit que les joueurs n’ont plus rien à perdre, ce qui a autant son bon côté que son mauvais côté.

«La ligne peut être mince, a dit le gardien ayant un dossier de 4-1-1 à ses six derniers départs. Vous ne voulez pas être trop décontractés, mais vous ne voulez pas être trop tendus. Le corps doit être détendu, mais l’esprit doit être alerte.»

Les Jets (45-28-4) ont perdu leurs deux derniers matchs, et trois de leurs quatre dernières rencontres. Ils ont gaspillé une avance de 4-2 en troisième période avant de perdre 5-4 face aux Islanders de New York, jeudi.

Le défenseur Dustin Byfuglien pourrait être de retour au jeu face au Canadien, après avoir raté 19 parties en raison d’une blessure à une cheville.

De son côté, le Canadien pourra compter sur l’attaquant Andrew Shaw puisque le département de la sécurité des joueurs a décidé de ne pas le punir pour un contact dangereux à la tête du défenseur des Blue Jackets Adam McQuaid.

Shaw avait écopé une punition mineure pour obstruction sur la séquence. Pour sa part, McQuaid n’est pas revenu au jeu et il a été rapporté qu’il n’a pas accompagné ses coéquipiers à Nashville pour le match de samedi des Blue Jackets face aux Predators.

«Je regardais nos joueurs se diriger vers moi et je devais pivoter dans cette direction, a raconté Shaw. Quand j’ai tourné la tête pour regarder, il arrivait vers moi et j’ai fait le saut.»

«C’était accidentel. Je suis désolé. Je lui ai envoyé un message en lui souhaitant un prompt rétablissement.»

Le Canadien a vécu des dernières semaines en montagnes russes. Au cours de ses huit derniers matchs, il a encaissé deux revers de suite, a gagné trois parties d’affilée, s’est incliné en prolongation face aux Hurricanes, a écrasé les Panthers de la Floride, puis a perdu un match important face aux Blue Jackets.

«Vous devez rebondir après une défaite et nous devons oublier le match (de jeudi), a dit Julien. Nous ne sommes pas encore éliminés. Nous sommes toujours dans la course. Il nous reste quatre matchs difficiles à compter de samedi, mais nous pouvons seulement les gagner un à la fois.»