Gabriel Fortier a inscrit les deux buts du Drakkar dans la défaite.

Battu 5-2, le Drakkar assuré de terminer 13e

BAIE-COMEAU — Les Tigres de Victoriaville continuent de rugir comme jamais à l’aube des séries. Ils ont infligé vendredi un revers de 5-2 au Drakkar pour enregistrer une 10e victoire consécutive.

Avec ce revers et celui des deux équipes derrière le Drakkar au classement, les hommes de Martin Bernard sont désormais assurés de terminer la campagne au 13e rang, L’identité de leur adversaire reste à déterminer, mais ce sera sûrement une formation des Maritimes, soit Halifax ou Acadie-Bathurst.

«On avait un bon challenge. On jouait contre une équipe qui marquait sept buts par match récemment, on a quand même fait de belles choses», a souligné Bernard. «Ça s’est encore joué sur des détails. Sur le quatrième but [en avantage numérique], on gagne clairement la mise au jeu, mais on ne réussit pas à sortir la rondelle de notre zone. Sur le cinquième, c’est un mauvais positionnement.»

Après une période initiale sans but et sans réelle chance de marquer, le Drakkar a ouvert le pointage à 1:22 grâce au rapide Gabriel Fortier, lancé en échappée par la belle passe de D’Artagnan Joly. «On peut compter sur lui, c’est une dynamo», a lancé Bernard à propos de Fortier, auteur d’un doublé. «Tout le monde pourrait s’inspirer de son intensité au jeu», a-t-il ajouté.

Cette première salve n’a guère impressionné les Tigres, qui ont répondu avec trois buts sans réplique, ceux d’Ivan Kosorenkov, de Chase Harwell et de Maxime Comtois. Ce dernier prolongeait à 20 sa séquence de matchs avec au moins un point. Sur le jeu, Vitalii Abramov a récolté le 300e point de sa carrière.

Dernière répétition

Fortier (26e), a resserré l’écart à un seul but en troisième. Toutefois, Abramov et Simon Lafrance ont rapidement enchaîné pour mettre la rencontre hors de portée des locaux. Devant la cage des siens, Francis Leclerc a stoppé 30 tirs. Beaucoup moins occupé, Étienne Montpetit a affronté 24 rondelles.

Les deux formations se revoient samedi, de nouveau au Centre Henry-Leonard, pour clore le calendrier régulier. Bernard n’a pas l’intention d’accorder de soirée de congé pour ce dernier duel. «Je veux qu’on continue à se préparer de la bonne manière. Sort scellé ou pas au classement, c’est la dernière répétition avant les séries.»