Le meilleur lanceur de l’équipe, Arik Sikula, est sur le point de partir jouer au Mexique.

Boulders 5/ Capitales 8: Sikula gagne avant de partir au Mexique

Les tuiles continuent de tomber sur la tête des Capitales de Québec. À coup de deux, juste samedi. Le meilleur lanceur de l’équipe, Arik Sikula, est sur le point de partir jouer au Mexique. Et le médecin soupçonne une fracture au poignet du gros cogneur Kalian Sams.

Ah oui! Les Capitales ont quand même vaincu les Boulders de Rockland 8-5, samedi soir, au stade du parc Victoria de Québec. En partie grâce au brio de Sikula, justement, leur lanceur partant qui a alloué quatre points en 7,2 manches. 

Tout indique cependant qu’il s’agissait de son dernier départ avec la formation du gérant Patrick Scalabrini et ses 2174 partisans présents. Le Californien de 29 ans a reçu une offre verbale des Saraperos de Saltillo, dans la ligue du Mexique, circuit indépendant beaucoup plus payant que la Can-Am. Saltillo est dernier de sa division.

«Dans cette série, c’est le match qu’on croyait être le plus en mesure de gagner à cause de la présence de Sikula sur la butte», a expliqué le Scalabrini, après la victoire. «Il était notre meilleur partant depuis un bon bout. C’est juste dommage pour lui d’avoir échappé un lancer et donné deux autres points en huitième», admet le coach, à propos du circuit de deux points de JC Rodriguez, qui réduisait l’écart à 5-4 en faveur des locaux.

Sikula devient le seul artilleur de la Ligue Can-Am avec huit victoires cette saison — fiche de 8-2, mpm 2,50. Il enfilait un quatrième gain consécutif, séquence où il a cumulé 34 retraits au bâton en 30,2 ml. Il n’a pas encaissé de défaite depuis le 10 juin.

Avec le Mexique, le petit bouledogue roux ajoute un autre pays à son itinéraire de globe-trotter de la planète baseball, lui qui a déjà lancé aux États-Unis et au Canada, mais aussi en Australie, au Venezuela, à Porto Rico et en Colombie.

White se redresse

Les coéquipiers de Sikula l’ont bien soutenu en attaque avec 13 coups sûrs, ce qui n’est pas toujours leur habitude. Au lendemain d’un match catastrophique de quatre retraits au bâton, T.J. White a réussi trois coups sûrs, dont un circuit solo, et produit deux points.

«La beauté du baseball est de jouer chaque jour! Ma contre-performance de vendredi n’était pas évidente à oublier, mais j’ai été capable de tourner la page et j’en suis bien heureux», a commenté White.

Scalabrini a vanté son flair de l’avoir placé quatrième frappeur malgré ses déboires de la veille, mais White occupait ce poste bien plus par absence d’alternative qu’autre chose.

Sept des 13 coups sûrs des Capitales sont venus des trois derniers frappeurs du rôle, soit Brad Antchak, Lachlan Fontaine et Edgar Lebron. Comme White, Lebron et James McOwen ont aussi chacun produit deux points, White et McOwen claquant en plus la longue balle.

Pour la deuxième fois en trois soirs contre Rockland, le releveur de fins de matchs Nolan Becker a rempli les coussins en neuvième manche, accordant samedi un point aux Boulders sur la deuxième bombe de la soirée de Marcus Nidiffer. Becker a quand même obtenu son neuvième sauvetage.

Radiographies pour Sams

Dans le cas de Sams, absent depuis vendredi, sa situation pourrait s’aggraver dans les prochaines heures. Le meneur des Capitales avec sept circuits a été atteint par un tir du releveur des Boulders Andy Lalonde, jeudi soir. Samedi, le médecin de l’équipe, Richard Blanchet, a observé une douleur très localisée au poignet, ce qui indique trop souvent un os cassé.

Sams se soumettra donc à des radiographies dimanche matin. Advenant une fracture, on contemple cinq ou six semaines de convalescence au lieu des cinq ou six jours d’abord prévus. Les résultats sont attendus lundi, alors que l’équipe partira jouer à Ottawa.

Une option de remplacement s’appelle Tyson Gillies, vétéran voltigeur et ancien des Champions d’Ottawa qui a été libéré de la Ligue Atlantique le 3 juillet. En 12 matchs avec York (Pennsylvanie) cette saison, Gillies a maintenu une moyenne de ,154, claqué deux circuits et produit cinq points.

Maxx Tissenbaum est aussi blessé à la main, mais lui n’a pas de fracture. Il rate quand même des matchs, de là l’arrivée samedi du jeune Riley MacDonald. Débarqué dans le bureau du gérant 50 minutes avant le premier lancer, le natif de North Vancouver vient de cogner 20 circuits en 33 parties dans la WMBL, un record de saison pour cette ligue amateur de l’Ouest canadien.

MacDonald n’a pas été utilisé dans son premier match à Québec, mais s’est occupé comme instructeur au premier coussin. Il porte le numéro 47.

Il pourrait bien voir de l’action dimanche (13 h), alors que Capitales (33-20) et Boulders (29-25) boucleront cette série de quatre affrontements à Québec. Le lanceur partant gaucher Brett Lee (0-2, 4,24) effectuera un retour au jeu pour les Capitales après trois semaines d’absence pour blessure. Il fera face à Garrett Johnson (3-1, 4,62).

+

À Trois-Rivières, samedi soir, dans une victoire de 12-4 des Aigles (28-25) aux dépens des Champions d’Ottawa (22-31), Taylor Brennan a frappé son 20e circuit de la campagne. Déjà une marque d’équipe pour les Aigles après seulement 53 des 100 matchs au calendrier régulier. Brennan est à la chasse au record de ligue de 35 établi l’an dernier par Joe Maloney avec Rockland.