Parmi les recrues figure Matthew Dunsmoor, qui sera l’un des deux gardiens de but de l’Océanic.
Parmi les recrues figure Matthew Dunsmoor, qui sera l’un des deux gardiens de but de l’Océanic.

Bilan des transactions de l’Océanic: une bonne garnison d’attaquants de 17 ans

Johanne Fournier
Johanne Fournier
Collaboration spéciale
À l'issue de la fin de la période de transactions qui a sonné à 10h dimanche, l'Océanic a regarni sa brigade d'attaquants de 17 ans. Avec 14 attaquants, 9 défenseurs et 2 gardiens, le club de Rimouski est fin prêt à entamer sa 26e saison. Pour le moment, l'alignement compte 25 joueurs, dont quatre joueurs de 20 ans.

«On a fait des choses intéressantes pour l'organisation, en ce sens qu'on est allé chercher de la profondeur avec des attaquants, explique l'entraîneur-chef, Serge Beausoleil. […] Il nous manquait vraiment beaucoup d'attaquants de 2003 pour avoir des gars qui pourraient venir nous prêter main-forte. C'est ce qu'on a fait avec Costenaro et Ducharme.»

Les droits de Logan Costenaro ont été acquis des Islanders de Charlottetown en retour d'un choix de 9e ronde au repêchage de 2022. L'ailier gauche de 6 pieds 1 pouce a conjointement disputé la dernière saison avec les Pionniers de Lanaudière dans le Midget espoir et avec les Vikings de Saint-Eustache dans le Midget AAA.

L'organisation bas-laurentienne a aussi mis la main sur Xavier Ducharme des Eagles du Cap-Breton en échange d'un choix de 7e ronde au repêchage de 2021. L'ailier gauche de 5 pieds 11 pouces a disputé sa dernière saison avec les Vikings de Saint-Eustache dans le Midget AAA.

Émile Lambert, qui était absent du camp en raison d'une fracture de la clavicule, sera l'un des 14 attaquants. L'an dernier, le jeune homme évoluait au sein des Albatros du Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup. «C'est un gars qu'on avait en haute estime et qui est de la région», souligne le directeur général de l'Océanic, Serge Beausoleil.

Lors des trois matchs hors concours, Beausoleil a, dans l'ensemble, apprécié ce qu'il a vu. «J'ai beaucoup aimé les prestations, cette semaine, de nos jeunes loups, autant en défensive, en attaque que devant le filet. Les jeunes, en arrière, ont tellement bien bougé la rondelle! On ne s'est pas fait lessiver! […] On a compétitionné dans chacun des matchs. Avec [Andrew] Coxhead, [Adam] Raska et [Alexander] Lazarev, on va avoir une équipe pas mal plus dangereuse.»

Creed Jones échangé

Parmi les cinq vétérans de 20 ans qui prenaient part au camp d'entraînement, seul le gardien de but Creed Jones a été échangé aux Sea Dogs de St-John. En retour, Rimouski reçoit des choix de 3e ronde au repêchage de 2022, de 6e ronde en 2021 et de 10e ronde en 2022. «Depuis le début, on voyait Creed Jones dans nos plans, admet pourtant Beausoleil. Mais, avec le surplus de 20 ans et les opportunités qu'il y avait dans le marché, on a décidé de le bouger. La tenue de [Raphaël] Audet pendant le camp était vraiment excellente et la tenue de [Matthew] Dunsmoor a été très intéressante, compte tenu de sa capacité de développement. Ce sont deux gars qui nous ont convaincus qu'ils étaient capables de tenir le fort, puis de jouer de bonnes minutes. Ce sont deux gars qui vont se «challenger». Donc, c'est une situation qui est intéressante pour nous devant le filet.»

Pour l'instant, les dirigeants rimouskois n'avaient, de toute façon, d'autre choix que de se départir d'au moins un joueur de 20 ans. «À cinq [joueurs de 20 ans], on devait mettre de l'eau dans notre vin, reconnaît le dg. Concernant Creed Jones, je suis content de la transaction. On l'a eu à un prix raisonnable et on l'a vendu à un prix raisonnable. C'est un gardien établi, numéro 1, qui nous a donné des chiffres au tableau incroyables, l'an passé. Je pense que St-John a fait une très belle acquisition. […] Honnêtement, on a le choix des cadeaux! Ce sont quatre excellents joueurs de hockey.»

Les quatre autres vétérans de 20 ans

Concernant les quatre autres joueurs de 20 ans, le pilote bas-laurentien admet que leur qualité représente en quelque sorte un inconvénient. «Il y a eu beaucoup d'intérêt qui a été témoigné pour tous les 20 ans sans exception. On a eu des appels pour chacun d'entre eux. La plupart des équipes veulent savoir où ils se positionnent, compte tenu des forces en présence. […] Honnêtement, la plupart de nos 20 ans ont la même valeur, en ce moment, qu'ils auront à Noël […]. On n'a pas spécifié l'utilisation qu'on en fera dans le temps.»

Beausoleil ne tarit pas d'éloges à l'endroit de ses vétérans de 20 ans. «Nathan Ouellet et Anthony D'Amours sont des colosses qui jouent tout le temps à fond de train, qui ont les valeurs de l'Océanic imprégnées depuis le début. Ils sont impeccables à l'école et dans le vestiaire. Ils sont des grands frères pour tout le monde.»

«Andrew Coxhead est un centre droitier de 6 pieds 2, de 190 livres, poursuit le patron hockey. Très peu ont, dans le circuit, un centre de cette qualité-là, avec des atouts physiques aussi importants.» Justin Bergeron n'est rien de moins, quant à lui, que le meilleur arrière de 20 ans de la Ligue. «Il a gagné la Coupe Memorial à 18 ans en jouant sur le même «pairing» que Noah Dobson.»

«Avec le groupe de 20 ans qu'on a, il est difficile de trouver pareil comparatif dans le circuit en ce moment, croit Beausoleil. Ce sont des 20 ans de haute qualité, pas juste pour les points au compteur. C'est pour les valeurs qu'ils apportent auprès des jeunes: des étudiants modèles, des gars extraordinaires. On est très choyés, à Rimouski, d'avoir des gars comme ça!»

Cohorte de recrues

Parmi les joueurs du dernier repêchage, Alexandre Lefebvre, qui aura 17 ans le 7 octobre, a percé l'alignement. «Alexandre Lefebvre a marqué 25 buts dans le midget AAA l'an passé, indique le dg. Il joue sur 200 pieds et il est capable de faire plein de choses. C'est une très belle sélection qu'on a eue en 5e ronde!» William Dumoulin, 17 ans, en est un autre. «C'est un gars qu'on apprécie beaucoup, surtout pour ses habiletés offensives, louange le directeur général adjoint de l'Océanic, Dany Dupont. On comptait sur lui. C'est un jeune qu'on avait très hâte de voir au camp d'entraînement. Cette semaine, il nous a démontré qu'il était un jeune qui était prêt à faire le saut dans le junior majeur et qu'il était de calibre. Dans le match à Victoriaville [samedi], il a été un de nos bons joueurs; il a créé au-dessus de cinq chances de marquer dans le match. Donc, on est très heureux de l'avoir avec nous!»

Parmi les autres recrues, notons Alexander Gaudio, «un grand centre de 6 pieds 4 pouces de 216 livres comme on les aime, avec une conscience et une lecture du jeu au-dessus de la moyenne, qui est très fin dans ses analyses sur la glace», décrit Serge Beausoleil. «C'est un grand bonhomme qui peut jouer dans plusieurs situations. C'est un spécialiste du désavantage numérique aussi. Alors, il vient, à 17 ans, appuyer des gars comme Zachary Bolduc, Alexander Lazarev et Émile Lambert.»

Mathis Gauthier, Frédéric Brunet et Simon Maltais complètent la cohorte des recrues. «Ce sont trois gars de 17 ans qui figurent parmi les bons arrières du circuit, estime l'entraîneur-chef. Ce sont trois gars solides, avec beaucoup de potentiel de développement. C'est l'avenir de notre escouade défensive. On est très contents de les avoir avec nous parce que ce sont des gars très talentueux qui vont se développer au sein de notre organisation.»

Par ailleurs, Beausoleil a été «ébahi par Jacob Mathieu, Charles-Édouard Grenier et Keanu Krenn», même s'il les a redirigés vers leur équipe respective. «Les trois ont été très solides et figurent dans nos plans à très court terme. Retenez ces trois noms-là parce qu'ils vont dominer le Midget AAA et ils vont rentrer par la grande porte l'an prochain.»

Brendan St-Louis retranché

Pour sa part, le Drakkar de Baie-Comeau a ramené à 23 joueurs ses effectifs présents au camp d'entraînement. Cinq joueurs ont été retranchés dimanche matin, dont le vétéran de 20 ans Brendan St-Louis, le fils du responsable de l'équipement du club, Brian, et natif de Baie-Comeau.

Le directeur général de la formation, Pierre Rioux, a aussi conclu une transaction avec les Cataractes de Shawinigan afin d'officialiser l'arrivée du défenseur Marc-Antoine Mercier, contre un choix de sixième tour en 2022. Les Cats avaient donné la permission à Mercier, un autre natif de la Côte-Nord, de participer au camp du Drakkar Avec la collaboration de Steeve Paradis