Selon son agent, Andre De Grasse ratera le reste de la saison.

Blessé, De Grasse se retire des Mondiaux

Le dernier duel tant attendu entre Usain Bolt et Andre De Grasse n'aura jamais lieu. Le sprinter étoile canadien s'est retiré des Championnats du monde d'athlétisme de Londres, mercredi.
De Grasse a subi une élongation de grade 2 aux ischio-jambiers - c'est-à-dire une déchirure musculaire partielle - alors qu'il pratiquait ses départs lors d'un entraînement, lundi.
«Après avoir subi une blessure cette semaine, je suis attristé d'annoncer à mes partisans que je ne serai pas en mesure de courir à Londres», a écrit De Grasse sur son compte Twitter officiel, mercredi soir.
«Les blessures font partie du sport, et le timing de celle-ci est particulièrement malheureux, a-t-il ajouté dans un message publié sur Facebook. Je suis dans la meilleure forme de ma vie et je suis extrêmement déçu de savoir que je n'aurai pas la chance de représenter mon pays à Londres. [...] Je reviendrai plus fort et plus rapide que jamais.»
Le quotidien jamaïcain The Gleaner a également cité l'agent de De Grasse, Paul Doyle, disant qu'il «ratera le reste de la saison».
De Grasse, qui avait gagné le bronze au 100 m aux derniers Mondiaux d'athlétisme à Pékin en 2015, devait être le principal adversaire du Jamaïcain Usain Bolt dans cette épreuve, qui aura lieu samedi soir.
«Timing épouvantable»
«J'ai de la peine pour Andre, je sais qu'il voulait vraiment lancer un message ici aux Championnats du monde, a déclaré par communiqué l'entraîneur-chef d'Athlétisme Canada Glenroy Gilbert. Les blessures font partie du sport, bien sûr, mais le timing est épouvantable.
«En tant qu'équipe, l'objectif reste le même, nous devons être prêts à performer à compter de vendredi. Nous avons discuté de la profondeur de notre programme, et il est temps que d'autres étoiles de notre équipe se mettent en valeur, tout comme nos espoirs.»
Le jeune Canadien âgé de 22 ans devait être sous les feux de la rampe à compter de vendredi soir, avec la présentation des qualifications à Londres. C'était censé être la dernière fois que De Grasse allait se mesurer à Bolt : le détenteur de 11 titres aux Mondiaux a indiqué qu'il allait se retirer après cette compétition.
La rivalité entre les deux hommes ne remonte pas à hier. Son sourire à Bolt en demi-finale du 200 m - un geste qualifié «d'irrespectueux» selon le sprinter étoile jamaïcain - demeurera l'un des grands moments des Jeux olympiques de Rio. De Grasse avait d'ailleurs conclu ces Jeux en remportant une médaille d'argent et deux de bronze.
De Grasse connaissait aussi une bonne saison en Ligue de diamant, et il dominait le classement du 100 et du 200 m.
Rendez-vous raté avec Bolt
De Grasse, qui avait gagné le bronze au 100 m aux derniers Mondiaux d'athlétisme à Pékin en 2015, devait être le principal adversaire du Jamaïcain Usain Bolt dans cette épreuve, qui aura lieu samedi soir.
Le jeune Canadien âgé de 22 ans devait être sous les feux de la rampe à compter de vendredi soir, avec la présentation des qualifications à Londres. C'était censé être la dernière fois que De Grasse allait se mesurer à Bolt: le détenteur de 11 titres aux Mondiaux a indiqué qu'il allait se retirer après cette compétition.
La rivalité entre les deux hommes ne date pas d'hier. Son sourire à Bolt en demi-finale du 200 m - un geste qualifié «d'irrespectueux» selon le sprinter étoile jamaïcain - demeurera l'un des grands moments des Jeux olympiques de Rio de Janeiro. De Grasse avait d'ailleurs conclu ces Jeux en remportant une médaille d'argent et deux de bronze.