Pour la première fois depuis plusieurs années, Thomas Bolduc (5) et ses coéquipiers du Rouge et Or ont amorcé leur camp d’entraînement à Québec plutôt que sous le soleil de la Floride.

«Camp de printemps» loin des palmiers pour le Rouge et Or

Pour la première fois depuis plusieurs années, le camp d’entraînement de l’équipe de football du Rouge et Or s’amorçait vendredi loin des palmiers de la Floride, au stade intérieur du PEPS de l’Université Laval. Une décision rendue par U Sports, l’organisation qui gère le sport universitaire canadien, interdisant aux équipes de football de tenir des camps à l’extérieur du Canada est à l’origine de la situation.

«Nous sommes contents de disposer d’un stade couvert comme celui-là», a d’abord lancé l’entraîneur-chef Glen Constantin à la fin de la première journée du camp, qualifié de camp de printemps même s’il commence trois semaines avant le solstice. 

Constantin avoue cependant que la fin du voyage en Floride a ses désavantages. «Ce ne sera pas la même chose du côté de la cohésion d’équipe, car c’est un aspect qui se bâtissait beaucoup avec le voyage. C’est une belle expérience dont les athlètes doivent malheureusement faire leur deuil», poursuit-il, maintenant que le voyage hivernal à Orlando ne constituait pas un avantage indu pour sa formation. «Je ne pense pas que le fait d’aller en Floride nous rendait supérieurs aux autres», signale-t-il.

Le receveur de passes Jonathan Breton-Robert partageait le point de vue de son entraîneur quant à l’interdiction de tenir des camps hors du Canada. «C’est sûr que c’est différent cette année. Au moins, on est dans nos installations, mais la Floride, c’était très bon pour développer l’esprit d’équipe. Selon moi, c’est un peu du nivellement par le bas», a-t-il déploré en faisant référence à l’interdiction décrétée par U Sports.

Calendrier

Il n’y a pas que le changement d’emplacement du camp de printemps qui faisait tiquer Constantin vendredi puisque le calendrier de la prochaine saison de football universitaire a été dévoilé et qu’il comporte une semaine de congé pour le Rouge et Or dès la première semaine de compétition et une deuxième lors de la cinquième semaine de jeu. De plus, le Rouge et Or lancera sa saison à domicile le 6 septembre contre ses grands rivaux des Carabins de l’Université de Montréal.

«On aurait aimé que le match contre Montréal ne soit pas en ouverture... C’est que le match d’ouverture et le match contre les Carabins sont toujours des parties très courues par les partisans. Mettre notre premier match local contre les Carabins aura certainement un effet sur nos foules», indique-t-il.

«De plus, les deux matchs contre les Carabins sont très tôt, chez nous le 6 septembre et à Montréal le 10 octobre. Normalement, tu ne vois jamais ça. Dans la NCAA, aux États-Unis, c’est la dernière semaine de jeu qui est qualifiée de «Rivalry Week». Les équipes entre lesquelles il y a une grande rivalité s’affrontent à la fin de la saison, pas au début!», déplore-t-il.

Pour compenser le fait que l’équipe débute sa saison par une semaine de congé, le Rouge et Or a ramené un match hors-concours présaison contre une équipe d’une autre conférence canadienne. Cette tradition avait fait relâche l’an dernier après avoir eu lieu de 2006 à 2018. Le Rouge et Or affrontera donc les Ravens de Carleton le 29 août au Stade Telus dans un match de quatre quarts de 12 minutes chacun. 

«Nous avons trouvé un bon partenaire cette année. C’est important pour nous de jouer ce match, car je crois qu’on avait ressenti l’an dernier les effets de ne pas avoir joué de match hors-concours. Dans la NFL, la meilleure ligue de football au monde, on joue quatre matchs hors-concours par année et dans la Ligue canadienne de football (LCF), on en joue deux. C’est un peu illogique qu’on n’en joue aucun au niveau universitaire, n’est-ce pas?», a-t-il conclu.

+

Jonathan Breton-Robert

BRETON-ROBERT ENFIN EN PLEINE FORME

Après avoir dominé les receveurs de passes du Rouge et Or avec 41 passes captées pour 433 verges et trois touchés en 2018, Jonathan Breton-Robert a dû ronger son frein une bonne partie de la dernière saison alors qu’une blessure à l’aine l’a tenu à l’écart du jeu après deux matchs. Il assure maintenant être revenu à 100 % de sa forme et pense déjà à la prochaine saison qui débutera le 6 septembre pour lui et ses coéquipiers.

«C’était la première fois que j’avais une grosse blessure comme ça. Je dois avouer que le plus difficile, c’est de ne pas pouvoir être sur le terrain pour aider les autres joueurs», a déclaré le numéro 87, qui en sera à sa cinquième et dernière année d’admissibilité au football universitaire.

«Ma blessure est maintenant guérie et je suis à 100 % de ma forme et je reprends mon rythme», poursuit le footballeur de Saint-Anselme qui souhaite apporter encore davantage sa contribution à l’équipe en 2020. «J’ai décidé de ne pas me présenter aux camps d’évaluation régionaux de la Ligue canadienne de football [appelés combine dans le jargon du milieu] même si je suis guéri. Je veux me concentrer d’abord et avant tout sur le fait d’être fin prêt pour la prochaine saison plutôt que de me préparer pour le combine. Je tenais à jouer une cinquième année avec l’Université Laval. Je ne fais que repousser d’un an mon combine.»

Breton-Robert était heureux de retrouver un terrain de football, même à l’intérieur, après plusieurs mois d’inactivité. «Je me sens bien sur le terrain, c’est l’fun de pouvoir prendre ses aises et d’être dans le caucus. Je suis aussi heureux de retrouver les demis défensifs et de m’entraîner avec eux», conclut-il. Ian Bussières 

+

RIEN DE GAGNÉ POUR BOLDUC

Même s’il a réussi à ravir le poste de quart-arrière numéro un du Rouge et Or à Samuel Chénard après quelques matchs l’an dernier, Thomas Bolduc sait que rien n’est encore gagné pour lui cette année d’ici le premier match de la saison.

Le Rouge et Or s’est en effet entendu durant la saison morte avec Arnaud Desjardins, l’ancien quart-arrière des Spartiates du Cégep du Vieux-Montréal qui a dominé l’an dernier le circuit collégial de première division avec 138 passes complétées pour 2152 verges, 33 touchés et seulement deux interceptions. Même six mois avant le début de la saison universitaire, la lutte entre Bolduc et Desjardins est d’ailleurs déjà commencée au camp printanier du Rouge et Or. «Je sais que j’aurai à compétitionner chaque jour avec Arnaud. Je sais que c’est comme ça, surtout à Laval. Je vais continuer à travailler fort et, pour moi, le camp de printemps est une bonne occasion de savoir sur quoi je devrai travailler le reste de l’hiver et l’été», a-t-il déclaré vendredi. 

À sa deuxième saison avec le Rouge et Or, Bolduc avoue d’ailleurs être plus à l’aise sur le terrain. «C’est agréable, car j’aide plus le monde que l’an passé, alors que c’était moi qui me faisais aider», résume celui qui portait les couleurs des Cougars du Collège Champlain de Lennoxville dans les rangs collégiaux. Ian Bussières

+

CALENDRIER 2020 DU ROUGE ET OR

  • Samedi 29 août 13h : Ravens de Carleton vs Rouge et Or (hors-concours)
  • Dimanche 6 septembre 13h : Carabins de l’Université de Montréal vs Rouge et Or
  • Vendredi 11 septembre 19h : Rouge et Or vs Université McGill
  • Dimanche 20 septembre 13h : Stingers de Concordia vs Rouge et Or
  • Samerdi 3 octobre 13h : Rouge et Or vs Vert & Or de l’Université de Sherbrooke
  • Samedi 10 octobre 14h : Rouge et Or vs Carabins de l’Université de Montréal
  • Dimanche 18 octobre 13h : Université McGill vs Rouge et Or
  • Samedi 24 octobre 13h : Rouge et Or vs Stingers de Concordia
  • Samedi 31 octobre 13h : Vert & Or de l’Université de Sherbrooke vs Rouge et Or
  • Samedi 7 novembre 14h : Demi-finales québécoises RSEQ
  • Samedi 14 novembre 14h : Finale québécoise RSEQ - Coupe Dunsmore
  • Samedi 21 novembre : Demi-finale U Sports - Coupe Uteck Canada Ouest vs RSEQ
  • Samedi 28 novembre : Coupe Vanier