Tom Brady, à droite, n’a pas voulu commenter la suspension pour dopage de son coéquipier Josh Gorson. «Nous faisons tous face à une certaine part d’adversité pendant une année, a noté le quart des Patriots. Il faut savoir garder sa concentration pour aller sur le terrain.»

Brady préfère penser à la victoire

FOXBOROUGH — Tom Brady affiche un dossier de 29-3 face aux Bills de Buffalo, le plus grand nombre de victoires par un quart contre une même équipe. Et une 30e victoire permettrait aux Patriots de la Nouvelle-Angleterre de gagner un 10e titre consécutif de la section Est de l’Association américaine­.

Brady sera toutefois privé du receveur de passes Josh Gordon, dimanche. Il a été suspendu pour dopage au moment où il commençait à prendre une place de plus en plus importante au sein de l’offensive des Patriots.

«Il n’y a pas vraiment eu de réaction», a dit Brady vendredi au sujet de la suspension de Gordon. «Nous lui souhaitons la meilleure des chances. Je crois que c’est ce que nous ressentons. Nous voulons qu’il fasse ce qui est le plus important pour lui.»

Plusieurs joueurs des Patriots ont été questionnés au sujet de la perte de Gordon, qui a quitté l’équipe jeudi pour «prendre du recul» et qui a été suspendu à nouveau par la NFL pour avoir violé les conditions de sa réintégration au sein du circuit après avoir enfreint la politique d’abus de substances de la ligue.

Cinq ans après avoir été nommé sur l’équipe d’étoiles en 2013 grâce à 87 attrapés pour 1646 verges de gains et neuf touchés avec les Browns de Cleveland, Gordon a capté 40 passes pour 720 verges de gains et trois touchés avec les Patriots. Brady avait vanté pratiquement chaque semaine les efforts déployés par son receveur de passes.

Vendredi, il a été questionné à savoir s’il avait vu des signes de ce qui s’en venait et s’il avait été étonné lors de l’annonce de jeudi. «C’est ce que je ressens. J’apprécie les efforts qu’il a faits, son travail acharné. Je n’ai pas vraiment eu de réaction. Je me concentre sur la tâche devant moi. C’est comme ça que je me prépare chaque semaine.»

Mais, y a-t-il eu des signes? «Je n’en ai aucune idée», a finalement répondu Brady. «Je me suis présenté ici et j’ai appris la nouvelle comme tout le monde.»

Le casier de Brady était adjacent à celui de Gordon dans le vestiaire et il était perçu comme une sorte de mentor pour le receveur. Il n’a pas voulu dire s’il avait tenté de le contacter. «Ce sont des choses très personnelles», a-t-il dit. «Je vais donc les garder pour moi-même.»

Encore deux matchs

Brady et les Patriots accueilleront les Bills cette semaine, puis les Jets de New York lors de la dernière semaine du calendrier régulier. Ils devront donc les affronter sans Gordon.

«J’ai confiance envers les joueurs qui sont ici», a dit Brady, qui a aussi rappelé que Gordon ou n’importe quel autre joueur aurait pu aussi se blesser sur le premier jeu de la rencontre de dimanche et que l’équipe aurait dû s’ajuster en cours de route.

«Jules [Edelman], Philip [Dorsett], Hoge [Chris Hogan], CP [Cordarrelle Patterson], ils font tous du bon travail. Ils ont tous des rôles différents», a ajouté Brady.

«Nous faisons tous face à une certaine part d’adversité pendant une année», a noté Brady. «Il faut savoir garder sa concentration pour aller sur le terrain et assister aux réunions. Vous devez vous concentrer sur ce que vous avez à faire, sur vos responsabilités et votre travail.

«Je crois que nous avons fait du bon travail à ce niveau. Nous travaillons pendant la semaine et nous connaissons l’importance du match de dimanche, de cette occasion qui s’offre à nous. Nous devons gagner et c’est ce dont nous avons parlé pendant la semaine.»