La Canadienne Bianca Andreescu a fait fi de maux de dos et a causé une surprise de taille, jeudi, en éliminant la troisième joueuse mondiale, Caroline Wozniacki.

Bianca Andreescu se paie Caroline Wozniacki

AUCKLAND, Nouvelle-Zélande — La Canadienne Bianca Andreescu a fait fi de maux de dos et a causé une surprise de taille, jeudi, en éliminant la troisième joueuse mondiale, Caroline Wozniacki, en match de huitième de finale de la Classique ASB d’Auckland, en Nouvelle-Zélande.

La jeune Ontarienne, qui occupe le 152e rang mondial et est issue des qualifications, a disposé de sa rivale du Danemark en deux manches, 6-4, 6-4. Elle a dominé la joueuse de 10 ans son aînée dans les points gagnés au premier et au deuxième services, tout en remportant quatre balles de bris.

Après avoir réussi un coup droit en croisé hors de portée de la favorite de la compétition sur le dernier point du match, Andreescu, gagnée par l’émotion, s’est pliée en deux, se prenant la tête des mains tandis que la foule lui réservait une ovation monstre à la suite de ce duel de deux heures, 14 minutes.

«Honnêtement, je ne peux pas le croire présentement, a-t-elle déclaré sur le court après le match. J’ai rêvé de jouer contre les meilleures sur les plus grandes scènes et maintenant, j’y suis.

«Au cours des derniers mois, j’ai eu quelques problèmes au dos. Je me suis battue jusqu’à la toute fin.»

Ces maux de dos ont davantage paru au deuxième set, alors qu’Andreescu a dû sauver trois balles de bris dans un jeu marqué par sept pointages d’égalité. Elle a finalement gagné le jeu pour niveler la marque à 3-3. En tout, Andreescu a sauvé 83 % des balles de bris auxquelles elle a fait face.

Andreescu, qui n’est âgée que de 18 ans, affrontera vendredi en quart de finale l’Américaine Venus Williams, qui aura 39 ans en juin prochain. La 39e raquette au monde et sixième tête de série a gagné 49 tournois en simple. Elle a vaincu jeudi sa compatriote Lauren Davis en deux manches, 6-4, 6-3.

Ce match face à Wozniacki constituait un premier affrontement contre une joueuse du top 10 pour Andreescu. La Danoise a quant à elle inscrit une défaite contre son adversaire la moins bien classée depuis 2013.

Andreescu est passée chez les professionnelles en 2016. Après une bonne saison 2017, marquée par une participation à Wimbledon, sa seule présence en Grand Chelem jusqu’ici, et les quarts de finale de l’Omnium Citi de Washington, 2018 a été plus ardue, minée par les blessures et l’inconstance.

Avant la fin de la campagne, elle a toutefois remporté deux tournois de moindre importance qui l’ont aidée à rebâtir sa confiance pour 2019.

Quant à l’autre Canadienne en lice, la Québécoise Eugenie Bouchard, elle disputera vendredi un match de quart de finale à l’Allemande Julia Goerges, 14e raquette mondiale et deuxième tête de série.

+

EUGENIE BOUCHARD S'INCLINE EN 3 SETS DEVANT LA CHAMPIONNE EN TITRE 

AUCKLAND, Nouvelle-Zélande — Eugenie Bouchard a été battue 3-6, 6-3 et 7-6 (8) par l'Allemande Julia Goerges, jeudi, lors des quarts de finale du tournoi d'Auckland.

Goerges, 14e au monde, a prévalu en deux heures et demie devant Bouchard, 87e.

Il y a eu deux bris de chaque côté, mais Goerges, la championne en titre, a dominé 7-1 pour les as.

Bouchard va néanmoins réintégrer le top 80 du tennis féminin.

Goerges aura comme prochaine rivale Viktoria Kuzmova, une Slovaque de 20 ans. AP