Aaron Rodgers est originaire du nord de la Californie qui a connu l’incendie le plus meurtrier de l’histoire de l'État.

«Camp Fire»: Rodgers vient en aide à son coin de pays

LOS ANGELES — Aaron Rodgers a annoncé mercredi qu’il faisait un don de 1 million $ pour la reconstruction de la région du nord de la Californie, dont il est originaire, détruite par un incendie sans précédent.

«En Californie du Nord, où je suis né et où j’ai grandi, la ville de Paradise a été totalement détruite par le feu et beaucoup de ses habitants ont dû se réfugier dans ma ville natale de Chico et à travers tout le nord de l’État», a déclaré le quart-arrière vedette des Packers de Green Bay dans une vidéo publiée sur son compte Twitter. «J’ai contacté mes amis et le maire de Chico pour savoir comment je pouvais les aider au mieux et donner de l’argent pour les besoins immédiats et la reconstruction à long terme est ce qu’il y a de plus urgent.»

Habillé d’un tee shirt «Butte strong» (littérairement Butte fort), du nom du comté à laquelle appartiennent les villes de Chico et de Paradise, l’athlète de 34 ans a ajouté que l’un des partenaires, l’assureur State Farm, s’était engagé à verser un dollar pour chaque retweet de sa vidéo, à hauteur de 1 million $.

Le «Camp Fire», l’incendie le plus meurtrier de l’histoire de la Californie, a fait 81 morts et détruit 61 500 hectares et plus de 12 600 maisons depuis le 8 novembre. Le nombre de personnes portées disparues dans l’incendie était mardi de 870.

Rodgers, vainqueur du Super Bowl avec les Packers en février 2011, est né et a grandi à Chico. À sa sortie du collège, aucune université de renom ne s’est intéressée à lui, l’obligeant à jouer avec la très modeste équipe de l’université d’Oroville, non loin de Chico. Il a été recruté après une saison par la prestigieuse université de Californie et a ensuite été repêché en première ronde (24e au total) par Green Bay en 2005.