Cédric Fofana s’est qualifié pour la première fois de sa carrière pour le circuit mondial senior des Grands Prix de la FINA.

Cadeau mérité pour Fofana

Cédric Fofana a déjà développé un premier cadeau de Noël. Le plongeur de 15 ans de Québec a remporté une médaille de bronze chez les seniors aux Championnats canadiens d’hiver, ce qui lui vaut une entrée sur le circuit international des Grands Prix.

«Je ne m’en attendais pas!» a-t-il reconnu, quand Le Soleil l’a joint lundi, tout juste de retour de la compétition nationale tenue à Victoria, en Colombie-Britannique.

Fofana, qui a soufflé 15 bougies en septembre, concourt d’ordinaire dans la catégorie garçons A, soit ceux âgés de 16 à 18 ans. Et il s’agit déjà là d’un surclassement, puisqu’il serait vraiment trop fort pour le B (14-15).

Mais dimanche, il participait à la finale canadienne senior (19 et +) au tremplin de trois mètres. Et c’est sans trembler que le jeune phénomène originaire de la capitale québécoise s’est arrogé la troisième position dans le bassin de la Place Saanich Commonwealth.

«Ç’a bien été. Surtout que j’ai été dérangé par une douleur au sacrum dans les derniers jours, mais ç’a passé», a-t-il révélé. «Je travaille fort depuis le début de la saison et ç’a bien marché. En particulier le dernier de mes six plongeons, où j’ai obtenu une note de 9, deux 8,5 et deux 8», explique avec fierté le médaillé.

Il faut comprendre qu’avec ce tour et demi renversé avec trois vrilles et demie, sa manœuvre au niveau de difficulté le plus élevé à égalité avec son quatrième plongeon, Fofana a enregistré 85,75 points. En route pour une collecte de 428,60 points pour ses six sauts et la troisième marche du podium.

Derrière le vétéran de 28 ans François Imbeau-Dulac, de Saint-Lazare, auteur de 476,65 points, et du Montréalais de 21 ans Philippe Gagné, avec 440,05 points. Les deux ont déjà participé aux Jeux olympiques.

Son excellent sixième et dernier plongeon a surtout permis à Fofana de coiffer Thomas Ciprick, installé au troisième échelon après cinq plongeons. Avec un saut à faire, Fofana tirait de l’arrière par 15,95 points derrière Ciprick (417,30), qu’il a finalement devancé par 11,30.

Ciprick, de Baie-d’Urfé, n’a que quelques mois de plus, ce qui faisait de Fofana le plus jeune participant de cette finale. Les quatre premières positions de cette épreuve appartenant ainsi à des Québécois.

Premier depuis Despatie

L’été dernier, Fofana est devenu le premier médaillé individuel canadien aux Championnats du monde juniors depuis Alexandre Despatie, en 2002. Premier donc en 16 ans.

S’il est maintenant installé à Montréal, où il va à l’école en quatrième secondaire et s’entraîne quotidiennement dans les installations du Stade olympique, Fofana s’affiche toujours comme membre du club de plongeon ARO de Québec. Il a appris son art sous l’égide de l’entraîneur Dany Boulanger, au PEPS de l’Université Laval.

Le voilà qualifié pour la première fois de sa carrière pour le circuit mondial senior des Grands Prix de la FINA, dont la Coupe Canada, présentée à Calgary du 4 au 7 avril.

Il pourra aussi participer à d’autres Grands Prix, mais n’a pas encore déterminé lesquels avec ses entraîneurs. Le circuit des Grands Prix compte neuf arrêts autour de la planète en 2019 : Allemagne (février), Calgary, Californie (avril), Espagne, Italie, Égypte (juin), Australie, Malaisie et Singapour (novembre).

Fofana plongera par contre avant tout dans l’eau du Mexique, début janvier, lors d’un camp avec l’équipe canadienne junior. D’ici là, il passe les Fêtes à Québec, avec sa famille.