Claude Julien (à droite) donnant des indications à Brendan Gallagher, Jonathan Drouin et Joel Armia
Claude Julien (à droite) donnant des indications à Brendan Gallagher, Jonathan Drouin et Joel Armia

Canadien: trouver un équilibre pour les unités spéciales

BROSSARD — Claude Julien a mis l'accent sur les unités spéciales à l'entraînement, jeudi, et la bonne nouvelle est que certains réguliers en désavantage numérique semblent en grande forme.

Le jeu de puissance du Canadien de Montréal a passé son temps à aller récupérer les rondelles à l'autre bout de la patinoire pendant la trentaine de minutes de jeu simulé. Artturi Lehkonen et Phillip Danault, notamment, s'en sont donné à coeur joie en infériorité numérique.

«Tout est une question de sensation avec la rondelle en avantage numérique et les gars travaillaient là-dessus, a rappelé Lehkonen, en se portant un peu à la défense de ses coéquipiers. Phil et moi jouons ensemble depuis un certain temps. C'est facile de jouer avec lui et d'anticiper ce qu'il va faire.»

Deux autres duos d'attaquants ont été employés au sein du désavantage numérique: Paul Byron avec Dale Weise et Jake Evans avec Ryan Poehling. Ben Chiarot et Victor Mete, Cale Fleury et Brett Kulak, ainsi que Xavier Ouellet et Christian Folin composaient les trois paires de défenseurs.

Les Penguins de Pittsburgh ont maintenu une efficacité de 19,9 pour cent en avantage numérique cette saison, bon pour le 16e rang dans la LNH. C'était la première fois depuis 2015-16 qu'ils étaient exclus du top-5 de la LNH à ce chapitre. Étrangement, leur rendement à la baisse cet hiver n'a rien à voir avec l'absence de Sidney Crosby puisque les Penguins ont affiché une efficacité de 22,8 pour cent pendant les 28 rencontres qu'il a ratées.

Peu importe la production en saison, le Canadien sait qu'il devra rester discipliné en série de qualification face aux Penguins.

«C'est l'une des meilleures unités du circuit, ça ne fait pas de doute, a reconnu Lehkonen. Il y a tellement de bons joueurs au sein de leur équipe. Il est difficile d'anticiper ce qu'ils vont faire et ils peuvent pratiquement tout réussir ce qu'ils vont tenter.»

Selon Julien, les joueurs du Tricolore devront trouver le fameux équilibre entre l'agressivité et la patience pour réussir à contrer l'avantage numérique des Penguins.

«Si vous donnez du temps et de l'espace à des gars comme Crosby, (Evgeni) Malkin, (Kristopher) Letang, ou même (Patric) Hornqvist devant le filet, ils vont vous faire payer le prix, a-t-il rappelé. Mais si vous êtes trop agressifs, ils vont aussi vous faire payer le prix.

«Il faut être intelligent et être agressif quand il y a une rondelle libre ou que le joueur est contre la rampe avec le dos tourné. S'ils ont le plein contrôle de la rondelle, il faut être prudent. Il faut donc prendre la bonne approche au bon moment.»

Et la mentalité de travailleur acharné associée au désavantage numérique est aussi bonne pour les joueurs évoluant en avantage numérique.

«Si vous ne travaillez pas plus fort que les gars en désavantage numérique, ils vont avoir le meilleur, a insisté Julien. Ce n'est pas parce que vous avez un joueur en plus sur la patinoire que vous devez lever le pied. Il faut garder son intensité et prendre des décisions qui vont permettre de créer des surnombres en zone offensive et des occasions de marquer.»

À ce niveau, Julien s'est un peu porté à la défense des joueurs qui évoluaient en avantage numérique, jeudi. Shea Weber, Nick Suzuki, Tomas Tatar, Jonathan Drouin et Brendan Gallagher composaient la première unité, tandis que Jeff Petry, Max Domi, Jesperi Kotkaniemi, Jordan Weal et Joel Armia formaient la deuxième unité.

«J'ai aimé l'intensité, la vitesse et le rythme de notre avantage numérique en début d'entraînement, a dit Julien. Je pense que nous sommes sur la bonne voie.

«Vers la fin, la fatigue a rattrapé les gars et ils commençaient à être moins intenses, ils portaient moins attention aux détails. Pour la majorité de l'entraînement, j'ai trouvé que les gars ont fait du bon travail», a-t-il ajouté au sujet de l'ensemble du groupe à l'entraînement.

Les gardiens Charlie Lindgren, Cayden Primeau et Michael McNiven ont participé à l'entraînement. Carey Price a effectué des exercices en compagnie de l'entraîneur des gardiens Stéphane Waite avant ses coéquipiers.

Les attaquants Alex Belzile, Charles Hudon et Laurent Dauphin, ainsi que les défenseurs Josh Brook, Noah Juulsen et Gustav Olofsson n'ont pas participé à l'entraînement.