L'entraîneur-chef des Alouettes, Frédéric Lajoie
L'entraîneur-chef des Alouettes, Frédéric Lajoie

Baseball junior: les Alouettes font mieux, mais ne gagnent pas encore

Même s’ils ont disputé leur meilleur match de la saison, les Alouettes de Charlesbourg ne sont pas parvenus à signer leur première victoire , mercredi, au Parc Henri-Casault, où ils ont subi une courte défaite de 4-3 contre les Aigles de Trois-Rivières.

Les Alouettes, qui n’ont pas gagné une seule fois en six matchs depuis l’ouverture du calendrier de la Ligue de baseball junior élite du Québec, s’inclinaient une deuxième fois en autant de soirs sur leur terrain.

Dans un match beaucoup plus rapide que celui ayant pris quatre heures à compléter, mardi, contre Québec, les Alouettes ont répliqué à chacune des manches productives des visiteurs sans toutefois parvenir à renverser l’avance acquise dès la première manche par les Aigles. Tout au long de la soirée, Charlesbourg traînait un point derrière.

En fin de septième manche, les Alouettes n’ont pas profité de la présence d’un coureur en position de marquer avec un seul retrait, ce qui leur aurait permis de créer l’égalité. Au lieu de cela, ils voyaient leur fiche glisser à 0-6 dans cette saison comptant seulement 21 matchs.

«À 0-6, c’est assez évident qu’il nous sera difficile de remporter le championnat à moins de connaître une incroyable séquence, alors on se prépare pour les séries. Je suis fier de mes gars, on a disputé notre meilleur match de la saison face à Nicolas Landry, l’un des cinq meilleurs lanceurs de la Ligue. C’est bon pour la confiance, mais il nous manque encore le petit quelque», disait l’entraîneur-chef Frédéric Lajoie.

Le receveur Raphaël Ross a connu un fort match pour les Alouettes avec deux coups sûrs et autant de points. Il en avait produit trois, mardi, contre les Diamants. Le lanceur partant William Deschênes, qui a travaillé pendant 5,1 manches.

«Le match a pris fin sur une flèche qui a forcé le deuxième-but à plonger pour capter la balle alors qu’on avait un coureur au troisième but. Ça faisait du bien de ne pas jouer un match de quatre heures, on en a eu quelques-uns depuis le début de la saison, et comparativement à nos autres matchs, nos lanceurs ont lancé des prises», ajoutait-il.

Les Alouettes profiteront d’un congé, jeudi, avant d’entreprendre une (autre) série aller-retour contre les Diamants, vendredi (19h30) à Charlesbourg, et samedi (13h), à Québec.

Les Alouettes aimeraient bien miser sur la présence de Zachary Maranda, leur frappeur de milieu de l’alignement, mais il est ennuyé par une blessure à la cheville. 

«On espère le voir, en fin de semaine, mais il n’y a pas de presse. Ce n’est pas le temps de le «scraper» pour le reste de la saison…», ajoutait Lajoie.