Devant leurs fidèles, Rosemarie Dumont (21) les Dynamiques ont effacé un déficit de 20 points pour ressusciter, gagner 72-68 et passer en demi-finale.

Basketball collégial: un cadeau de Dieu pour les Dynamiques!

Les basketteuses du Cégep de Sainte-Foy ont réalisé un vrai miracle, jeudi soir, au championnat canadien. Devant leurs fidèles, les Dynamiques ont effacé un déficit de 20 points pour ressusciter, gagner 72-68 et passer en demi-finale.

«Je crois beaucoup en Dieu. Et il y avait toujours une petite voix en moi qui me disait : “Continue à pousser! Continue à pousser! ” Alors c’est ce que j’ai fait, c’est ce qu’on a toutes fait», a expliqué Rosemarie Dumont, après l’incroyable remontée des siennes face aux Mystics de l’Université Mount St. Vincent, une équipe de Halifax.

Avec une performance surnaturelle de 20 points et 22 rebonds dans le gymnase surchauffé du Cégep de Sainte-Foy, la grande centre de 6’ 1” des Dynamiques a été l’étoile de cette rencontre de première ronde.

Serrant la petite croix de bois qu’elle porte toujours autour de son cou, «à moins qu’un arbitre me dise de l’enlever», Dumont a admis qu’une certaine nervosité, pour ne pas dire une nervosité certaine, tenaillait ses coéquipières et elle avant ce match capital devant familles et amis.

«J’ai vu des mains qui tremblaient», a-t-elle révélé. Mais l’athlète de Québec savait que les ratées de la première demie ne pouvaient se répéter pour l’éternité. «Nos filles ne pouvaient pas manquer ces shots-là toute la partie. Une demie peut-être, au pire trois quarts, mais pas quatre», tranche Dumont.

Malgré la perte de leur meilleure joueuse blessée dès la première minute de jeu, les championnes de l’Atlantique se sont forgé une confortable avance de 54-34 en début de troisième quart. Le tir de Léa-Sophie Verret qui est ensuite resté pris entre le panneau et l’anneau en disait long sur la malédiction qui s’abattait alors sur les locales.

Le vent tourne

Mais fin du troisième quart, le vent a tourné. Les Dynamiques ont amorcé une prodigieuse séquence de 23-2, de 60-44 pour MSUV jusqu’à 67-62 pour Sainte-Foy. Le quatrième quart s’est soldé au compte de 23-7.

«Avec la foule et tout, je pense qu’on a oublié tout ce qu’on avait pratiqué durant la semaine. On a donné 47 points en première demie, alors qu’on en donnait 54 par game durant la saison! On s’est bien replacées en défensive. La seule chose que j’ai dite aux filles, c’est de rendre les gens qui sont venus les voir fiers», a résumé l’entraîneur Dave Laroche, avouant que la prestation de Dumont fait partie de ces «choses qu’on ne peut pas expliquer».

Les filles des Dynamiques poursuivent leur quête du cinquième titre de leur histoire vendredi, 20h. Quatre matchs sont au programme à partir de 13h, toujours au Cégep de Sainte-Foy, dont l’autre demi-finale impliquant les Blues du Collège Dawson de Montréal.

Les Dynamiques ont été quatre fois championnes canadiennes en cinq ans, de 2008 à 2012, dont la dernière fois que le championnat s’est tenu à Sainte-Foy, en 2009. On a souligné le 10e anniversaire de ce triomphe, à la demie.