Une statue de Lénine

Bons baisers de Russie: anecdotes et insolites

Un peu fort de café!

«Les Russes savent faire beaucoup de choses mais, pour l’expresso, ce n’est pas encore ça...» 

— Joachim Löw, sélectionneur allemand et amateur de café serré, a eu un peu du mal à apprécier le café à la russe et se fait faire le sien dans sa machine personnelle au camp de base de la Mannschaft, près de Moscou.

La place Rouge enfin ouverte?

Moscou, son Kremlin, son mausolée de Lénine, sa place Rouge... Mais, depuis le concert organisé pour l’ouverture du Mondial 2018, la principale attraction touristique de la capitale russe était restée fermée. Que les dizaines de milliers de visiteurs refoulés chaque jour des différents accès à la place soient rassurés, ils pourront bientôt y accéder, a promis l’ex-ministre des Sports Vitali Moutko : «Il y aura un petit village du football, un terrain de foot, des tournois pour les enfants». Réouverture prévue «dans quelques jours», a-t-il assuré.

«Pas forcément»

Les joueurs de l’équipe de France sont-ils briefés par l’encadrement avant de passer en conférence de presse? «Non. On sait tous ce qu’il s’est passé hier (samedi, France-Australie 2-1), on a quelques attentes des questions des journalistes», répond N’Golo Kanté devant les journalistes. Mais donne-t-on aux Bleus des éléments de langage ? «Non, pas forcément», répond le milieu, dans un grand sourire, déclenchant les rires dans la salle.

Bonne fête, papa!

À la veille de leur entrée dans la compétition, lundi face à Belgique, les Panaméens ont reçu un soutien de taille. Pour célébrer la fête des Pères, la Fédération a en effet envoyé aux joueurs de la «Marée Rouge» un montage - réalisé avec amour évidemment - de messages d’encouragements de leurs enfants. «Vous êtes nos super-héros», a remercié le milieu de terrain Gabriel Gomez.

Ça va tacler...

Avec ses 10 buts en Coupe du monde (en 13 matchs), Thomas Müller est souvent interrogé sur la possibilité de rattraper Miroslav Klose, détenteur du record absolu avec 16 réalisations et actuel entraîneur des attaquants de la Mannschaft. «Je lui ai dit que j’avais un peu peur qu’il sorte les crampons en acier à l’entraînement (pour me tacler) si je commence à marquer quelques buts», a lancé le facétieux Müller, joueur offensif du Bayern, mais pourtant pas vraiment buteur patenté.

À saisir: places pour la Coupe du monde

Il avait acheté des billets pour Brésil-Suisse, premier match de la «Nati» dans le Mondial 2018. Mais Yvon Mvogo aura sans doute la meilleure place pour observer Neymar, Thiago Silva, Marcela, Gabriel Jesus and co : à 24 ans, il est le troisième gardien de la sélection suisse et c’est donc depuis le banc que le portier de Leipzig verra la Coupe du monde. International espoir, zéro sélection avec les A, il ne devait pas faire partie de la campagne russe, mais a bénéficié du forfait de l’habituel N.3 Marwin Hitz pour s’arroger la meilleure vue possible.

Amen

«Notre Père, Dieux du ciel et de la terre, Cette Terre, lu l’as créée ronde comme un ballon...» Ancien arbitre amateur devenu curé de la cathédrale de Vannes (Morbihan), Patrice Marivin reste avant tout un fan de football : pas étonnant donc de voir qu’il a recomposé une prière pour les Bleus et les «aider à bien vivre la compétition en Russie», comme il l’explique au Télégramme. Avec Dieu dans leur camp, les hommes de Didier Deschamps ne peuvent que gagner.

Pour Goran

Le capitaine serbe Aleksandar Kolarov a dédié la victoire contre le Costa Rica (1-0) au directeur sportif de la sélection, Goran Bunjevchevic, victime d’une attaque cardiaque le mois dernier et hospitalisé. «C’est un message pour lui et sa famille : nous sommes à 100% derrière lui».