Les jeunes Jays ne souffrent d'aucun complexe et ont une réelle occasion de causer la plus grosse surprise des séries dans ce deux de trois.
Les jeunes Jays ne souffrent d'aucun complexe et ont une réelle occasion de causer la plus grosse surprise des séries dans ce deux de trois.

Baseball majeur: pas le temps pour huit séries? En voici quatre à ne pas rater

Frédéric Daigle
La Presse Canadienne
Le nouveau format éliminatoire a rendu la fin de saison excitante au Baseball majeur. Dimanche, dernier jour du calendrier, plusieurs équipes pouvaient encore se qualifier ou améliorer leur sort.

Mais ce nouveau format éliminatoire, qui se met en branle mardi, fait en sorte que les amateurs devront suivre pas moins de huit séries au premier tour!

Mercredi, les huit séries seront d'ailleurs en action à compter de 13h, alors que le dernier match de la journée sera lancé à compter de 22h, la première fois que la MLB présentera huit matchs éliminatoires la même journée.

Pas le temps de tout suivre ça? La Presse Canadienne vous a trouvé les séries les plus intéressantes!

Blue Jays (32-28) c. Rays (40-20)

Choix sentimental? Pas du tout! Cette série vaut le coup d'oeil parce que les jeunes Jays ne souffrent d'aucun complexe et qu'ils ont une réelle occasion de causer la plus grosse surprise des séries dans ce deux de trois.

Ils viennent de remporter cinq de leurs sept dernières sorties, dont trois sur quatre contre les Yankees de New York. Leur attaque, même si elle a été privée de plusieurs de ses meilleurs éléments en raison des blessures en cours de route, peut faire mal à n'importe quel personnel de lanceurs, aussi bon soit-il.

D’ailleurs au monticule, les Blue Jays se sont assurés d’avoir les éléments en place pour rivaliser avec les meilleurs en ajoutant Hyun-Jin Ryu l’hiver dernier et Taijuan Walker à la date limite des transferts. Le vétéran Matt Shoemaker amorcera le premier match. Ryu et Walker seront les partants nos 2 et 3.

Ils auront fort à faire, car les trois premiers partants des Rays - Blake Snell, Tyler Glasnow et Charlie Morton - sont parmi les meilleurs des Majeures. Les Rays entrent en séries toutes voiles dehors, après avoir remporté leurs quatre derniers duels et huit de leurs 10 derniers.

Cardinals (30-28) c. Padres (37-23)

Les jeunes Padres sont excitants à voir jouer comme le jeune prodige Fernando Tatis fils.

Ce n'est pas tant pour les Cardinals - une organisation de grande classe toujours agréable à suivre - mais bien pour les Padres que l'on vous suggère cette série.

Les jeunes Padres sont excitants à voir jouer et comme ils évoluent sur la côte ouest, plusieurs amateurs du Québec n'ont pas eu l'occasion de les voir éclore cette saison.

Faites-vous plaisir! Ne serait-ce que pour voir le jeune prodige Fernando Tatis fils ou encore Manny Machado. Le coeur de l'attaque des Padres, à l'instar des Hays, est constitué de jeunes joueurs.

Afin de leur donner un coup de main, leur directeur général A.J. Preller est allé chercher le partant Mike Clevinger à Cleveland. En raison d'une blessure au coude, la présence de Clevinger est toutefois incertaine pour le premier tour éliminatoire. Peu importe : les Padres confieront le monticule à Zach Davies (7-4, 2,73) et possiblement Dinelson Lamet (3-1, 2,09) en son absence.

Ces Padres pourraient être des aspirants pendant quelques années. Il n'y a pas meilleur temps pour les découvrir.

Reds (31-29) c. Braves (35-25)

Trevor Bauer est un sérieux candidat au Cy-Young, lui qui affiche la deuxième meilleure moyenne de points mérités des Majeures à 1,73.

Depuis qu'il est directeur général dans les Majeures, le Montréalais Alex Anthopoulos a le don de mettre des équipes excitantes sur le terrain. Les partisans des Jays se rappellent assurément des éditions 2015 et 2016 de l'équipe, qui ont atteint la série de championnat de l'Américaine ces deux années.

Depuis son arrivée à Atlanta, Anthopoulos s'est évertué à faire la même chose qu'il a faite à Toronto : mettre une équipe excitante sur le terrain. Les Braves participeront aux Séries pour une troisième saison consécutive et tenteront de mettre fin à une bien vilaine séquence, eux qui n'ont pas gagné une série depuis 2001.

La tâche ne sera pas aisée face aux Reds, qui pourraient créer la deuxième plus grosse surprise de ce premier tour (outre les Jays). L'équipe de l'Ohio vient de remporter 11 de ses 14 derniers matchs et compte en Trevor Bauer un sérieux candidat au Cy-Young, lui qui affiche la deuxième meilleure moyenne de points mérités des Majeures à 1,73.

Les Braves ont toutefois de quoi riposter : le duel attendu entre Max Fried et sa fiche de 7-0, 2,25 et Bauer dans le premier match pourrait être le beau duel de lanceurs de ce premier tour.

Yankees (33-27) c. Indians (35-35)

D.J. LeMahieu vient de remporter le championnat des frappeurs de l'Américaine.

Même s'ils ont remporté huit de leurs 10 derniers matchs, les Indians de Cleveland n'ont pas pu résister à la poussée des Twins du Minnesota et ont terminé à un match de la tête dans la section Centrale de l'Américaine. Leurs adversaires au premier tour est la première équipe repêchée : les Yankees de New York.

Si l'attaque des Yankees peut faire craindre le pire - D.J. LeMahieu vient de remporter le championnat des frappeurs de l'Américaine et Luke Voigt la couronne pour les circuits avec 22, sans compter Aaron Judge et Giancarlo Stanton -, les Bombardiers du Bronx ont éprouvé toutes sortes d'ennuis sur les terrains adverses cette saison avec une fiche de 11-18.

Si les Yankees comptent sur Gerrit Cole (7-3, 2,84) pour le match no 1, les Indians enverront quant à eux Shane Bieber, peut-être le seul véritable candidat à la course au Cy-Young avec sa fiche de 8-1 et sa m.p.m. de 1,63, la meilleure des Majeures.

Les séries dans l'Américaine se mettent en branle mardi, tandis que les clubs de la Nationale rejoindront la danse mercredi.