Marcel Hirscher a décroché une 47e victoire en carrière, une première en slalom depuis qu’il s’est fracturé la cheville gauche à l’entraînement, en août dernier.

Belle remontée de Hirscher

VAL D’ISERE — Marcel Hirscher a vite quitté la piste après une première manche décevante. Une fois passé à l’hôtel, pour étudier la bande vidéo et changer d’équipement, l’Autrichien a signé une victoire convaincante en slalom à la Coupe du monde, dimanche.

«J’étais sous le choc de voir à quel point j’ai eu de la misère en première descente», a dit Hirscher, victorieux par 39 centièmes de seconde devant son grand rival en slalom, le Norvégien Henrik Kristoffersen. «Ça n’a pas été facile (de le constater). J’ai voulu essayer quelque chose de nouveau, et ç’a fonctionné à merveille.» Le Suédois Andre Myhrer a fini troisième, à quatre dixièmes du vainqueur.

Hirscher a pu mieux négocier le capricieux tracé du Stade olympique de Bellevarde. La neige abondante a causé de nombreux passages mous, ce pourquoi il est passé à des skis aux contours moins aiguisés.

Six fois champion du classement général, Hirscher a comblé un déficit de plus d’une demi-seconde, lui qui était huitième après la première manche. L’Autrichien a décroché une 47e victoire en carrière, une première en slalom depuis qu’il s’est fracturé la cheville gauche à l’entraînement, en août dernier.

«Je skie bien à nouveau, mais ce n’est pas encore aussi fluide que ce l’était, loin de là, tempère Hirscher qui, après une manche, avait 0,55 seconde de retard sur l’Italien Stefano Gross.

En quête d’un deuxième gain en carrière, Gross n’a pu faire mieux que le 20e temps en deuxième manche, pour une sixième place. C’était la sixième fois que la victoire lui échappait après avoir dominé la première manche.

Kristoffersen avait quatre dixièmes de secondes de retard sur Gross après une manche. «J’ai pris beaucoup de risques, mais je dois lever mon chapeau en direction de Marcel, a dit Kristoffersen. Il est un skieur incroyable.»

Kristoffersen a aussi fini deuxième lors du premier slalom de la saison à Levi en Finlande, en novembre. Au classement de la discipline, il domine avec 180 points, 46 de plus que Hirscher.

C’est l’Allemand Felix Neureuther qui a tout raflé à Levi, le 12 novembre. Mais deux semaines plus tard, il s’est blessé au genou gauche à l’entraînement, aux États-Unis. Il sera à l’écart pour une période indéfinie.

Il y aura des courses de vitesse vendredi et samedi à Val Gardena, en Italie.

Super-G annulé

À St-Moritz, en Suisse, Lindsey Vonn, blessée au dos la veille en Coupe du monde de ski alpin, s’est retirée d’un super-G qui a finalement été annulé à cause du brouillard.

«Malheureusement, je ne pourrai pas être en piste (dimanche)», a écrit l’Américaine sur Twitter, 45 minutes avant l’heure prévue du départ. «Je suis extrêmement déçue, mais mon plus grand but cette saison est de participer aux Olympiques», a ajouté Vonn, reine de la descente à Vancouver, en 2010. 

Elle était absente aux Jeux de Sotchi en 2014, blessée au genou droit. Vonn s’est blessée au dos samedi, peu après avoir entamé un super-G, à Saint-Moritz. Elle a réussi à compléter la course, mais en douleur, en 24e place.

Le temps prévu du départ a été repoussé d’une heure, dimanche, mais l’épais brouillard a eu raison de la bonne volonté des organisateurs.