Avec 13 choix en poche pour le repêchage de la fin de semaine, Serge Beausoleil espère avoir la main heureuse.

Beausoleil s'en va au repêchage les poches bien remplies

RIMOUSKI — Serge Beausoleil ne part peut-être pas pour Shawinigan dans le même état d’esprit que l’an dernier, où il avait mis la main sur Alexis Lafrenière avec le tout premier choix. Mais le dg de l’Océanic assure que son équipe est très bien positionnée pour le repêchage de la LHJMQ de samedi.

«On a des attentes d’améliorer notre équipe tout le temps», a indiqué Beausoleil. «À chaque fois qu’on va chercher du talent, on a des bons choix de repêchage. On en a 13 encore. On est bien positionnés. On a pris des décisions qui nous permettent de faire avancer l’équipe.»

L’entraîneur-chef assure qu’il aura de belles choses à annoncer vendredi. «On prépare le draft depuis plusieurs mois. J’ai rencontré une cinquantaine de gars avec mon dépisteur. Il y a des beaux talents. On va en repêcher. On est actifs.»

Le pilote part avec les poches pleines et des objectifs simples. «Tu ne veux pas être moins bon que l’année précédente. On a un beau groupe de joueurs sur lequel on peut compter. Il s’agit de faire des mises à jour qui vont s’imposer.»

«Je repêche 15, mais on a un choix en deuxième ronde, en troisième ronde et deux en quatrième ronde. On a aussi de très bons choix en cinquième ronde», continue Beausoleil.

«À partir du 15e joueur, pour la trentaine qui vont suivre, il y a beaucoup de gars qui ont des beaux talents, mais tu ne sais pas lequel qui va émerger dans tous ceux-là. Espérons qu’on aura la main heureuse!» Le directeur-gérant de l’Océanic accorde toute sa confiance en son recruteur-chef, Serge David.

Par ailleurs, des rumeurs enverraient Olivier Garneau des Remparts vers Rimouski. «Je ne peux confirmer aucune transaction avant vendredi, tel que le stipule le règlement», a spécifié le patron de l’Océanic.