Brandon Drury reçoit les félicitations de ses coéquipiers après avoir cogné son premier grand chelem en carrière.

Blue Jays 19/Rangers 4: une quatrième manche de huit points

TORONTO — Brandon Drury a cogné un grand chelem lors d’une quatrième manche de huit points des Blue Jays de Toronto, qui ont pulvérisé les Rangers du Texas 19-4, lundi soir.

Justin Smoak, Randal Grichuk et Danny Jansen ont aussi frappé une longue balle pour les Blue Jays (50-72), qui ont placé 21 balles en lieu sûr.

Le joueur recrue Bo Bichette a poursuivi sur sa lancée pour la formation torontoise. Il a conclu sa soirée de travail avec quatre coups sûrs, trois points marqués, un point produit et un but volé.

Neil Ramirez a lancé pendant une manche pour amorcer la rencontre pour les Blue Jays. Il a ensuite cédé sa place à Brock Stewart (2-0), qui a été d’office pendant cinq manches et un tiers, allouant trois points et cinq coups sûrs. Buddy Boshers et Justin Shafer ont tous les deux lancé pendant une manche et un tiers.

Nomar Mazara, Willie Calhoun et Rougned Odor ont réussi une claque en solo pour les Rangers (59-59).

Ariel Jurado (6-8) a permis huit points, 11 coups sûrs et un but sur balles en trois manches et deux tiers au monticule. Adrian Sampson, Brett Martin, Jesse Chavez, Rafael Montero et le receveur Jeff Mathis sont venus en relève pour les visiteurs.

Mazara a ouvert le pointage en deuxième manche grâce à un circuit en solo. Il s’agissait de son 16e coup de quatre buts de la campagne.

Drury a répliqué pour les Blue Jays dès leur tour au bâton, obtenant un simple au champ centre qui a poussé Grichuk au marbre. Bichette a donné les devants aux siens à la suite d’un simple, mais il a mis fin à la manche en tentant de l’étirer en double.

Les bâtons des Blue Jays ont résonné par la suite. Après un simple de Vladimir Guerrero fils, Smoak a catapulté une offrande de Jurado dans les gradins de droite. Quatre lancers plus tard, Grichuk a réussi une longue balle en solo, portant la marque à 5-1.

En quatrième manche, Guerrero a produit un point grâce à un simple, Smoak a suivi avec un simple d’un point et Grichuk a envoyé ses deux coéquipiers à la plaque.

Après un but sur balles à Teoscar Hernandez et Derek Fisher, Drury a vidé les sentiers pour son premier grand chelem en carrière.

***

DES RECRUES QUI BRILLENT

Vladimir Guerrero fils fait partie d’un groupe impressionnant de recrues à Toronto.

Bo Bichette a été rappelé des ligues mineures le mois dernier, et en 14 matchs seulement, il a déjà frappé 13 coups sûrs de plus d’un but. Il a commencé sa carrière en connaissant une séquence de 11 matchs avec au moins un coup sûr, et il a aussi établi un record des Ligues majeures avec un double dans neuf matchs consécutifs. Bichette joue à l’arrêt-court, une position qui tranche avec celle de son père, Dante, un voltigeur qui a claqué 274 circuits au cours de sa carrière dans le baseball majeur.

Les Blue Jays sont à 23 matchs sous la barre de ,500, mais ils ont un noyau de joueurs intéressant à l’avant-champ avec Guerrero au troisième coussin, Bichette à l’arrêt-court et Cavan Biggio au deuxième but. Ces trois recrues sont les fils d’ex-joueurs étoiles des Ligues majeures. Le père de Biggio, Craig, a fait son entrée au Temple de la renommée du baseball avec les Astros de Houston.

Des trois espoirs, Guerrero, qui est âgé de 20 ans, était celui qui suscitait le plus d’attentes. Il frappe pour une moyenne de ,274 avec un taux de puissance de ,805. Ce sont des statistiques plutôt communes, mais la plupart des observateurs croient que son éclosion n’est qu’une question de temps.

Dans la défaite de 1-0 contre les Yankees de New York dimanche, Guerrero a contraint l’artilleur Aroldis Chapman à lui présenter 13 tirs avant de finalement se compromettre dans un double-jeu. Cette lutte épique a d’ailleurs mis la table pour les éloges du spécialiste des fins de match des Yankees à son égard pendant les entrevues d’après-match.

Quant aux attentes des experts, Bichette en a suscité presque autant que Guerrero. Ce dernier, un choix de deuxième ronde au repêchage de 2016, a fait des ravages dans les rangs mineurs : il a frappé pour ,362 avec le club-école A en 2017 et a enchaîné avec 43 doubles la saison suivante avec le club-école AA.

Bichette a affiché un taux de puissance de ,806 avec le club-école AAA de Buffalo cette saison, avant de faire le saut dans les Ligues majeures.

calendrier 2020 dévoilé

Par ailleurs, la formation torontoise a dévoilé lundi son calendrier pour la saison 2020. Elle l’entamera en accueillant les Red Sox de Boston pour une série de quatre matchs.

Les Blue Jays seront à domicile pour quatre longs week-ends, dont celui de la fête de la Reine contre les Astros de Houston et celui de la fête du Canada contre les White Sox de Chicago.

Les partisans des Blue Jays qui habitent à Vancouver pourront également les encourager lors d’une série de trois parties face aux Mariners de Seattle, du 24 au 26 juillet.

Les Torontois termineront leur campagne à domicile contre les Yankees du 18 au 20 septembre, avant de la conclure à Boston pour une série qui s’étalera du 22 au 24 septembre. Associated Press avec La Presse canadienne