Bill Belichick et Tom Brady ont des fiches totalement dominantes contre les Bills de Buffalo. Belichick cumule 29 victoires et 5 défaites, alors que Tom Brady en est à 26 victoires et 3 défaites, à une victoire du record de Brett Favre pour le plus grand nombre de victoires contre une seule équipe.

Brady et Belichick, vrais «proprios» des Bills

ORCHARD PARK — Rob Gronkowski reçoit de moins en moins de demandes de billets de sa famille et de ses amis qui veulent voir les Patriots jouer contre les Bills à Buffalo, car il n’aiment pas être coincés dans les étages supérieurs du New Era Field.

«Ils ne me le demandent même plus», laisse tomber l’ailier rapproché, mercredi. Lorsqu’on lui demande si la perte d’intérêt vient du fait que ses amis de sa ville natale ne désirent plus voir les Bills perdre contre les Pats, Gronkowski éclate de rire. «Je ne sais pas!» s’est-il contenté de dire avant de partir pour Buffalo, où les Patriots (9-2) affronteront les Bills (6-5), dimanche.

Officiellement, Terry et Kim Pegula ont acheté les Bills en 2014. Mais en vérité, Bill Belichick, le pilote des Pats, et son quart-arrière Tom Brady les «possèdent» depuis plus longtemps encore, eux qui dominent depuis 17 ans leurs rivaux de la division Est de la Conférence américaine.

Les Patriots ont une fiche de 29-5 contre les Bills depuis l’embauche de Belichick en 2000. Quant à sa fiche de 15-2 à Buffalo, elle comporte davantage de victoires à Orchard Park, New York, que n’importe quel entraîneur des Bills depuis Wade Phillips (17-7 entre 1998 et 2000). Quant à Brady, il possède une fiche enviable de 26-3 contre Buffalo, à une victoire de briser le record de Brett Favre pour le plus de victoires d’un quart contre un seul adversaire. Favre l’avait fait contre les Lions. 

Rétrospective de la disette de 17 ans des Bills à l’occasion de leurs deux matchs annuels contre les Patriots.

2000

Les Bills remportent leur première rencontre contre Belichick grâce aux deux placements consécutifs de Steve Christie pour égaliser la marque et leur donner la victoire 16-13 en prolongation. Adam Vinatieri venge son entraîneur un mois plus tard avec un placement de 24 verges en prolongation.

2001

Saisissant l’occasion alors que le quart partant Drew Bledsoe est laissé de côté, Brady obtient des gains de 107 verges par la passe avec un touché et une interception, en plus d’être victime de sept sacs, dans une victoire de 21-11. Lors du deuxième duel, Vinatieri donne encore la victoire aux Pats 12-9 avec un placement de 23 verges en temps supplémentaire.

2002

Échangé à Buffalo pendant la saison morte, Bledsoe ne réussit qu’un touché contre les trois de Brady dans une victoire convaincante de 38-7 des Pats. Il ne fait pas mieux un mois plus tard, en lançant quatre interceptions dans une défaite de 27-17 des Bills.

2003

Le plaqueur défensif des Bills, Sam Adams, fait la couverture du Sports Illustrated après avoir ramené une passe interceptée sur 37 verges jusque dans la zone des buts dans la victoire de 31-0 de Buffalo. Les Pats rendent la monnaie de leur pièce à Buffalo dans une victoire de 31-0 lors du dernier match de l’entraîneur des Bills Greg Williams. 

2004

Mike Mularkey prend le poste d’entraîneur des Bills. Bledsoe subit six sacs dans une défaite de 31-17. Puis, dans son dernier match en carrière contre les Pats, il lance trois interceptions dans une défaite de 35-7. 

2005

Les Bills gaspillent une avance de 16-7 au quatrième quart dans une défaite crève-cœur de 21-16. La remontée des Pats est initiée par un ballon échappé du quart Kelly Holcomb à sa ligne de 32. Les Bills subissent une seconde défaite (35-7), malgré un touché de 51 verges du receveur Josh Reed, avec 2:14 à faire au match.

2006

Belichick rappelle à quel point les Bills peuvent être dangereux... avant de l’emporter 26-8 contre des Bills de l’entraîneur Dick Jauron. Les Pats avaient également gagné  leur match d’ouverture 19-17 grâce à un touché de sûreté à la suite du sac Ty Warren contre J.P. Losman. 

2007

L’ailier rapproché des Bills Kevin Everett, qui se remettait d’une blessure à la moelle épinière, livre un message inspirant avant le match en soirée. Son équipe répond en laissant Brady lancer cinq touchés, dont quatre à Randy Moss dans la première demie, dans un gain de 56-10. Un mois auparavant, Brady avait lancé quatre passes de touché, dont deux à Moss, dans une victoire de 31-7.

2008

Avec Brady laissé de côté en raison d’une blessure au genou, Matt Cassel s’illustre avec 28 passes complétées sur 40 pour 312 verges et un touché par la course. Il mène les Pats à des victoires de 20-10 et de 13-0. En 2015, Cassel, qui a fait un léger saut à Buffalo, avait brisé le cœur des fans de Bills en assistant du Derby du Kentucky avec d’anciens coéquipiers des Patriots.

2009

Après avoir échappé un retour de botté dans une défaite 25-24 lors du match d’ouverture au cours duquel les Patriots ont marqué 12 points dans les deux dernières minutes, le demi de coin des Bills Leodis McKelvin est victime de vandalisme : un symbole vulgaire est peint sur le gazon devant sa maison. Lors de leur second duel, les Bills limitent Brady à 115 verges par la voie des airs, mais perdent malgré tout 17-10.

2010 

Chan Gailey voit ses les Bills et les Pats s’échanger l’avance à cinq reprises, jusqu’à ce que la Nouvelle-Angleterre finisse par l’emporter 38-30. En décembre, Brady lance quatre touchés dans une victoire de 34-7.

2011

Les Bills mettent fin à une disette de 15 matchs contre les Patriots en comblant un déficit de 21-0 pour l’emporter 34-31. Les Pats renversent la vapeur lors du dernier match de la saison en comblant eux-aussi un déficit de 21-0 pour battre les Bills 49-21.

2012

Les Patriots enregistrent des gains de 580 verges — le plus grand nombre de verges allouées par Buffalo à la maison — et marquent des touchés lors de six possessions consécutives pour l’emporter 52-28. Six semaines plus tard, les Bills établissent un record de franchise avec 35 premiers jeux, mais commettent trois revirements pour perdre 37-31.

2013

Le règne de Doug Marrone chez les Bills commence avec une défaite de 23-21. L’issue de la rencontre est scellée par une séquence de 12 jeux de 49 verges, couronnée par un placement de 35 verges de Stephen Goskowski avec cinq secondes à jouer. Les Pats remportent également le dernier match de la saison 34-20. 

2014

Le premier match des Pegula à titre de propriétaire se termine en queue de poisson, Brady réussissant une sortie de 361 verges et quatre touchés dans une victoire de 37-22. Les Patriots, ayant confirmé leur place dans les séries, n’utilisent Brady que pour une demie, perdant la dernière rencontre de la saison 17-9, trois jours avant que Marrone ne résilie son contrat.

2015

Le nouvel entraîneur des Bills, Rex Ryan, lance une boutade à Tom Brady, qui a manqué le lancer protocolaire lors du match d’ouverture des Red Sox de Boston. «Tom a besoin de garder son coude un peu plus haut.» Brady répond de brillante manière en lançant pour des gains de 451 verges dans une victoire de 40-32, à Buffalo. Lors du deuxième match, les Bills limitent Brady à 277 verges par la passe, mais ils perdent tout de même 20-13.

2016

Brady purgeant sa suspension dans la foulée du «Deflategate», les Bills en profite pour faire subir aux Pats un premier blanchissage (16-0) à domicile depuis 1993. À son retour, Brady connaît un sixième match de quatre touchés contre les Bills dans une victoire de 41-25. «Ils aiment parler pour ne rien dire», indique Gronkowski après le match. «Je suis content que nous ayons pu leur montrer ce dont nous étions capables.»