Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Meaghan Benfeito avec ses trois médailles olympiques de remplacement pour celles qu’elle avait perdues dans l’incendie de l’immeuble dans lequel elle habitait avec son conjoint
Meaghan Benfeito avec ses trois médailles olympiques de remplacement pour celles qu’elle avait perdues dans l’incendie de l’immeuble dans lequel elle habitait avec son conjoint

Benfeito récupère les médailles olympiques qu’elle avait perdues dans un brasier

Alexandre Geoffrion-McInnis
La Presse Canadienne
Article réservé aux abonnés
La plongeuse québécoise Meaghan Benfeito rayonnait comme le soleil en cette belle journée estivale du mois de juin à Montréal, mardi midi. Et pour cause.

Benfeito venait d’obtenir trois médailles olympiques de remplacement pour celles qu’elle avait perdues dans l’incendie de l’immeuble dans lequel elle habitait avec son conjoint.

«Je n’ai pas pleuré sur le coup, mais juste de les voir ça m’a fait du bien. Ça représente tout le travail et les sacrifices que j’ai faits au cours des 25 dernières années. Donc, quatre cinq mois après (l’incendie), ça me donne la motivation nécessaire pour les 50 jours qui restent avant les Jeux (de Tokyo)», a déclaré Benfeito en visioconférence.

Benfeito et le footballeur Alexandre Dupuis ont vu leur condo de Mirabel être rasé par les flammes vers la fin du mois de janvier dernier. L’immeuble de 15 unités a été complètement rasé. Tout y est passé, même son véhicule.

«Je suis passée par toute la gamme des émotions quand ça s’est produit. Mais en même temps, avec l’appui et le soutien de tout mon entourage, je suis parvenue à reprendre l’entraînement rapidement. Et c’est vraiment à cause de ça que je suis capable de sourire aujourd’hui, de passer au travers de mes entraînements», a évoqué Benfeito.

La plongeuse âgée de 32 ans, qui doit participer aux Jeux olympiques de Tokyo le mois prochain, a perdu ses trois médailles olympiques ainsi que ses deux médailles d’or acquises aux derniers Jeux panaméricains, à Lima, au Pérou.

Benfeito a notamment pu récupérer des copies de celle acquise avec Roseline Filion au 10 m synchro aux Jeux de Londres en 2012, ainsi que celles obtenues au 10 m individuel et synchro, de nouveau avec Filion, aux Jeux de Rio de Janeiro en 2016.

La principale intéressée, qui habite présentement dans un “bachelor”, a indiqué que, pour l’instant, ces médailles seront mises en sécurité dans la résidence familiale de ses parents.

Meaghan Benfeito était émue après avoir obtenu trois médailles olympiques de remplacement pour celles qu’elle avait perdues dans l’incendie de l’immeuble dans lequel elle habitait avec son conjoint.

Elle a aussi souligné l’initiative de son ex-coéquipière Mélanie Rinaldi, qui avait lancé une campagne “GoFundMe” pour lui venir en aide.

«Ça, je ne m’en attendais pas. C’est une coéquipière que je n’avais pas vue depuis huit ou neuf ans. Elle a parti un “GoFundMe” le soir même de l’incendie, et ç’a fait du bien de voir qu’il existe encore des gens comme ça dans le monde», a noté Benfeito, en précisant que la campagne de sociofinancement a recueilli à ce jour 36 900 $.

«Tout ça, ça va aller sur l’achat d’une maison pour Alex et moi. Quand la pandémie sera terminée, j’aimerais bien montrer aux gens qui ont donné où a été leur argent. Je suis reconnaissante envers tous ceux qui nous ont aidés. C’est certain qu’éventuellement on voudrait faire un petit “party” avec ces gens-là. (...) Mais ça, ce n’est pas tout de suite», a précisé Benfeito, visiblement heureuse.

«Je me sens bien mentalement»

L’événement organisé à la Place Nadia-Comaneci, située juste en face de l’entrée du centre sportif du Parc olympique, s’est déroulé sur l’heure du midi mardi en compagnie d’Éric Myles, du Comité olympique canadien (COC).

C’est la conclusion d’une démarche entreprise après l’incendie par Plongeon Canada et le COC auprès des comités organisateurs des Jeux olympiques de Londres en 2012 et Rio de Janeiro en 2016 afin d’obtenir des médailles de bronze de remplacement pour la Montréalaise.

«J’étais surprise que les gens réagissent aussi rapidement que ça. Sur le coup, je me disais juste : “Je viens de tout perdre”. Je ne pensais pas à appeler Plongeon Canada ou le COC pour demander de l’aide. Ils se sont vraiment bien occupés de ça, et j’en suis très reconnaissante», a mentionné la triple médaillée olympique.

«Les recevoir avant les Jeux de Tokyo, ça fait vraiment du bien», a-t-elle ajouté.

Benfeito souhaite maintenant tourner la page sur cette malchance et se concentrer sur ce qui l’attend : une participation aux Jeux olympiques de Tokyo.

«Ç’a été difficile la semaine passée; j’ai pleuré. Mais je pense qu’il y a toujours cette partie-là de l’entraînement avant les Jeux, où il y a un petit moment de stress après avoir raté un plongeon. Mais il reste 40 jours pour régler les derniers détails, et c’est pour ça que je me sens bien mentalement présentement», a dit la Québécoise.

Le mois dernier, Benfeito et sa coéquipière albertaine Caeli McKay ont assuré leur participation aux JO dans l’épreuve de plongeon synchronisé à 10 mètres grâce à une médaille d’or à une compétition de la Coupe du monde de plongeon présentée au Japon.

Benfeito poursuivra son entraînement au cours des prochains jours, avant de s’envoler vers Tokyo le 17 juillet. Elle participera ensuite à sa première compétition olympique le 27 juillet.

«C’est sûr que ça ne sera pas comme les autres Jeux; on n’aura pas un petit camp pour s’adapter au décalage. Ce sera rapide. Mais en même temps, s’il y a des Jeux, alors moi, ça me convient parfaitement», a-t-elle conclu.