Après avoir accouché du troisième enfant du couple, la conjointe de Bryan Lizotte, entraîneur-­adjoint avec le Titan d’Acadie-Bathurst, a insisté pour que celui-ci reprenne sa place derrière le banc pour le quatrième match de la série, à Victoriaville.

Bryan Lizotte, troisième fois papa et victorieux le même jour!

L’entraîneur adjoint du Titan d’Acadie--Bathurst Bryan Lizotte n’oubliera pas sa journée de mercredi de si tôt. Entre deux victoires des siens en 24h, à Victoriaville, leur permettant d’accéder à la finale de la LHJMQ, le père de famille a effectué un aller-retour d’urgence à Québec pour assister à la naissance de son troisième enfant.

Puisque le Titan jouait deux matchs en deux soirs à Victoriaville, Lizotte et le reste de l’équipe d’entraîneurs ont veillé tard suite à la victoire de mardi face aux Tigres, préparant le plan de match pour la rencontre du lendemain. Lorsque Lizotte a finalement rejoint son lit, la nuit a été de courte durée. 

«Ma femme m’a appelé à 3h30 du matin pour me dire qu’elle venait de crever ses eaux», a confié l’ex-pilote du Blizzard du Séminaire Saint-François au Soleil, jeudi. Tout de suite, il a sauté dans sa voiture et a roulé jusqu’à Québec au milieu de la nuit afin d’être au chevet de sa femme. Sept heures plus tard, le couple accueillait le petit Dmitry dans la famille. 

Heureux hasard

Si l’adjoint à l’entraîneur-chef Mario Pouliot était déjà de retour derrière le banc, le soir même, pour voir le Titan compléter le balayage des Tigres et accéder à la finale des séries, c’est parce que sa femme elle-même a insisté. 

«Mario et toute l’organisation étaient prévenus depuis un moment que ça pouvait arriver et ils étaient vraiment compréhensifs. Mais pour ma femme c’était un no brainer que je devais être là avec le Titan pour le match numéro 4. Elle m’a dit que je n’avais pas le choix d’y aller et que je ne pouvais pas abandonner mon équipe.»

Pas de doute, toute la famille vibre au rythme du hockey. Lizotte est bel et bien arrivé juste avant le début du match, mercredi soir, à Victoriaville, puis est retourné auprès de sa femme et son fils à Québec après la victoire de 4-3 des siens. 

«La vie fait parfois bien les choses», ne pouvait que constater le père de famille, jeudi. Sa femme et ses enfants étant demeurés à Québec alors que sa carrière l’a amené à Bathurst, il aurait facilement pu être beaucoup plus loin que Victoriaville au moment de l’accouchement. Non seulement cela, mais comme le Titan a balayé les Tigres, Lizotte pourra profiter de quatre jours de «congé» auprès des siens afin de reprendre la route avec le Titan. 

«Les joueurs ont pris le temps de le souligner et de me féliciter après la victoire, mercredi soir. Je leur ai dit que c’est à ma femme que revient tout le mérite!»