Betts toujours favori pour le repêchage de la LCF

À trois semaines du repêchage, Mathieu Betts s’avère le meilleur choix pour les neuf équipes de la Ligue canadienne de football (LCF), au premier chef les Argonauts de Toronto, qui doivent parler premiers. C’est le Bureau de recrutement de la LCF qui le dit, dans son classement des 20 meilleurs espoirs publié vendredi.

L’ailier défensif du Rouge et Or de l’Université Laval apparaissait au sommet de cette liste déjà en décembre, juste après la saison universitaire. Sa participation au East-West Shrine Game, en Floride, en janvier, n’était rien pour lui nuire. Son absence au camp d’évaluation de la LCF en mars ne semble pas avoir fait baisser sa cote non plus.

L’intérêt que lui portent certaines équipes de la NFL, elles étaient cinq à son pro day du 11 mars à Québec, pourrait par contre refroidir l’ardeur de certaines organisations canadiennes, ce qui risque de faire chuter son rang de repêchage, le 2 mai. Surtout que le repêchage de la NFL se tiendra cinq jours plus tôt (25 au 27 avril). Les équipes de la LCF sauront donc alors mieux à quoi s’en tenir avec le joueur de ligne universitaire par excellence au Canada depuis trois ans et détenteur du record de sacs en carrière universitaire au Québec.

Le meilleur exemple est Laurent Duvernay-Tardif (Kansas City), qui était passé en 2014 du statut de premier espoir à celui de 19e choix, par Calgary. Même chose pour Antony Auclair (Tampa Bay) en 2017, septième espoir pourtant sélectionné 30e par Saskatchewan. Les deux évoluent depuis dans la NFL et Stamps et Riders ne conservent que leurs droits au nord de la frontière.

Deux autres joueurs du Rouge et or font partie de ce top 20, soit le garde Samuel Thomassin, 12e, et le receveur de passes/ailier rapproché Alexandre Savard, 20e. La cote de Thomassin est revenue à son niveau du mois d’août, lui qui était 16e en décembre. Celle de Savard s’avère toutefois en baisse, après avoir occupé les 10e (août) et 7e (décembre) rangs.

Justin McInnis (Kansas State), 3e, Hergy Mayala (Connecticut), 5e, et Maurice Simba (Concordia), 13e, sont les autres Québécois dans le top 20.