Le Rouge et Or lors du match de la finale provinciale, avant les Championnats canadiens. 

Basketball féminin: le Rouge et Or freiné par les Huskies

Les Huskies de l’Université de Saskatchewan ont mis fin au rêve doré des basketteuses du Rouge et Or de l’Université Laval, samedi, en les battant par la marque de 76 à 57 en demi-finale des Championnats canadiens universitaires à Ottawa.   

«Nous affrontions une équipe qui a été numéro un au pays toute l’année, une équipe qui est à maturité. En plus, nous avons reçu une mauvaise nouvelle tôt dans la journée. Notre ailière Khaléann Caron-Goudreau était malade. Elle a essayé de jouer, elle a tout donné, mais elle n’était pas à 100%. Ça a été difficile, car notre plan de match était beaucoup axé sur elle», a déclaré au Soleil l’entraîneur Guillaume Giroux à propos de sa meilleure joueuse, limitée à quatre points et sept rebonds.

Le Rouge et Or devait en plus composer avec le fait que l’arrière Leslie Makoso jouait malgré une blessure et a perdu les services de la centre Djamila Amadou Triquet, victime d’une commotion cérébrale en fin de match.

Mauvais départ

«Ça a été très difficile en première demie. Avec 16% de pourcentage de réussite, c’est clairement notre pire demie cette année et la défensive des Huskies y est sûrement pour quelque chose», a déclaré Giroux au sujet de la première moitié du match lors de laquelle ses joueuses n’ont inscrit que 17 points, dont aucun au second quart.

En deuxième demie, le Rouge et Or n’a marqué qu’un point de moins que les Huskies (40 contre 41), mais le mal était déjà fait. Quatre des cinq partantes des Huskies ont marqué plus de dix points. La garde Megan Ahlstrom a dominé avec 16 points et l’attaquante format géant Kyla Shand, qui fait six pieds trois pouces, a récupéré 11 rebonds en plus de marquer 12 points.

«Offensivement, ils ont une très grosse équipe avec trois ou quatre filles qui font partie de l’équipe nationale ou de développement. C’était déjà un gros défi avant les mauvaises surprises que nous avons eues aujourd’hui», reprend Giroux.

Médaille de bronze

Dimanche, à midi, le Rouge et Or se frottera donc aux Panthers de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard dans le match pour la médaille de bronze. 

«C’est une équipe que l’on connaît puisqu’elles ont participé à notre tournoi en début de saison. On avait gagné par douze points alors qu’on avait aussi quelques blessées, mais les deux équipes ont évolué depuis», commente Guillaume Giroux, qui espère que Caron-Goudreau et Makoso pourront être de retour au jeu.

«Nous souhaitons en avoir au moins deux des trois. Djamila ne pourra assurément pas jouer, car elle a eu une grosse commotion, mais on espère que Leslie et Khaléann pourront être de la partie», a conclu l’entraîneur-chef.